The 18th Century : the Age of Enlightenment photo

The 18th Century: the Age of Enlightenment

  1. The 18th Century: the Age of Enlightenment
  2. The Gothic and the Fantastic
  3. The 19th Century : Romanticism in Art and Literature
  4. English Romanticism (1798-1832)
  5. 19th Century Literary Movements : Realism and Naturalism
  6. British Civilisation and Literature: 19th and 20th centuries

Introduction

The 18th Century can be dubbed “the Age of Enlightenment” as it was marked by French philosophers such as Voltaire, Rousseau or Diderot (the Encyclopédie was published in 1761).

The Enlightenment is characterized by the belief of the natural goodness of man: man is perfectible, it is the idea of progress obtained through the use of reason.

Since man is naturally good, all bad things come from society: if we could fight prejudices and oppressive social institutions, man would be better. It’s a question of education: political and social reforms would bring man happiness. These are the principles of the French Revolution.

The situation is different in the United Kingdom. The revolution had already been made: the “Glorious Revolution” of 1688 established a parliamentary monarchy but it was not a democracy since you needed to be rich to go to Parliament.

John Locke, a famous British philosopher, influenced the notion of parliamentary democracy. He was a predecessor of the Enlightenment but his ideas were only applied in America after the War of Independence (1776-1782).

The American Constitution was applied in 1789. In the USA, there is a republican government with a president and a principle of equality in front of the law: “Everyone has the right to life, liberty and the pursuit of happiness”. There is a truly optimistic belief in man and happiness, and progress and reason.

Lire la suite

La révolution industrielle photo

La révolution industrielle

I – Qu’est ce que la révolution industrielle ?

La révolution industrielle est l’essor général des méthodes industrielles de production. Elle caractérise le passage plus ou moins rapide de la société traditionnelle pré-capitaliste à la société industrielle capitaliste avec la création de classes sociales.

Transformations caractéristiques :

Technique :

transformations agricoles

innovations techniques fondamentales

machinisme, taylorisme, multiplication des usines

progrès technique continu

Economie

capitaux mobilisés en vue du profit

forme capitaliste de production et d’échanges

urbanisation

Finance

montée en puissance de la bourgeoisie

création de sociétés de capitaux (Sociétés Anonymes – S. A.)

Social

formation de la classe ouvrière

séparation propriétaire – salariés

Les caractéristiques du mode de production capitaliste sont le progrès technique continu, la mobilisation des capitaux en vue du profit et la séparation entre les propriétaires des moyens de production et les salariés.

La révolution industrielle est une évolution intellectuelle, économique et sociale à long terme. Il y a eu plusieurs r évolutions industrielles mais c’est surtout la première qui a connu des transformations économiques et sociales importantes.

II – La naissance du système capitaliste

La révolution industrielle est l’évènement fondamental pour l’avènement du capitalisme. On passe d’une société traditionnelle pré-capitaliste à une société industrielle capitaliste.

Lire la suite

Les politiques économiques photo

Les politiques économiques

I – Evolution de l’intervention de l’Etat

Le XIXéme siècle est dominé par l’idéologie libérale avec l’influence d’Adam Smith (1723-1790) et de David Ricardo (1772-1823) qui prêchent l’individualisme, la concurrence et la non-intervention de l’Etat.

Ils sont partisans de l’Etat minimal : les fonctions régaliennes (Police, Armée, Justice), la construction d’édifices publics, le respect des règles de la concurrence.

La réalité historique est cependant différente : au cours de la Révolution Industrielle, l’Etat va intervenir pour assurer le “décollage” (take-off) des économies.

En France, l’Etat est intervenu pour le développement des chemins de fer et dans l’agriculture (tarifs Méline vers 1896).

L’Angleterre adopta les Enclosures Act pour les terrains agricoles. Les USA intervinrent dans le développement du chemin de fer.

L’Allemagne mit en place des mesures protectionnistes avec Frederic List (1789-1846).

Au Japon, avec l’ère Meiji (vers 1868), l’Etat créa les premières entreprises pour les revendre ensuite aux familles (les zaïbatsus).

La crise de 1929 : le New Deal eut un impact idéologique important aux Etats-Unis avec un changement considérable dans la conception du rôle de l’Etat : l’Etat devient interventionniste.

Après 1945, l’Etat intervient de plus en plus dans la vie économique et sociale. Selon Keynes (1883-1946), l’Etat doit intervenir lorsque l’économie est défaillante et les moyens d’actions se perfectionnent :

  • politique monétaire
  • politique fiscale
  • politique de planification
  • politique de nationalisation…

La politique d’intervention économique est liée à une politique sociale de réduction des inégalités. On passe d’un Etat-gendarme à un Etat-providence.

Depuis le début des années 1980, on assiste à l’avènement des politiques libérales car les politiques keynésiennes n’ont pas réussi à résoudre le problème de la crise :

  • GB – 1979 : Thatchérisme.
  • USA – 1980 : Reaganomics.
  • France – 1986 : privatisations, liberté des prix, flexibilité du marche du travail (emplois précaires).

Durant les années 1990, les pays n’adoptent pas purement une politique libérale ou une politique keynésienne. Ils cherchent un compromis entre les deux et les débats portent plus sur la nature de l’intervention publique.

Lire la suite

Scottish Home Rule photo

Scottish Home Rule

  1. Scotland: the State, the Nation, Home Rule, and Devolution
  2. The Act of Union of 1707
  3. Scottish Home Rule
  4. The rise of the Scottish National Party (SNP)
  5. The Scottish Parliament
  6. Scotland: the road to independence

Introduction

After the Union of 1707, Scotland started to export goods massively: especially linen, cattle, and tobacco (Glasgow was nicknamed the “tobacco metropolis”).

Gradually the Union came to represent career opportunities for the upper-class and middle-class Scots: some joined the Army in India, some became merchants in London and some others migrated to North America as settlers.

1760s: 1st Industrial Revolution in Scotland. Until then, Scotland was a rural country. It became rapidly urbanized.

1760-1830: Scottish economy based on the textile industry (cotton, linen and wool).

After 1830, new industries appeared: the steel industry and the shipbuilding industry.

During Victorian Scotland (1837-1901), all industries were owned by the Scots. They were prosperous and exported their goods all over the world. There was no feeling of discontent for they were proud to be contributing to the Empire, adding up their prosperity.

In the 1880s, Scottish home rule (more autonomy) emerged as an issue in Scottish politics. It was the result of 3 factors:

Lire la suite