Tag

rapidshare

Browsing

Rapidshare vient d’annoncer plusieurs changements ces derniers jours, qui prendront effet au 1er juillet 2010. J’annonce le suicide de Rapidshare auprès de sa base d’utilisateurs avec l’introduction de ces modifications du service.

Finis les RapidPoints

Les RapidPoints vivent leurs derniers jours. RS ne veut pas donner l’impression de récompenser des fichiers qui auraient été uploadés illégalement. Les RapidPoints existants peuvent être convertis jusqu’au 6 juillet 2010.

Les « nouveaux » comptes

Je dis « nouveau » parce que le changement est de taille : les comptes ne sont plus limités dans le temps comme auparavant, ils seront désormais alimenté par une monnaie fictive, les « Rapids ». Vous n’achetez donc plus un compte pour un an mais un compte qui durera plus ou moins longtemps selon les fonctionnalités que vous souhaitez. A partir du 29 juin 2010, 5 types de comptes seront créés :

Comme vous pouvez le constater, plus votre compte a de fonctionnalité et plus il vous « coûte » en Rapids. Tous les comptes Collectors seront transformés en comptes Premium le 1er juillet 2010. Une journée de compte Premium équivaut à 20 Rapids et 1 Go de TrafficShare équivaut à 5 Rapids.

Tous les RapidPoints accumulés (Free et Premium) peuvent être convertis en Rapids jusqu’au 6 juillet 2010. Au maximum, un compte Premium ne peut avoir que 50 000 Rapids après conversion des Rapidpoints existants, du TrafficShare ou du temps restant avant expiration du compte.

Voici le petit message d’erreur laconique que m’a retourné Rapidshare ce matin :

Your Premium Account has reached its limits. Too many files or storage limit reached.

To deposit further files, you first need to delete other files. Of course you also have the option to purchase an additional Premium Account and thereby avoid having to delete files.

RapidshareMon compte contient actuellement 128 Go de données – autant dire rien du tout vu qu’il a déjà contenu plus de 600 Go sans problèmes dans le passé.

Après quelques petites recherches avec les copains et un mail au support de RS, il s’avère qu’une nouvelle option est apparue en bas de la page d’options du compte Rapidshare.

Il y a quelques jours, BoZo m’a envoyé un mail pour m’informer de la naissance d’un nouveau service, Put.io, qui permet la récupération de fichiers via HTTP, FTP, Bittorrent ou encore par direct download (DDL)…

Les fichiers téléchargés sont stockés sur votre compte Put.io : les fichiers sont donc accessibles partout depuis un simple navigateur (c’est-à-dire même depuis un téléphone portable).

Put.io est aussi capable de télécharger du contenu depuis des flux RSS ou des podcasts automatiquement. Lorsque les fichiers sont stockés, ils sont immédiatement utilisables : si vous stockez du Flash, un lecteur Flash se lancera pour jouer le contenu. Si c’est du DivX, ce sera le lecteur Divx Web Player etc. Vous pouvez donc regarder les vidéos en streaming au lieu de les télécharger.

backup-safeAujourd’hui, j’aimerai aborder la réplication des fichiers. Au sens général, il est prudent de toujours avoir une copie de sauvegarde : qui n’a jamais perdu un document précieux ou sur lequel il a passé des heures ?

Cela arrive à tout le monde un jour ou l’autre, dans des situations diverses et variées : un disque dur qui lâche, une clé USB qui s’égare, un service web qui ferme ses portes… nul n’est à l’abri d’une perte de données !

Le cas Rapidshare

C’est un secret de polichinelle aujourd’hui mais je vais quand même en parler : il paraît que l’on trouve des fichiers pas tout à fait légaux sur des hébergeurs de fichiers comme Rapidshare (dingue non ?).

Selon mes sources (qui travaillent pour RS), le célèbre hébergeur sent la législation tourner en Europe et souhaiterait faire héberger ses serveurs dans un pays à la législation plus laxiste. Le petit problème, c’est que des millions de fichiers sont hébergés chez eux et qu’ils ne peuvent pas les supprimer sans crier gare, sous peine de se voir boycotter par leurs usagers.

rapidshare logoVoici le second concours des 10 ans du site : je vous propose de gagner un compte Rapidshare Premium de 30 jours.

Par les temps qui courent, cela peut s’avérer très utile. Doublement si vous êtes lecteurs réguliers. Et triplement lorsque l’on sait que les grandes séries américaines vont bientôt reprendre du service.

Bref, vous lui trouverez toujours un usage donc je pense que c’est un lot plutôt utile.

Aujourd’hui, je vous livre une petite astuce pour tester automatiquement les liens rapidshare.com, megaupload.com, netload.in et filefactory.com (ainsi que megarotic.com et megaporn.com au passage mais bon cela ne concerne pas la majorité des gens ça si ?) qui se trouvent sur les pages que vous êtes amenés à visiter.

greasemonkey rapidshare link checker

Tout ce dont vous avez besoin, c’est de Firefox, l’extension GreaseMonkey, un simple script GreaseMonkey et 3 minutes de votre temps.

Je viens de m’apercevoir que Rapidshare vient de modifier ses conditions d’utilisation des comptes premium, sans prévenir personne. Rapidshare ayant augmenté ses capacités dernièrement, ils cherchent à rentabiliser leur nouvel équipement. Deux solutions s’offrent à eux : soit ils augmentent le prix des comptes, soit ils restreignent l’utilisation du service pour tout le monde, même pour les comptes Premium. Ils ont retenu la seconde solution.

Si vous utilisez souvent Rapidshare, vous savez qu’il est souvent très pénible de cliquer sur les liens pour les télécharger, notamment lorsque le fichier que vous voulez s’étend sur plusieurs fichiers (« split-archive »). La solution ? Utilisez un gestionnaire de téléchargement qui s’occupera de tout cela automatiquement ! Voici les différentes étapes à suivre pour configurer votre installation. Ce tutoriel assume que vous possédez un compte Premium Rapidshare.

Etape 1 : réglage du compte Rapidshare

Rendez-vous dans la console d’administration de votre compte Premium et cliquez sur le bouton Options. Sélectionnez l’option Direct-downloads. Cela permet de lancer le téléchargement des fichiers automatiquement, sans la page de confirmation RS. Exemple :

Rapidshare : enable Direct Download

J’ai reçu il y a deux jours un petit mail de la part de Rapidshare qui, en substance, disait ceci :

On November 10th, we will launch our storage revision program. Accounts that use more than 20 GB of storage will be marked as « XXL » accounts by our system. If any files associated with an « XXL » account have not been downloaded within the last 90 days (« inactive files »), those files will be deleted automatically. As soon as the account’s storage is less than 20 GB, no further files will be deleted.

Fini les fichiers hébergés à vie !Traduction : après nous avoir fait un premier coup de Trafalgar avec la transition rapidshare.de/rapidshare.com, Rapidshare nous sucre désormais un des principaux avantages du compte premium, à savoir la rétention illimitée des données présentes sur le compte ! A quoi sert donc le compte premium (à part les taux de transferts et la non-attente) si la rétention premium est la même que la rétention « free », à savoir 90 jours maximum sans téléchargements ?

Me voilà bien embêté… c’est que j’en ai accumulé des choses sur mon compte premium en quelques années d’utilisation et je me vois mal tout télécharger pour aller mettre cela ailleurs :-/

Pas mal de gens m’ont demandé des explications pour pouvoir télécharger des fichiers hébergés sur Rapidshare. Voici donc un petit guide qui devrait éclairer votre lanterne.

Rapidshare, c’est quoi ?

Rapidshare est un service d’hébergement gratuit de fichiers qui propose deux solutions de téléchargement : une version gratuite (limitée à une quantité de Mo/heure, avec un débit bridé) et une version payante (« Premium », limite de téléchargement à 25 Go sur 5 jours, débit illimité). Voilà pour la présentation rapide du service, que nous avions déjà abordé ici.

Télécharger sur Rapidshare

Lorsque vous cliquez sur un lien Rapidshare, vous obtenez la page suivante :

Rapidshare : choix

Sélectionnez alors comment vous voulez télécharger le fichier :

  • Premium : téléchargement instantané, si vous êtes titulaire d’un compte Premium (payant). Les membres Premium peuvent demander à ne pas voir cette page de transition : il leur suffit d’activer l’option Direct-downloads dans les options.
  • Free : téléchargement avec ticket d’attente mais gratuit avec CAPTCHA à remplir.

Si vous utilisez le service gratuitement (option Free), vous tombez alors sur cette page d’attente :

Rapidshare : attente

Attendez que le compteur arrive à zéro. Vous obtenez ensuite l’écran suivant :

Rapidshare : CAPTCHA

Rentrez les caractères affichés dans le CAPTCHA. Normalement vous n’avez pas à changer le serveur mais il peut arriver que certains serveurs soient surchargés. Si c’est le cas, choisissez-en un autre. Validez. Le téléchargement du fichier commence alors.

Voilà, c’est tout ce qu’il y a dire je pense. A noter que tous les autres services d’hébergement de fichiers suivent ce modèle.

Si vous avez suivi les précédents articles consacrés à Rapidshare (Tout savoir sur Rapidshare et RS.de ferme ses serveurs en upload, transition vers RS.com), vous vous serez sûrement rendu compte que le service rapidshare.de est en fin de vie et tend à être remplacé par le service rapidshare.com. Le problème que nous posions déjà il y a quelques mois était de savoir comment mettre tous les fichier du compte .de sur le nouveau compte .com. Et bien cela ne prend que quelques secondes et ce, de manière totalement automatisée.

Principe

Les deux services tournant sur la même application, il est possible de copier les fichiers de l’un à l’autre service en utilisant la fonctionnalité Remote-Uploads. Par exemple si l’on veut copier un fichier du compte .de vers le compte .com, voici la procédure :

  1. Copier l’adresse du lien .de :
  2. Modifier ce lien de manière à y ajouter les informations de connexion du compte .de: http://XXXXXXXXXX:YYYYYYYYYY@rapidshare.de/files/27700135/wrar351.legal.special.offer.rar
    XXXXXXXXXX est le nom d’utilisateur, YYYYYYYYYY est le mot de passe du compte.
  3. Coller cette adresse dans la partie Remote-Uploads de rapidshare.com. Quelques secondes plus tard, votre fichier apparaît dans la console d’administration de votre compte .com :

Avantages et limites

Vous n’avez pas besoin de transférer quoi que ce soit (download + upload), tout est automatique : le serveur .com va chercher les fichiers directement sur le serveur.de, ce qui permet également de répliquer les données (redondance). Attention toutefois aux limites : lors du transfert des fichiers, vous utilisez la bande passante du compte .de donc si vous avez beaucoup de fichiers à transférer, vous aurez sûrement à étalonner vos transferts sur plusieurs jours (la bande passante est de 20GB maximum – 3 GB alloués chaque jour).

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :