Tag

pop

Browsing

Strand of Oaks, un groupe de Philadelphie mené par Timothy Showalter, a sorti l’album Dark Shores l’année dernière.

C’est un album mélancolique, à moitié dans la science-fiction et dans l’Americana, une combinaison étrange mais qui fonctionne bien avec les images invoquées dans les chansons.

L’un des titres, Satellite Moon, est un morceau up-tempo, sombre et groovy à la fois :

Sunlight coming and I rake it up
On the winds of the satellite moon

I make gold then I mess it up
On the winds of the satellite moon

I never said it would be this easy
You were wasting your light out on me
I never said anything

Holy shit I feel like giving up
On the winds of the satellite moon

Little prince comes won’t you shake it up
On the winds of the satellite moon

On the winds, on the winds
On the winds of the satellite moon
Come and fake it, come and know it
Overrated

Oh no winds again and a terrified man
And you wait in the shade
Won’t you trail, won’t you trail on

Sunlight coming and you pack it up
On the winds of the satellite moon

Transport coming and you break it off
On the winds of the satellite moon

Si on mixait Neil Young avec le film Moon, cela pourrait ressembler à ça.

Le groupe est actuellement en train de travailler sur de nouveaux morceaux.

Andy Shauf est un musicien multi-instrumentaliste canadien, élevé dans la “prairie”. Il joue tous les instruments : guitares, piano, clarinette et cordes et enregistre dans le sous-sol de ses parents.

Voici I’m Not Falling Asleep:

Il est difficile de ne pas le comparer à Elliot Smith, surtout avec sa manière de crooner qui s’adapte très bien aux mélodies pop et aux morceaux de folk acoustique plutôt sombres.

On pourra aussi le rapprocher d’Andrew Bird : on alterne entre des mélodies folks old-school et de la pop orchestrale colorée et expansive.

I’m Not Falling Asleep est basée sur un piano groggy et des explosions de cuivres sombres, qui changent de ton tout au long du morceau et sont responsables de la variation du morceau.

De la musique contemplative en somme. Plus de morceaux ici.

Boy est un groupe de pop fondé en 2008 par la chanteuse suisse Valeska Steiner et la musicienne allemande Sonja Glass.

Avec le succès de leur premier single Little Numbers, leur album Mutual Friends, sorti à l’automne 2011, a grimpé jusqu’à la 14ème place des charts allemands.

Waited for your call, for the moon
To release me from the longest afternoon
I’ve re-arranged parts of my living room
But time is hard to kill since I met you

Looking at the cars that drive on by
While spring is making promises outside
Red cars are quite rare I realize
Then I wonder which colour you’d like

Seven little numbers
Baby, they could be a start
Seven little numbers
Baby, I know yours by heart

Woo-oh, oh-oh, all the pretty things that we could be
Woo-oh, oh-oh, I feel you in every heartbeat
Woo-oh, oh-oh, were you ever in a dream that could come true
These numbers could be lucky for you

I watched the sky change to a darkened blue
I can’t think of another thing to do
And every song just makes me think of you
Because the singers sounds as if she was longing,
As if she was longing, too

Seven little numbers
Baby, they could be a start
Seven little numbers
Baby, I know yours by heart
Seven little numbers
They could make a change
Seven little numbers
Make a fire out of this flame

Woo-oh, oh-oh, all the pretty things that we could be
Woo-oh, oh-oh, I feel you in every heartbeat
Woo-oh, oh-oh, were you ever in a dream that could come true
These numbers could be lucky for you

I read your name on every wall, on every wall – tell me
Is there a cure for me at all, for me at all – tell me
I read your name on every wall, on every wall – tell me
Is there a cure for me at all, for me at all

Woo-oh, oh-oh, all the pretty things that we could be
Woo-oh, oh-oh, I feel you in every heart beat
Woo-oh, oh-oh, were you ever in a dream that could come true
These numbers could be lucky for you

Woo-oh, oh-oh
Woo-oh, oh-oh
Woo-oh, oh-oh
These numbers could be lucky
These numbers could be lucky
These numbers could be lucky for you

Accessoirement, on peut l’entendre dans un spot de publicité SFR.

Entraînant comme musique, non ?

Ben Howard de son vrai nom Benjamin John Howard est un auteur-compositeur-interprète britannique né le 24 avril 1987 à Totnes, Devon, en Angleterre.

Ben a étudié le journalisme puis a cessé ses études afin de se lancer dans la musique. Voici Only Love :

Darling you’re with me, always around me.
Only love, only love.
Darling I feel you, under my body.
Only love, only love.
Give me shelter, or show me heart
Come on love, Come on love.
Watch me fall apart, watch me fall apart.

And I’ll be yours to keep.

Darling you’re with me, always around me.
Only love, only love.
Darling I feel you, under my body.
Only love, only love.
Give me shelter, or show me heart
Come on love, Come on love.
Watch me fall apart, watch me fall apart.

And I’ll be yours to keep.

Darling you’re with me, always around me.
Only love, only love.
Darling I feel you, under my body.
Only love, only love.
Give me shelter, or show me heart
Come on love, Come on love.
Watch me fall apart, watch me fall apart.

Watch me fall apart, watch me fall apart, watch me fall apart.

Only love love love, Only love love love, Only love love love.
Girl show me heart.
Come on love love love, Come on love love love, Come on love love love.
Watch me fall apart.
Come on love love love, Come on love love love, Come on love love love.
Girl showe me heart.
Show me love love love, Show me love love love, Show me love love love.

Darling I feel you under my body.
Darling you’re with me forever and always.
Give me shelter or show me heart.
And watch me fall apart, watch me fall apart.

En 2010 il a notamment fait les premières parties du duo Australien Angus & Julia Stone. Le 1er album de Ben Howard est sorti le 24 octobre 2011, je vous le recommande.

Andrew Wegman Bird (né en 1973) est une auteur-compositeur multi-instrumentaliste américain qui vient de Chicago.

Son originalité est servie par l’utilisation d’instruments comme le violon et le glockenspiel. Enfin lors de ses concerts, il utilise l’oversampling pour jouer par-dessus ses propres boucles, ce qui lui offre un son plus proche du groupe de rock que de l’artiste solo :

Entre jazz, folk, rock et soul, il impose un univers riche, sobre et très personnel. Cela risque de tourner en boucle sur les radios.

Bon, ce n’est pas tout mais c’est que la fin du monde approche à grands pas!

Voici le clip post-apocalyptique (et probablement avec des gens cherchant de la drogue) de Silvia par Miike Snow:

Reached the city steps tonight
Following the power lines
Met a man bar side
With eclipses for eyes

And you tell yourself you won’t let them touch
Did I say too much?
Did I say enough?
I don’t know… Silvia
I don’t know… Silvia

Circle round the room still
Have fun breaking my will
You know I can’t have you here
With someone else on your skin

And it’s all my fault for not getting off
So you made it start, can you make it stop?
You don’t know… Silvia
You don’t know… Silvia

Reached the city steps tonight
Following the power lines
And your skin is so white
Underneath the black night

And your voice cries out for the coup de grace
When the lights go out will there be a trace?
That I loved… Silvia
That I loved… Silvia

Miike Snow est un groupe musical originaire de Stockholm baptisé en hommage au réalisateur japonais Takashi Miike (qui a réalisé DOA, Zatoichi, et qui joue dans Hostel) et composé d’Andrew Wyatt, Christian Karlsson et Pontus Winnberg.

Ces deux derniers composent le duo Bloodshy & Avant, connu pour avoir produit plusieurs titres à succès de la chanteuse Britney Spears.

Mardi soir, je suis allé voir Ben Kweller en concert au Stereolux de Nantes en compagnie d’Afton, notre assistante américaine.

Rendez-vous place du Commerce vers 19h15, on se dirige vers Bouffay pour aller manger un morceau. Deux pizzas plus tard et la conversation aidant, il est plus de 21 heures ! En passant, j’ai appris une nouvelle expression going Dutch qui signifie que chacun paie sa part au restaurant (ce que j’ai refusé évidemment).

Doggy-bag pour la pizza, ramenée du côté de Graslin. Et hop, on se remet en route vers le Stereolux qui se trouve près de la Fabrique, à quelques mètres de l’Elephant du Royal Deluxe.

Arrivés dans le bâtiment, je me dirige vers la droite, on ouvre la porte et on tombe dans un concert de dingues qui sautent dans tous les sens genre rap-ragga. Hmm, that ain’t right ! On ressort et la demoiselle des flyers nous indique que notre concert a lieu dans la petite salle. Après avoir expliqué à la sécurité qu’on s’était trompé de salle (“non mais c’est un concert de sauvages là-bas!!”), on arrive devant Ben Kweller.

Ben Kweller

Ben Kweller vient de San Francisco, USA. Il était leader du groupe Radish lorsqu’il avait 12 ans et joue ensuite avec Ben Folds avant d’entamer une carrière solo qui, à ce jour, totalise 5 albums. Sa musique est assez éclectique : il a des accents country-rock, pop acoustique, indie-rock…

Je n’ai pas trouvé de vidéos du concert à Nantes donc je vous mets celles du concert de la veille à la Maroquinerie :

Gossip :

AWOLNATION est un groupe de rock indépendant américain formé par Aaron Bruno. Le nom vient du fait qu’au collège, il “partait sans dire au revoir, parce que c’était plus simple. C’est de là que vient le surnom AWOL“.

Je vous propose un clip alternatif complètement déjanté, shooté par Shawna Howson (nanalew) et Tessa Violet, tout en grimaces et à l’eau froide :

Mieux que la vidéo officielle non ?

Et si vous pensez que vous connaissez ce titre, c’est normal : il a été utilisé extensivement lors des publicités de France Télévision entre chaque compétition des Jeux Olympiques 2012 de Londres.