Tag

mousquetaires

Browsing

Wedding ringCe weekend, c’était le mariage de Clémence et Arnaud. Je me souviens que juste après le CAPES, il y a donc 3 ans maintenant, Arnaud nous avait annoncé leur projet de se marier en 2008. On l’avait tous félicité, sans toutefois prendre conscience qu’il était déjà en train de tout planifier.

Trois ans plus tard, nous recevons le faire-part : le mariage est prévu le vendredi 25 juillet à Sarzeau, dans le Morbihan. Comme prévu. Il est vraiment trop fort Arnaud. En juin, nous avions dignement fêté son enterrement de vie de garçon. Vendredi, c’était le grand jour.

Hangover !Vous avez sans doute remarqué qu’il n’y a pas eu d’article sur le site samedi matin comme à l’accoutumée. La faute revient à la soirée de vendredi soir, passée en compagnie d’Arnaud et Arthur, mes deux mousquetaires ex-PLC2-85. Il ne manquait que Ben. Nous nous sommes donné rendez-vous chez Arthur, dans le XXème arrondissement de Paris, un coin pas mal du tout. Le menu fut simple mais varié : bières, pizzas, quelques bouteilles de vin (dont une de Merlot – clin d’Å“il à l’IUFM de La Roche sur Yon !), shooters de rhum cubain. Le tout entre-parsemé d’anecdotes sur nos élèves, nos collègues, nos amies, le voyage d’Arthur à Cuba et le mariage d’Arnaud qui se profile à l’horizon des vacances d’été…

Un an que nous ne nous étions vu, cela en fait des choses à rattraper ! J’ai été initié au Jungle Speed. Encore un jeu auquel on va souvent m’inviter car je ramasse généralement toutes les cartes du tapis pour les ajouter à ma pile. C’est un jeu très drôle mais il faut que j’y rejoue en étant sobre !

Nous avons fini la soirée dans un bistrot pas loin de la Flèche d’Or, dont l’entrée nous a été refusée par manque de place. Ont suivies quelques tournées de rhum vanille. Des gens ont commencé à danser dans le bar, c’était assez rigolo : on se serait cru dans la période twist/jerk des années 60. Le barman a fermé le rideau du bar, qui s’est alors transformé en club privé : la musique a joué moins fort, les discussions aussi et les cendriers sont réapparus sur les tables comme par enchantement. Nous sommes sortis une heure plus tard par la porte de derrière. Passablement éméchés, nous avons alors entamé la discussion avec un couple de Québécois très sympas qui venaient d’arriver à Paris.

Et nous nous sommes couchés chez Arthur vers 4h30 du matin, ronds comme des billes ! J’ai mis 3 jours à me remettre de cette soirée… le rhum cubain, il ne rigole pas avec nos têtes !

3 mousquetairesHier soir, petit dîner entre amis ex-CAPES ex-PLC2-85 ex-déportation-44 avec Arnaud, Arthur et votre serviteur. Direction le 20ème arrondissement à Paris où habite Arthur, à mi-chemin entre Arnaud et moi. Purée cela fait vraiment du bien de revoir les potes ! On n’a pas traîné et on s’est dirigé vers un petit restaurant où Arthur a ses entrées. Un verre de Touraine en main, nous avons trinqué au trimestre qui s’achève en regrettant l’absence de Ben, notre quatrième mousquetaire.

Potins de copains/copines, situations de classe, radars… on a tout passé au crible en deux heures et demie. Le repas était vraiment excellent – le dessert aussi : pavé de chocolat aux fruits de la passion ! – je me suis vraiment régalé. On s’est promis de refaire cela plus souvent, une fois par mois serait super – je n’avais pas revu Arnaud et Arthur depuis juin ! Le point de rendez-vous va donc s’établir chez Arthur (je mets 1h+ pour venir, Arnaud en met 1h30 en voiture). Hasta la vista buddies :)

Petite soirée avec mes 3 caballeros hier soir : rendez-vous à 20h place du Commerce à Nantes où une vieille Super 5 garée au milieu de la place crachait le message du Président sur le CPE. Comme tout le monde j’ai tendu l’oreille, comme tout le monde j’ai éliminé 90% de la langue de bois pour arriver au message brut : CPE promulgué, 1 an de probation, motif de licenciement connu. C’était à prévoir – de toutes façons j’ai l’impression que c’est à chaque fois pareil…

BillardJe retrouve donc Arnaud, Arthur et Ben et nous partons pour quelques petites crêpes arrosées de cidre. Ensuite direction le Milton pour quelques bonnes parties de billard. Cela faisait un bail que je n’avait pas joué : mis à part une partie l’été dernier au bar, cela remonte à Londres – où j’ai appris à jouer – en 2000. Super cool mais la musique était… comment dire… ben c’était M6 Music en fait donc… it sucked ! On n’a pas trop eu le temps de s’embêter mais la musique aidant, nous décidons d’aller ailleurs.

Nous repartons donc vers LU où la salle était bondée et où un “groupe” – si on peut appeler ça un groupe – se produisait en habit de lapin en trémoussant la queue. D’accord… Bref tour d’horizon : pas une seule table de libre, plus de fumée dans le coin non-fumeur qu’ailleurs : direction la sortie.

Run Forrest Run !!!Nous rejoignons alors le centre ville en passant par le Château puis rue du Luxembourg où pas mal de gens s’étaent amassés : bruits de voitures qu’on retourne, bris de bouteilles, cavalcades… Oula ! Rapide crochet à gauche vers une rue perpendiculaire pour contourner le problème puis crochet à droite pour se remettre dans le bon sens. On avance un peu et là… re-bouteilles et pierres qui volent dans tous les sens et tous les gens devant nous font volte-face pour courir vers nous, tels un raz-de-marée ! On se serait cru dans BraveHeart. Pas bon du tout ! Je fais volte-face et part en courant dans le sens du flux. Arnaud, Arthur et Ben se collent dans les encadrures de portes pour les laisser passer. Au bout de la rue se trouvent 3 C.R.S., stoïques. Temps de passer en mode stealth à travers la foule. Après avoir réuni le groupe, direction le petit bar près de Graslin.

Ouf ! Que d’émotions ! ;-)