On ne le dira jamais assez, méfiez-vous des appareils électriques genre grille-pains et compagnie. Aujourd'hui je sors de ma douche lorsque je vois par la fenêtre ma voisine de 75 ans courir en pantoufles en criant les bras levés. Ni une ni deux, j'enfile un pull et descends en quatrième vitesse : elle m'annonce qu'il y a le feu dans sa cuisine et qu'elle n'a pas d'extincteur. Je cours dans la voiture et finis par dénicher un petit extincteur qui se trouvait dans le coffre. Ma voisine avait eu le réflexe d'appeler les pompiers avant de fermer toutes les portes et les fenêtres. On lui demande alors si le gaz est coupé : "ah non, j'ai laissé le gaz sous mes pommes de terre..." dit-elle, effondrée. Direction le garage pour une pince coupante pour couper le cadenas de son local à bouteilles de gaz.

Nous entrons dans la maison : une fumée noire et âcre s'en échappe. Impossible de respirer et on ne voit pas à tente centimètres. Il ne reste plus qu'à attendre les pompiers qui arrivent environ 20 minutes plus tard. Ils s'équipent de masques et de bouteilles à oxygène et maîtrisent le feu en moins de 5 minutes. Par contre la cuisine est entièrement détruite et le plafond a été léché par les flammes. Heureusement que les portes et fenêtres étaient fermées, cela a contenu le feu dans la cuisine. Un pompier nous confie alors qu'ils sont arrivés à temps : "une demi-heure de plus et il n'y avait plus rien".

Tout cela à cause d'une tartine qui reste coincée dans un grille-pain. Prudence donc.

A lire :  Et sinon il y a le rugby...

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Méfiez-vous des grille-pains...

par Matt Lecture: 1 min
2

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: