Et voilà, depuis le temps que j'en voulais une... j'ai attendu patiemment que Google sorte la Nexus 7 qui, grâce à la magie de Noël (et de mes parents!) est enfin mienne.

La tablette en elle-même est plutôt belle d'aspect : bords arrondis argentés et coque arrière en plastique agréable au toucher (style grip et non un plastique brillant qui glisse entre les doigts - bon point!). L'écran est sublime, extrêmement précis et réactif.

Niveau performance, rien à voir avec la tablette chinoise que j'avais achetée à mon père il y a quelques mois:

  • écran 7” 1280x800 (216ppi)
  • 32Go de disque
  • 1 Go de RAM
  • NVIDIA Tegra3 quad-core processor
  • camera 1.2MP

Le tout tournant évidemment sous Android. Au premier démarrage, j'ai entré la clé WiFi de la maison puis mes identifiants Google : la tablette a alors récupéré toute la liste des applications installées sur mon téléphone et les a installées automatiquement sur la tablette.

Au début, je me suis demandé si c'était bien. Au final, j'ai trouvé cela génial : mêmes applis sur les deux périphériques, au moins on ne cherche pas ses applications!

La tablette a ensuite été chercher ses mises à jours pour Android : d'abord la 4.1.2 (23 Mo) puis, un reboot plus tard, la 4.2.1 (85 Mo). Et hop, la tablette est entièrement mise à jour, avec toutes mes applications en quelques minutes.

J'ai découvert Google Flux (installé par défaut) qui permet de lire les journaux (et autres flux RSS) en ligne, c'est vraiment bien fait. Le partage sur Google+ se fait en un clic également.

L'autonomie est d'environ une journée lorsque l'on s'en sert, un peu comme un téléphone finalement.

A lire :  Trackbam spam : le retour

Bref, très content de la tablette :)

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Ma première tablette : Google Nexus 7

par Matt Lecture: 1 min
5

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: