Récemment, j’ai installé un serveur en Chine, derrière le Great Firewall of China (GFW) pour un des mes clients. Le code n’a pas de frontières mais la langue peut parfois poser problème – même pour un système d’exploitation, au niveau de la locale.

Linux : résoudre Cannot set LC_ALL to default locale

Les locales sont un ensemble de paramètres qui définissent la langue de l’utilisateur, sa région et les préférences régionales que l’utilisateur souhaire voir dans son interface. Typiquement, une locale est identifiée par un code langue suivi d’un identifiant de région. Nous avons par exemple “en_US.UTF-8” pour l’anglais américain (en pour l’anglais, US pour les USA) ou “fr_FR.UTF-8” pour le français de France.

Dans le cas de mon serveur chinois, qui tourne sous Debian, les paramètres de la locale n’étaient pas uniformément remplis avec le même code langue et certains paramètres étaient manquants.

On obtenait donc ces messages lors d’un apt update :

perl: warning: Setting locale failed.
perl: warning: Please check that your locale settings:
	LANGUAGE = (unset),
	LC_ALL = (unset),
	LANG = "fr_FR.UTF-8"
    are supported and installed on your system.
perl: warning: Falling back to the standard locale ("C").

ou encore ces messages avec apt upgrade, après chaque installation ou mise à jour de paquets :

locale: Cannot set LC_CTYPE to default locale: No such file or directory
locale: Cannot set LC_MESSAGES to default locale: No such file or directory
locale: Cannot set LC_ALL to default locale: No such file or directory

Pas de panique, j’ai quelques solutions pour régler le problème si vous aussi y êtes confronté.

Dans ce tutoriel, j’utilise “en_US.UTF-8” parce que j’aime tout avoir en anglais. Si vous préférez le français, remplacez tout par “fr_FR.UTF-8”.

A lire :  Serveur dédié : passer WordPress en HTTPS (TLS/SSL)

Etape 1 : éditez .bashrc

Editez votre fichier .bashrc :

nano .bashrc

et ajoutez cette ligne:

export LC_ALL="en_US.UTF-8"
export LANG="en_US.UTF-8"
export LANGUAGE="en_US.UTF-8"

Enregistrez le fichier et validez vos changements immédiatement avec la commande source :

source .bashrc

Ou, un chouia plus barbare, quittez votre session SSH puis reconnectez-vous.

Etape 2 : reconfigurer les locales

On commence par générer la locale de notre choix :

locale-gen "en_US.UTF-8"

Et on la reconfigure :

dpkg-reconfigure locales

Il ne reste plus qu’à tester les locales du système:

locale

Résultat:

LANG=en_US.UTF-8
LANGUAGE=en_US.UTF-8
LC_CTYPE="en_US.UTF-8"
LC_NUMERIC="en_US.UTF-8"
LC_TIME="en_US.UTF-8"
LC_COLLATE="en_US.UTF-8"
LC_MONETARY="en_US.UTF-8"
LC_MESSAGES="en_US.UTF-8"
LC_PAPER="en_US.UTF-8"
LC_NAME="en_US.UTF-8"
LC_ADDRESS="en_US.UTF-8"
LC_TELEPHONE="en_US.UTF-8"
LC_MEASUREMENT="en_US.UTF-8"
LC_IDENTIFICATION="en_US.UTF-8"
LC_ALL=en_US.UTF-8

Et voilà, plus de messages d’avertissement ou d’erreur concernant les locales de votre système. Problème réglé.

If you have found a spelling error, please, notify us by selecting that text and pressing Ctrl+Enter.

Vous souhaitez réaliser un nouveau projet WordPress ou WooCommerce, ou ajouter de nouvelles fonctionnalités? Ou améliorer les performances de votre site?

Parlons de votre projet »

Articles en rapport:

4 Comments

  1. Avatar

    Hello

    Merci pour l’info, la méthode 1 me retournais tjrs la même erreur avec un no such file or directory.
    La méthode 2 a bien corrigé mon prb.

Reply To bob Cancel Reply

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: