Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy

debian wheezy Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 WheezyHier soir, j’ai mis le serveur à jour : nous passons de Debian 6 (“Squeeze”) à Debian 7 (“Wheezy”) – vous l’aurez remarqué : chez Debian, les versions portent le nom de personnages de Toy Story :)

Histoire de garder une trace de ce que je fais, voici les étapes que j’ai suivies. Contrairement aux versions précédentes, Debian recommande d’utiliser apt-get au lieu d’aptitude. Donc acte dans ce tutoriel.

Etape 1 : s’assurer que le système est à jour

On vérifie que notre Squeeze est à jour :

Etape 2 : installer les nouveaux dépôts

Pour voir vos dépôts existants :

Résultat :

Il faut remplacer toutes les occurrences de squeeze en wheezy. On peut le faire avec cette commande :

Evidemment, il y a un piège : le dépôt des backports a changé de nom et d’adresse. Il se trouve désormais ici :

Après modification, voici donc notre sources.list :

Etape 3 : lancement de la mise à jour partielle

Mise à jour des fichiers :

Aucune erreur. On continue avec la mise à jour minimale des paquets :

Après quelques minutes, plantage sur le dernier paquet. MySQL est en cause :

Je force l’installation :

et retire mysql-client-5.5 et tout ce qui va avec (tout MySQL en fait) parce que je n’ai pas envie qu’il vienne me mettre la zone pendant la mise à jour du système. On le remettra plus tard :

Etape 4 : mise à jour du système

Allez, c’est parti. Les sauvegardes ont été faites, on se lance dans le bain (avec une petite prière quand même, toujours) :

Un quart d’heure plus tard, après quelques validations pour savoir quels fichiers de configuration garder et redémarrer les services, le serveur est à jour.

On réinstalle MySQL :

J’ai gardé le fichier /etc/apache2/apache2.conf durant l’installation, ce qui me plante Apache :

Il suffit de commenter la ligne et de redémarrer Apache.

Voilà. Un quart d’heure pour glaner les informations de mise à jour, 20 minutes pour l’installation proprement dite et à peu près 20 minutes pour vérifier que tout va bien et faire le ménage. Une heure d’admin serveur quoi ;)

Sommaire de la série Monter un serveur dédié de A à Z

  1. Serveur dédié : installation d’Apache, PHP, MySQL et Webmin
  2. Serveur dédié : créer la base de données MySQL et importer WordPress
  3. Serveur dédié : créer et activer un Virtual Host sous Apache
  4. Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur
  5. Serveur dédié : sécurisation des services avec iptables et fail2ban
  6. Serveur dédié : sécurisation de la couche TCP/IP
  7. Serveur dédié : création d’un serveur mail Postfix (sécurisé avec Saslauthd et certificat SSL) et Courier (accès POP et IMAP) utilisant une base MySQL d’utilisateurs/domaines virtuels
  8. Serveur dédié : sécuriser Apache 2 avec ModSecurity
  9. Serveur dédié : CHMOD récursif sur des fichiers ou répertoires en ligne de commande
  10. Serveur dédié : installer APC comme système de cache et configurer Varnish comme reverse-proxy pour Apache pour améliorer les performances
  11. Serveur dédié : afficher la véritable IP derrière un reverse-proxy comme Varnish
  12. Serveur dédié : intégrer SSH à WordPress pour mettre à jour le core, les plugins et les thèmes
  13. Serveur dédié : installer la dernière version d’APC par SVN
  14. Serveur dédié : analyse des performances du serveur
  15. Serveur dédié : mettre à jour le noyau Debian de la Kimsufi
  16. Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH
  17. Serveur dédié : configurer la limite mémoire pour PHP et Suhosin
  18. Bash : supprimer tous les fichiers et sous-répertoires d’un répertoire
  19. Serveur dédié : impossible de se connecter à un port distant
  20. Rsync: rapatrier les fichiers du serveur à la maison
  21. Bash : réparer les tables MySQL en cas de crash
  22. Serveur dédié : création d’une seedbox avec Transmission
  23. Serveur dédié : des paquets LAMP à jour sous Debian
  24. Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy
  25. Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH
  26. Serveur dédié : optimiser toutes les images JPG et PNG avec OptiPNG et JpegOptim
  27. Postfix : résoudre l’erreur “fatal: www-data(33): message file too big”
  28. Serveur dédié : mise en place de l’IPv6
  29. WordPress : accorder les bonnes permissions aux fichiers et dossiers avec chown et chmod
  30. WordPress : héberger les images sur un sous-domaine

1 commentaire

  1. Christophe a écrit :
    1

    Merci pour le tuto ;-)

quick-menu

Laisser un commentaire


Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Me tenir informé(e) des futurs commentaires.