Sur un serveur qui héberge plusieurs sites WordPress différents, il est fort probable qu'il y ait quelques plugins en commun sur chaque installation.

WordPress permet de mettre à jour les thèmes et plugins en quelques clics mais cela suppose de s'identifier sur chaque site ou alors de donner permission à une application tierce comme JetPack pour vous faciliter la tâche.

WorddPress : éviter d'avoir à mettre le même plugin à jour sur chaque site hébergé sur le serveur photo

Cela suppose toutefois de bien vouloir rassembler toutes les autorisations sur un seul compte, ce qui n'est pas optimal puisqu'il n'y a plus cloisonnement entre les sites hébergés.

Nous allons donc mettre en place un système de liens symboliques (symlink ou symbolic link en anglais) pour gagner pas mal de temps lors des mises à jour.

Principe d'optimisation de la mise à jour des plugins récurrents

Sur le serveur, j'utilise une petite astuce tout simple : j'utilise mon site comme master officiel du serveur. C'est lui que je mets à jour en premier et tous les autres sites "hériteront" des nouvelles mises à jour, automatiquement et sans manipulation de ma part.

Mise en place de liens symboliques

Comme le serveur tourne sous Linux, il nous suffit de faire un lien symbolique sur le site slave vers le dossier d'un plugin qui se trouve sur le site master.

Lorsque je mettrai certains plugins de SkyMinds à jour par exemple, ces plugins qui sont également installés sur le site du Centre de Kriya Yoga France seront également à jour. En fait, aucun fichier de ce plugin ne sera présent chez eux, seul un lien symbolique.

A lire :  Guide pour créer et héberger un site sur Internet

Concrètement, voici la marche à suivre :

  1. On se place dans le répertoire /wp-content/plugins du site slave (kriyayoga.fr dans cet exemple):
    cd /kriyayoga/wp-content/plugins
  2. On crée un lien symbolique qui va pointer vers le répertoire qui se trouve dans le répertoire de SkyMinds :
    ln -s /skyminds/wp-content/plugins/my-plugin my-plugin
  3. Et voilà !

Note : le répertoire my-plugin ne doit pas exister sur le site slave. Le lien symbolique doit avoir précédence.
Rappel : la syntaxe pour créer un lien symbolique est la suivante:

ls -s /chemin/du/master/dossier dossier

Bonnes mises à jour simplifiées :)

Pour développer votre projet WordPress ou Woocommerce, faites appel à mon expertise pour réaliser un site rapide, performant et fonctionnel.

Je soumets mon projet

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

WordPress: mettre un plugin à jour sur plusieurs sites sur le serveur en une seule opération

par Matt Lecture: 2 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: