Tag

punk

Browsing

Altered Carbon est une série télévisée de science-fiction américaine, créée par Laeta Kalogridis d’après le roman du même nom de Richard K. Morgan paru en 2002, et mise en ligne depuis le 2 février 2018 sur Netflix.

Altered Carbon saison 1 photo

Altered Carbon se déroule dans plus de 350 ans dans le futur, en 2384. À l’avenir, les souvenirs d’une personne peuvent être décantés dans un dispositif en forme de disque appelé un empilement cortical, qui est implanté dans les vertèbres à l’arrière du cou.

Ces dispositifs de stockage ont été conçu par une autre espèce et produits en série. Les corps physiques humains ou synthétiques appelés «sleeves» sont utilisés comme des récipients pouvant accepter n’importe quelle personne.

Takeshi Kovacs (Joel Kinnaman), un agent politique avec des compétences de mercenaire, se réveille 250 ans après la fin de sa “manche” précédente. On lui donne le choix entre passer le reste de sa vie en prison pour ses crimes, ou aider à résoudre le meurtre de Laurens Bancroft (James Purefoy), l’un des hommes les plus riches des mondes civilisés.

Takeshi est le seul soldat survivant de ceux qui ont été vaincus dans un soulèvement contre le nouvel ordre mondial 250 ans auparavant et est un combattant hors-pair, qui n’éprouve pas de sentiments envers son prochain.

Cette première saison compte 10 épisodes et l’univers, clairement cyberpunk, n’est pas sans rappeler celui de Blade Runner : l’atmosphère sombre et les bas quartiers de la ville avec moults néons et publicités intrusives, l’omniprésence des armes, une société totalement pyramidale dans laquelle tout s’achète et tout se vend, et des morts qui reviennent à la vie grâce à une technologie venue d’ailleurs… une sacrée vision de futur dystopique !

Si vous aimez la science-fiction, les manipulations génétiques, l’action et un héros que personne n’aime dans la peau d’un assassin et enquêteur de meurtre, Altered Carbon est pour vous :)

Pour fêter la Saint Patrick, rien de tel qu’un bon petit morceau de punk irlandais joué par les Dropkick Murphys !

Voici donc I’m Shipping Up To Boston:

Dropkick Murphys est un groupe de punk celtique américain, originaire de Quincy, à côté de South Boston, dans le Massachusetts. Formé en 1996, le groupe mêle des influences de musique irlandaise traditionnelle, punk hardcore, oi! et folk rock.

À ses débuts, la formation comprend Mike McColgan (chant) Ken Casey (basse, chant), Rick Barton (guitare, chant) et Matt Kelly (batterie). Au fil de sa carrière, Dropkick Murphys acquiert une réputation importante grâce à de nombreuses tournées dans le monde entier et à l’organisation des week-ends de la Fête de la Saint-Patrick à Boston durant lesquels le groupe joue durant sept jours de suite, et auxquels des milliers de fans provenant du monde entier assistent chaque année.

Le nom « Dropkick Murphys » vient d’un centre de désintoxication où étaient récupérés les errants des bas-fonds de Boston. Le nom Dropkick Murphys aurait été donné au centre de désintoxication d’après le nom de son créateur, John Murphy, un ancien catcheur de Boston, dont l’un des mouvements préférés était le dropkick (ou « saut chassé » en français).

Le groupe utilise des instruments traditionnels, tels que la cornemuse, l’accordéon, la mandoline ou la flûte à partir de l’album Sing Loud, Sing Proud!. Il reprend de nombreuses chansons traditionnelles irlandaises, telles que (F)lannigan’s Ball, I’m Shipping Up to Boston, The Fields of Athenry, Fairmount Hill, Johnny, I Hardly Knew Ya, The Gang’s all Here, The Fighting 69 ou encore The Green Fields of France (No Man’s Land) reprise de Eric Bogle parlant d’un jeune Écossais, Willie McBride, mort durant la Première Guerre mondiale.

Plusieurs des reprises faites par Dropkick Murphys sont des standards irlandais dits Irish Pub Drinking Song (chanson à boire de pub irlandais).

Vous pouvez entendre la chanson I’m Shipping Up to Boston dans The Departed (Les Infiltrés), le film de Martin Scorsese. C’est même devenu l’hymne officiel de l’équipe de baseball de Boston, les Boston Red Sox, ainsi que la chanson officielle de la ligue de football australienne, la A-League.

Happy Saint Patrick’s Day !

David Bowie, artiste caméléon légendaire et musicien de génie né en 1947, vient de nous quitter le 10 janvier 2016 à New York à 69 ans, emporté par un cancer du foie.

Le music-hall, le folk hippie, le glam-rock, la soul, le funk, la pop, les musiques électroniques, le jazz… auront été quelques-uns des genres qu’il avait abordés, leur donnant à chaque fois une couleur, une personnalité.

Au cours des années, il endossera aussi le costume de personnages, des doubles possibles. Le jeune homme tranquille de ses débuts, dandy et élégant, jouera sur le travestissement dans la fin des années 1960.

Son personnage le plus célèbre pour le grand public, Ziggy Stardust, sera comme un avatar de la star du rock avec paillettes, dans l’ascension vers la gloire et la chute. Il apparaîtra le visage orné d’un éclair coloré pour Aladdin Sane ; figurera une sorte de pirate annonciateur du punk lorsqu’il se transformera en Halloween Jack.

Voici Space Oddity avec Mick Ronson :

Et Starman avec les Spiders from Mars:

Il sera ensuite le Thin White Duke, probablement le plus proche de ce qu’il vit alors, vers la fin des années 1970, miné par une consommation importante de cocaïne ; avant de se grimer en Pierrot lunaire, au début des années 1980 ou d’apparaître dans plusieurs films.

David Bowie aura été l’un des artistes les plus influents des années 1970, touchant à tout. Il avait même perçu tout le potentiel ce qu’allait devenir Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui et ce, bien avant tout le monde. En 1998, il avait lancé BowieNet, un service d’accès à internet par modem avec des fonctions de réseau social. Bowie était un précurseur et un visionnaire.

Helen Green a créé un GIF animé retraçant tous les looks cultes Davie Bowie de 1964 à 2014. Cela va de la coupe mullet au patch de pirate, des faux grains de beauté aux permanentes.

David Bowie meurt à 69 ans photo

So long starman, may you rest in peace. Thanks for the music and powerful poetic imagery, you’ll be missed.

Cela fait 25 ans que Therapy? prescrit à un public fidèle son ordonnance musicale très personnelle : à la croisée du metal, du punk et d’un rock plus traditionnel et mélodique, le groupe originaire d’Irlande du Nord se targue de « soigner les âmes en peine » depuis ses débuts.

Voici le concert du Hellfest du 20 juin 2014 :

Un nouvel album est attendu pour la fin de l’année.

Agé de 71 ans, le rocker new yorkais Lou Reed est décédé ce dimanche d’une complication post-opératoire après sa récente greffe du foie.

lou-reedLewis Allan “Lou” Reed, né en 1942 à Brooklyn, était un artiste majeur, une source d’influence pour de très nombreux musiciens dans les années 70, 80, 90 et encore aujourd’hui.

Après avoir été la tête pensante du Velvet Underground dans la fin des années 60 à New York, il a débuté une brillante carrière solo en 1972. Son second album «Transformer» (1972) avait été produit par son grand ami David Bowie. Sur celui-ci, on retrouvait de petites merveilles telles que «Vicious», «Satellite of Love» ou encore «Perfect Day».

Sorti en 1973, l’album «Berlin» avait été souvent qualifié par la critique de «Sgt Pepper noir», un album très sombre racontant la descente aux enfers d’un couple de junkies berlinois.

Les albums «Coney IslandBaby» (1975), «Street Hassle» (1978), «The Bells» (1979), «The Blue Mask» (1982), «New York» (1989) ou encore son «Songs for Drella» – album en duo avec John Cale, son collègue de Velvet Underground et hommage à leur mentor Andy Warhol – font partie des grands moments de sa carrière. Son dernier album en date, «Lulu» (2011), était une collaboration avec le groupe Metallica.

RIP Lou Reed, take a rest on the wild side.

Joan Jett (de son vrai nom Joan Marie Larkin), née le 22 septembre 1958 à Wynnewood dans la banlieue de Philadelphie, est une chanteuse de rock américaine.

Elle est célèbre pour son groupe Joan Jett ∓ the Blackhearts et notamment son tube I Love Rock ‘n’ Roll. Je vous propose aujourd’hui I Hate Myself For Loving You de l’album Up Your Alley (1988) :

Et c’est Mick Taylor, ancien guitariste des Rolling Stones, qui joue le solo.

Frank Turner est un chanteur et ompositeur folk/punk anglais qui vient de Meonstoke, Winchester. Après avoir été le chanteur du groupe post-hardcore Million Dead, Turner s’est lancé dans une carrière solo acoustique en 2005.

En avril 2011; il joue son 1 000ème concert solo au Strummerville festival à Shoreditch, London. Et le 13 avril 2012, il joue comme tête d’affiche au Wembley Arena devant un public de 12 000 personnes :

Spirited est une série australienne – diffusée sur W Channel – dont la première saison se compose de 8 épisodes. C’est une série dramatique qui envisage la vie et l’amour après la mort, avec un un twist rock’nroll.

Suzy Darling, dentiste, décide de quitter son mari et s’installe dans un magnifique appartement à côté de son travail avec ses enfants afin de démarrer une nouvelle vie. C’est là qu’elle rencontre Henry, un fantôme punk qu’elle est la seule à pouvoir voir et qui ne sait pas qui il est.

Une petite note de douceur dans cet automne glacial avec le groupe Paramore, un groupe pop-punk américain formé en 2004 et originaire de Franklin au Tennessee.

Le groupe a hésité entre plusieurs noms puis ont adopté “Paramour”, mot d’origine française qui signifie “secret lover” en anglais. Ils ont juste modifié l’orthographe en “Paramore”.

Voici The Only Exception, sympa à jouer à la guitare :

Voici un documentaire de Don Letts sur l’histoire du punk, de Chuck Berry à Kurt Cobain avec la participation de dizaines de légendes de la musique punk :

Nous avons donc Roberta Bayley, Jello Biafra, Bob Gruen, Mary Harron, John Holmstrom, Chrissie Hynde, Jim Jarmusch, David Johansen, Mick Jones, Wayne Kramer, Glen Matlock, Legs McNeil, Thurston Moore, Tommy Ramone, Henry Rollins, Captain Sensible, Paul Simonon, Siouxsie Sioux, Poly Styrene, Ari Up, The Sex Pistols…

Mais aussi Velvet Underground, Mc5, The Stooges, The Ramones, The Clash, New York Dolls, Suicide, Siouxsie Sioux, X Ray Spex, The Damned, Chrissie Hynde, The Buzzcocks, The Slits, Sonic Youth, Black Flag, Bad Brains et The Dead Kennedys…

Il y a presque deux semaines maintenant, dimanche 26 octobre, je suis allé entendre Ani DiFranco, Anaïs Mitchell et Hamell on Trial à la Cigale à Paris.

Arrivé en avance (oui, je tenais absolument à rompre la terrible habitude que j’avais prises ces derniers concerts !), j’ai galéré pour trouver une place assise offrant une vue correcte. Au balcon par exemple, les côtés de la scène sont pris d’assaut alors qu’on n’y voit pas très bien (seul le premier rang et au dépit d’une usure dorsale anticipée). Le seul spot convenable, c’est vraiment devant au balcon. Malheureusement, tout était déjà pris donc je me suis rabattu du côté de la balance sons et lumières où j’ai pu tout apprécier sans soucis.