Tag

FAI

Browsing

Un article en guise de remerciements pour Matt qui avait, à ma demande, rédigé un petit guide sur la mise en ligne d’un site internet. Armé de ses précieux conseils, j’ai donc lancé les opérations.

Le plus simple : aller sur le site d’un hébergeur qui peut aussi enregistrer un nom de domaine. Il n’a fallu que quelques minutes pour créer www.question-college.fr et le faire héberger. Toutes les informations ont été envoyées par mail : les codes pour accéder aux écrans de gestion de l’hébergement du site, pour transférer les fichiers par FTP, pour configurer les adresses mail liées au site…

Bon. Voilà. Mais c’est le grand vide. J’ai fait le choix de SPIP, que je connais un peu, puis je me suis mis à l’écriture du squelette. Pas simple, parce qu’il a fallu que je me remette au HTML et au CSS…

J’ai donc dû réapprendre à lire à l’aide de squelettes disponibles et me suis principalement inspiré du travail d’Alternatives, que j’ai ensuite largement modifié et adapté quand j’ai commencé à apprendre à écrire.

Et voilà le résultat !

L'accueil de Question-College.fr
L'accueil de Question-College.fr

N’oubliez pas de tester le tout en local. Il suffit d’installer un logiciel comme EasyPHP et le tour est joué. Pour ma part, j’ai testé, testé , retesté, modifié – contraint et forcé… grâce à mon FAI qui n’a rien trouvé de mieux à faire que de faire une énorme bourde qui m’a privé de connection du 30 juillet au 12 août !

Reste le plus difficile : donner un contenu à question-college.fr

Ce site abordera toutes les questions concernant le collège. Je vais commencer à écrire, mais je souhaite que d’autres se joignent à moi. Aussi, je vous invite à faire un petit tour sur le site et à me contacter.

Le projet de loi Création et Internet vient d’être adoptée par l’Assemblée avec 53% des voix – 296 voix pour et 233 contre (et une trentaine d’abstentions). 557 députés sur 577 étaient présents, ce qui est plus glorieux que lors du dernier vote. D’ailleurs on se demande bien pourquoi ce projet de loi est revoté ! Le texte doit encore être validé par le Sénat demain, puis examiné une seconde fois, article par article, jeudi. Si la Haute assemblée vote le texte en l’Etat ce sera la fin du cycle législatif. Si un nouvel amendement est déposé, la loi devra repartir une dernière fois à l’Assemblée pour un vote final.

HADOPI bafoue les principes fondamentaux des droits français et européens et notamment : le respect d’un procès équitable, le principe de proportionnalité des délits et des peines et la séparation des pouvoirs. Le Parlement européen vient en outre pour la 4ème fois de rappeler son opposition au texte français en votant à nouveau l’amendement 138/463, rendant l’HADOPI caduque.

Parodie de “Brazil” (1985) par Actualité en VO.

hadopi cadenasLa loi Internet et Libertés a été votée et adoptée le jeudi 2 avril 2009 à l’Assemblée Nationale par 16 députés sur les 577 élus. Cela nous donne donc une loi votée à main levée par 2.77% des députés que nous avons élus…

La fameuse Commission Mixte Paritaire, composée de sept députés et sept sénateurs, a opéré, en moins de 2h, quelques modifications au projet de loi Création et Internet (HADOPI), afin d’harmoniser la future loi autour des deux versions du texte successivement votées par le Sénat puis par l’Assemblée.

Mais elle n’a pas fait que ça puisqu’elle en a profité pour durcir le texte.

peace out dude !L’informatique, cela fonctionne souvent très bien mais de temps en temps, ça plante aussi ! C’est un peu dans l’ordre des choses.

Aujourd’hui, je vous offre un petit moment de détente avec l’appel d’un client québécois totalement insatisfait du service que lui offre son fournisseur d’accès à Internet. Il appelle la hotline, un brin excédé :

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: