Tag

dystopie

Browsing

Black Mirror, la série dystopique de Charlie Brooker, revient pour une seconde saison sur Channel 4.

black-mirror-s2

Comme d'habitude, la saison ne comporte que 3 épisodes - qui évoquent chacun une vision jusque-boutiste d'un futur qui pourrait devenir réalité si l'on en juge par nos dernières avancées technologiques et certains de nos reculs sociaux.

La technologie semble toujours évoluer et l'homme toujours régresser, on dirait.

Episode 1 : Be Right Back

Martha et Ash ont déménagés dans la maison de campagne où les parents de Ash vivaient. Ash est un grand utilisateur des réseaux sociaux, un peu trop pour son amie Martha. Le jours suivant, Ash meurt dans un accident de voiture. Aux funérailles, Martha apprend par une de ses amies qu'il est possible de rester en contact avec un défunt. Martha ne veut pas en entendre parler, mais son amie Sarah l'inscrit. Martha recevra un email de son défunt petit ami le lendemain matin. Un "nouveau Ash" a été créé en utilisant son profil sur les réseaux sociaux et toutes les données numériques qu'il a enregistré durant sa vie.

Episode 2 : White Bear

Une femme prénommée Victoria Skillane (Lenora Crichlow) se réveille dans une chambre, assise sur une chaise et n'ayant aucun souvenir de sa vie. Elle est entourée d'images d'une petite fille et a visiblement tenté de se suicider par médicaments. Elle aperçoit un symbole étrange sur les télévisions de la maison. Lorsqu'elle sort, elle voit des gens qui sont constamment en train de la filmer avec leurs téléphones portables.

Episode 3 : The Waldo Moment

Jamie Salter (Daniel Rigby) est un comédien raté qui donne sa voix et ses mouvements à un personnage de cartoon - un ours bleu nommé Waldo - qui interview des politiciens et des personnages publics. Les personnes interviewées pensent que les interviews de Waldo sont pour un programme pour enfants alors qu'elles sont diffusées en fin de soirée dans une émission parodique. Waldo the bear est extrêmement populaire auprès du public britannique et un pilote pour sa propre série est commandé. Mais malgré le succès de son personnage, Jamie est dépressif et insatisfait du cours de sa vie.

Ray Bradbury, écrivain américain de science-fiction, est mort hier dans sa maison de Los Angeles à l’âge de 91 ans.

Né le 22 août 1920 à Waukegan (Illinois, USA), Raymond Douglas Bradbury découvre la littérature à l'âge de 7 ans avec Edgar Poe. Fils d'un père technicien et d'une mère d'origine suédoise, il a 14 ans lorsque ses parents s'installent à Los Angeles. Il a 17 ans lorsque sa première nouvelle, Script, est publiée.

Son oeuvre

Son oeuvre révélait un auteur inquiet de la survie spirituelle de l'humanité face au matérialisme de la société.

Fahrenheit 451 (1953), adapté au cinéma en 1966 par François Truffaut et inspiré par les autodafés nazis de livres écrits par des juifs, évoquait les dangers de la censure et du contrôle des idées dans un monde totalitaire. Il s'inscrit dans la lignée des romans dystopiques, décrivant des sociétés où un pouvoir central autoritaire opprime tout ou partie de ses citoyens, comme Brave New World (Le meilleur des mondes) d'Aldous Huxley ou 1984 de George Orwell.

FOUR, court-métrage réalisé par Joseph Baron, est une vision de la brutalité de la conformité imposée de l'ère numérique.

Les habitants sans visages de cette réalité façonnée par la technologie gâchent leur vie à entrer une série de 0 et de 1 sans fin. Lorsque le chiffre 4 infiltre l'un des ordinateurs, le système vacille. Le désir d'individualité et d'expression personnelle mène à la confusion et au traumatisme, poussant le protagoniste dans une expérience créative libératrice mais pleine de souffrance.

Cette version a été éditée avec la chanson Creep (de Radiohead) interprétée par Scala and Kolacny Brothers a capella:

https://www.youtube.com/watch?v=DGGPwnkaI4M

Pin It on Pinterest

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: