Tag

dialogues

Browsing

Cette année, je suis aussi au lycée : c'est l'occasion d'inaugurer une nouvelle série de dialogues ! Après Dialogues ZEP et Dialogues with Mister B., voici donc In lycée with Mister B., dédiée au lycée.

Cette semaine, je fais une petite compréhension orale avec mes terminales qui, visiblement, n'ont pas l'air franchement concentrés sur la première écoute globale. Je leur propose donc - patiemment et avec une certaine gentillesse - de leur rejouer la bande. Résultat :

zep-one-more-time

Hier, je suis allé sur Facebook et, une fois n'est pas coutume, je me suis loggué sur le chat - ce que je dois faire à peu près une fois par an. Étant donné que tous ceux qui étaient sous MSN ont migré sur Facebook, il y a pas mal de monde connecté en permanence.

Cela ne manque pas, le temps que je lise la liste des connectés, un ancien élève qui avait commenté un de mes statuts récemment m'alpague. Il s'agit de Momo, à qui j'avais eu le plaisir d'enseigner l'anglais en 3ème. On discute d'un peu de tout, de sa vie, de ses études et au final, j'ai eu ça :

zep-pure-beau-gosse-intergalactique

Et, bien évidemment, je n'ai aucune idée de quoi il parle : je demande toujours aux élèves de jeter leur chewing-gum donc il n'est pas vraiment possible pour moi d'en avoir un. Bon, pour les fleurs, c'est possible (même si c'est rare hein!).

Je trouve cela drôle que ce soit ça qui soit resté au final. Les élèves ont vraiment de drôles de visions de leurs profs.

Cette année, j'ai une classe de 4ème SEGPA. Avec eux, c'est un peu de la science-fiction. Ensemble, ils sont odieux. Individuellement, ils peuvent être sympathiques.

Hier, j'ai assisté à cette discussion entre deux élèves, Amandine et Ludivine :

Tout simplement hallucinant. "La 4 fromages vient de sortir", tout simplement après la 3 fromages. Logique.

J'ai mis plusieurs minutes à m'en remettre de celle-là.

Qui dit nouvelle année dit nouveaux dialogues...

On commence par la classe de 6ème dont je suis aussi, accessoirement, professeur principal. Je vous présente Gwendal qui m'a sorti cela un lundi matin alors que l'on se rangeait dans le couloir avant d'entrer en classe :

C'est bien, ça commence très fort cette année. On est tout rassurés de savoir qu'on a un élève qui devient cyclope quand il colle sa montre sur son front...

Nouvel épisode avec les 4èmes cette fois-ci. J'en ai très rarement donc j'en profite, j'ai un pur winner dans cette classe qui a toute mon attention !

C'était lors de la séquence rituelle sur l'Australie, avec une question simple qui ne devait pas poser trop de problèmes (surtout avec la compréhension orale que nous avions écoutée 45 secondes avant) :

Ce n'est pas vraiment un dialogue en tant que tel mais c'est assez frappant pour être signalé.

Aujourd'hui, je reçois un mail de la documentaliste du collège, intitulé "CDI-infos7". Je l'ouvre : aucun texte dans le message mais un fichier texte au format .odt - ce qui est plutôt un bon point pour l'utilisation des logiciels libres !

D'ailleurs, depuis cette année il n'y a plus qu'OpenOffice d'installé sur les serveurs de mes deux établissements.

Curieux, je lance donc le fichier :

Et là, c'est le fail... quel peut bien être l'intérêt de mettre un mot de passe sur ce genre de fichier qui recense les dernières nouveautés du CDI ?!?

Il est 1h30 du matin lorsque l'on monte dans le bus qui va nous emmener d'Hurghada au Caire.

Sac à dos, 8 bouteilles d'eau, oreiller collé contre la vitre : je suis prêt à affronter les 8 heures de trajet.

La nuit, on voyage dans le noir

Le bus démarre et on commence par le ramassage de tous les autres hôtels. Rapidement, je me rends compte d'un truc bizarre et un peu flippant : le chauffeur n'a pas allumé ses phares alors qu'il fait nuit noire. Je fais part de mon inquiétude au responsable :

- M : heuh, faudrait peut-être que le chauffeur allume ses phares non ?!?
- Les phares ? Ah non, on ne les allume pas la nuit en Egypte.
- M : hein ??? mais pourquoi ?
- Parce que ça éblouit les conducteurs. Tous les Egyptiens conduisent dans le noir, sans phares. Quand ils veulent doubler, ils font des appels de phares ou klaxonnent.
- M : (WTF !!!) =O

Et c'est ainsi que j'ai perdu quelques heures à vérifier que le chauffeur n'était pas endormi. En plus, c'est vraiment bizarre comme système : ils prennent autant de lumière à se faire des appels de phares dans les rétroviseurs que d'éclairer la route en continu.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :