Dropkick Murphys - I'm Shipping Up To Boston

Pour fêter la Saint Patrick, rien de tel qu'un bon petit morceau de punk irlandais joué par les Dropkick Murphys !

Voici donc I'm Shipping Up To Boston:

Dropkick Murphys est un groupe de punk celtique américain, originaire de Quincy, à côté de South Boston, dans le Massachusetts. Formé en 1996, le groupe mêle des influences de musique irlandaise traditionnelle, punk hardcore, oi! et folk rock.

À ses débuts, la formation comprend Mike McColgan (chant) Ken Casey (basse, chant), Rick Barton (guitare, chant) et Matt Kelly (batterie). Au fil de sa carrière, Dropkick Murphys acquiert une réputation importante grâce à de nombreuses tournées dans le monde entier et à l'organisation des week-ends de la Fête de la Saint-Patrick à Boston durant lesquels le groupe joue durant sept jours de suite, et auxquels des milliers de fans provenant du monde entier assistent chaque année.

Le nom « Dropkick Murphys » vient d'un centre de désintoxication où étaient récupérés les errants des bas-fonds de Boston. Le nom Dropkick Murphys aurait été donné au centre de désintoxication d'après le nom de son créateur, John Murphy, un ancien catcheur de Boston, dont l'un des mouvements préférés était le dropkick (ou « saut chassé » en français).

Le groupe utilise des instruments traditionnels, tels que la cornemuse, l'accordéon, la mandoline ou la flûte à partir de l'album Sing Loud, Sing Proud!. Il reprend de nombreuses chansons traditionnelles irlandaises, telles que (F)lannigan's Ball, I'm Shipping Up to Boston, The Fields of Athenry, Fairmount Hill, Johnny, I Hardly Knew Ya, The Gang's all Here, The Fighting 69 ou encore The Green Fields of France (No Man's Land) reprise de Eric Bogle parlant d'un jeune Écossais, Willie McBride, mort durant la Première Guerre mondiale.

Plusieurs des reprises faites par Dropkick Murphys sont des standards irlandais dits Irish Pub Drinking Song (chanson à boire de pub irlandais).

Vous pouvez entendre la chanson I'm Shipping Up to Boston dans The Departed (Les Infiltrés), le film de Martin Scorsese. C'est même devenu l'hymne officiel de l'équipe de baseball de Boston, les Boston Red Sox, ainsi que la chanson officielle de la ligue de football australienne, la A-League.

Happy Saint Patrick's Day !

La Casa de Papel

La Casa de Papel est une mini-série télévisée espagnole en quinze épisodes réalisée par Álex Pina et diffusée sur Netflix.

La Casa de Papel photo

Un homme mystérieux, surnommé le Professeur (El Profesor), planifie le meilleur braquage jamais organisé. Pour exécuter son plan, il recrute les meilleurs malfaiteurs du pays qui n'ont rien à perdre.

Pour des raisons de sécurité, tous les membres de l'opération prennent un nom d'emprunt basé sur un nom de ville: Tokyo, Nairobi, Río, Moscou, Berlin, Denver, Helsinki et Oslo.

Le but est d'infiltrer la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre afin d'imprimer 2,4 milliards d'euros, en moins de onze jours et sans verser une goutte de sang. Pourtant, le groupe sera en charge de 67 otages dont Alison Parker, la fille de l'ambassadeur du Royaume-Uni.

C'est évidemment sans compter sur l'intelligence et la perspicacité de l'inspecteur en charge des négociations et de son équipe, qui vont tenter de donner du fil à retordre à notre fine équipe.

La série est très bien conçue : les personnages sont bien développés, au fur et à mesure des épisodes, et l'histoire est très bien ficelée. L'esthétique est bien présente et n'est pas sans rappeler celle d'Utopia - il me semble même que le générique de fin de la Casa de Papel utilise le même motif musical.

En bref, la Casa de Papel est LA série de ce début d'année. Vous pouvez y aller les yeux fermés, c'est une bonne série, qui sait gérer le suspense et l'envie de voir la suite. C'est un plaisir que de regarder, anticiper les mouvements des braqueurs ou encore remettre en question certaines réactions des otages ou de la police.

Cette première saison compte treize épisodes.

Scissor Sisters - Laura

Scissor Sisters est un groupe de musique pop new-yorkais qui tire ses influences du disco et du glam rock.

Le nom du groupe fait référence à une position sexuelle lesbienne. Initialement, son nom complet était Dead Lesbian and the Fibrillating Scissor Sisters.

Le groupe est apparu en 2001, il a eu beaucoup de succès en Islande et au Royaume-Uni. Les paroles de leurs chansons, majoritairement écrites par Shears et Babydaddy, sont connues pour leur mélange d'humour et de tragédie.

J'affectionne particulièrement Laura :

Paroles

Laura, can't you give me some time?
I've got to give myself one more chance
To be the man that I know I am
To be the man that I know I am
Won't you just tell Cincinnati?
I'm gonna need your love
don't you give me your love
don't you give me your

Simone, Simone
Where is your love?
Don't you give me your love
Don't you give me your

Simone, Simone
Where is your love?
Don't you give me your love
don't you give me your

Freida, can't you spare me a dime?
I've got to give myself one more chance
To ring the band that I know I'm in
To ring the band that I know I'm in
Won't you just tell Babby Daddy?
I'm gonna need his love
Why don't he give me he love?
Why don't he give me he

Simone, Simone
Where is your love?
Don't you give me your love
Don't you give me your

Simone, Simone
Where is your love?
Don't you give me your love
Don't you give me your

This'll be the last time I ever do your hair
[ Tired of this shit swear I'm gonna quit
Can't seem to make enough dough
But my cuttin's on a roll ]
One face among the many
I never thought you cared
[ Seen enough stuff though I got rough
Now I know it ain't so
I gotta live my own ]

This'll be the last time I ever do your hair
[ Tired of this shit swear I'm gonna quit
Can't seem to make enough dough
But my cuttin's on a roll ]
One face among the many
I never thought you cared
[ Seen enough stuff though I got rough
Now I know it ain't so
I gotta live my own ]

Mon passage préféré est le moment plus dark de la chanson, qui me semble très fortement influencé par Supertramp avec le son des trompettes.

J'associe cette chanson à mes années parisiennes, sûrement parce qu'elle faisait partie de ma playlist du moment. C'est drôle de retrouver ce que l'on écoutait à une certaine période de sa vie - c'est comme si on pouvait associer des chansons à des pans entier d'une année.

Pin It on Pinterest

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: