Category

Mister B.

Category

La vie quotidienne de votre professeur d’anglais préféré.

Allez, premier jour d’oral du bac et ça commence déjà à perler très rapidement. Je suis de jury pour les terminales littéraires qui ont pris toutes les options (LVA et LELE pour ceux qui sont de la maison et qui reconnaitront ces sigles cabalistiques).

Je pioche le dossier Civil Rights et ça ne manque pas :

zep-martin-luther-king

Cela fait toujours plaisir de découvrir un nouveau président des Etats-Unis. Et visiblement, cela ne trouble pas la logique de ma candidate qu’Obama soit le premier président noir américain…

Cette semaine s’annonce épique !

Je commence une nouvelle série, intitulée “Grading papers with Mister B.” et dédiée aux productions écrites de mes élèves. Comme ce ne sont pas vraiment des dialogues à proprement parler, mieux vaut les classer dans une nouvelle catégorie.

Cela va de la 6ème à la Terminale pour le moment et on commence par une production de mes 5èmes :

zep-grading-goldofish

Cela me fait toujours rire ce genre de copies :)

Johnny Marr (de son vrai nom John Martin Maher) est un musicien anglais né à Manchester. Guitariste, compositeur, mais également clavieriste, harmoniciste et chanteur, il est surtout connu pour son rôle de compositeur au sein du groupe culte des années 1980 : The Smiths.

Son jeu de guitare créatif, mélodique et harmonieux en a fait une référence pour toute une génération de musiciens anglo-saxons, notamment le Mancunien Noel Gallagher (Oasis) ou John Squire (Stone Roses).

J’aime bien faire Down On The Corner en classe avec mes élèves :

La chanson est sur l’album Boomslang (2003). Et en passant, je vous recommande son dernier album, The Messenger (2013).

La vidéo a été filmée par Eric Tu :

“It was it the very first date of Johnny’s US tour with the Healers, the Coachella gig was the next day .

When we first met, i immediately felt the calmness and simplicity of Johnny and I loved the fact that the ‘legendary guitarist’ was actually a real down to earth person… which
to me gave the song an even more raw honesty.

I felt that the video should convey that, hence, the portrait concept.
Johnny was willing to do whatever was necessary to get the job done for the video… but he actually didn’t need to do more than one take because he nailed it. Johnny just being Johnny.

We framed the shot like a portrait of his daily life. The rest of the action in the video , the doors opening and closing, the shots of Sunset Blvd through the door, the people in the reflections sound checking for the evening gig at the Viper Room, was totally unplanned and natural. Those were really his roadies setting up… no hired extras.

The video was shot in all one-take and intentionally camera choreographed to be honest and subtle.”

Un groupe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de la New York University (NYU) ont créé une carte interactive de la langue anglaise en utilisant plus de 7,5 millions d’images trouvées sur internet.

Ces images sont triées selon les relations sémantiques entre les mot et, selon les chercheurs, ce projet explore “la relation entre les similarités visuelles et sémantiques”.

Voici ce que cela donne au final :

english-visual-map

Chaque pixel de l’image est relatif à un des 53 464 noms communs et représente environ 140 images, donnant les caractéristiques visuelles de chaque mot : cela peut être une image précise, un résumé, une définition. La liste des noms vient de Wordnet.

C’est assez génial je trouve : essayez la carte.

Des archéologues affirment que les restes du corps qui ont été excavés en dessous d’un parking à Leicester le 4 février 2013 appartiennent au roi anglais Richard III.

King_Richard_III

Le squelette, retrouvé en septembre 2012, présente au niveau de la colonne vertébrale des signes de scoliose, que Richard III avait certainement, et des blessures de guerre qui correspondent aux récits de la mort de Richard III au cours de la Guerre des Deux-Roses. C’est ce qui a poussé les archéologues à demander des tests plus poussés afin de vérifier son identité.

Les chercheurs de l’Université de Leicester ont donc conduit une série de tests, dont un test de l’ADN extrait d’une dent et d’un os de Michael Ibsen, un descendant actuel de la soeur de Richard III, Anne of York. Ce test a confirmé la relation génétique entre l’ADN d’Ibsen et celui du squelette. Ces restes sont donc bien ceux de Richard III.

Richard III et la Guerre des Deux-Roses

Richard III est né en 1452 et a gouverné l’Angleterre de 1483 à 1485. Son règne se termina par sa mort à la bataille de Bosworth Field, la bataille finale dans la guerre civile anglaise que l’on connait sous le nom de Guerre des Deux-Roses, opposant la maison royale de Lancastre à la maison royale d’York.

La guerre prend fin en 1485, quand le dernier des rois Plantagenêt Richard III d’Angleterre meurt au champ d’honneur, et qu’Henri VII devient roi. La maison de Lancastre descendait de Jean de Gand, duc de Lancastre et 3e fils du roi Édouard III. Celle d’York descendait de son frère Edmond de Langley (1341-1402), 4e fils du roi Édouard III, devenu duc d’York en 1385.

L’emblème de la maison de Lancastre était la rose rouge, tandis que celui des York était la rose blanche, ce qui est à l’origine du nom donné a posteriori à ce conflit.

Cette année, je suis aussi au lycée : c’est l’occasion d’inaugurer une nouvelle série de dialogues ! Après Dialogues ZEP et Dialogues with Mister B., voici donc In lycée with Mister B., dédiée au lycée.

Cette semaine, je fais une petite compréhension orale avec mes terminales qui, visiblement, n’ont pas l’air franchement concentrés sur la première écoute globale. Je leur propose donc – patiemment et avec une certaine gentillesse – de leur rejouer la bande. Résultat :

zep-one-more-time

Hier, je suis allé sur Facebook et, une fois n’est pas coutume, je me suis loggué sur le chat – ce que je dois faire à peu près une fois par an. Étant donné que tous ceux qui étaient sous MSN ont migré sur Facebook, il y a pas mal de monde connecté en permanence.

Cela ne manque pas, le temps que je lise la liste des connectés, un ancien élève qui avait commenté un de mes statuts récemment m’alpague. Il s’agit de Momo, à qui j’avais eu le plaisir d’enseigner l’anglais en 3ème. On discute d’un peu de tout, de sa vie, de ses études et au final, j’ai eu ça :

zep-pure-beau-gosse-intergalactique

Et, bien évidemment, je n’ai aucune idée de quoi il parle : je demande toujours aux élèves de jeter leur chewing-gum donc il n’est pas vraiment possible pour moi d’en avoir un. Bon, pour les fleurs, c’est possible (même si c’est rare hein!).

Je trouve cela drôle que ce soit ça qui soit resté au final. Les élèves ont vraiment de drôles de visions de leurs profs.

Cette année, j’ai une classe de 4ème SEGPA. Avec eux, c’est un peu de la science-fiction. Ensemble, ils sont odieux. Individuellement, ils peuvent être sympathiques.

Hier, j’ai assisté à cette discussion entre deux élèves, Amandine et Ludivine :

Tout simplement hallucinant. “La 4 fromages vient de sortir”, tout simplement après la 3 fromages. Logique.

J’ai mis plusieurs minutes à m’en remettre de celle-là.

Qui dit nouvelle année dit nouveaux dialogues

On commence par la classe de 6ème dont je suis aussi, accessoirement, professeur principal. Je vous présente Gwendal qui m’a sorti cela un lundi matin alors que l’on se rangeait dans le couloir avant d’entrer en classe :

C’est bien, ça commence très fort cette année. On est tout rassurés de savoir qu’on a un élève qui devient cyclope quand il colle sa montre sur son front…

Hier soir, j’ai été invité par le SNES à assister à l’avant-première du documentaire Tempête Sous Un Crâne de Clara Bouffartigue au cinéma Le Concorde, à Nantes.

Le documentaire nous plonge dans le quotidien d’une classe de 4ème du Collège Joséphine Baker, à Saint-Ouen, aux côtés des enseignantes de français (Alice Henry) et d’arts plastiques (Isabelle Soubaigné).

Alors évidemment, mon regard ne peut pas être tout à fait neutre mais voici ce que j’en retiens : la classe est dure, l’établissement difficile mais on peut clairement voir les trésors de patience des professeurs pour reprendre les élèves et les remettre dans le chemin du cours.

Pas de misérabilisme, pas de stigmatisation, pas de propagande : le rendu est authentique. J’ai beaucoup souri face aux situations de classes auxquelles tout professeur ayant enseigné en ZEP a forcément été confronté.

Avec quelques jours de retard, voici l’état d’esprit de cette rentrée scolaire 2012 :

J’enseigne au collège ET au lycée pour la première fois et cela change vraiment : la préparation des cours demande énormément de temps (je ne m’attendais pas à une telle différence de charge de travail je crois) et il faut pas mal de contenu pour le cours car en lycée, le prof parle beaucoup plus qu’en collège!

Débarquer au lycée, c’est aussi apprendre un nouveau mode de fonctionnement. Le bac change totalement en anglais cette année et mes collègues ne m’ont donné que des terminales. Bizarre, vous avez dit bizarre ? Bref, pour l’instant je m’y fait et j’aime plutôt ça.