Je viens de me rendre compte que je suis devenue une victime du syndrome de la poubelle. Et oui, tout arrive !

Le syndrome de la poubelle est un état d'esprit qui touche plutôt les étudiants : c'est le fait de se dire - alors que l'on lie soigneusement le sac poubelle plein - que l'on ne va pas la descendre tout de suite mais la prochaine fois que l'on sortira. Bien évidemment, il y aura plusieurs sorties à vide avant que la poubelle ne dégage effectivement de l'habitat.

Je crois qu'il faut avoir été étudiant pour se considérer comme une véritable victime du syndrome de la poubelle. Ou célibataire, ça marche aussi. Et c'est lorsque l'on n'est plus tout seul que la réalité s'impose.

Ce matin, je suis encore passé devant, me suis dit qu'il fallait que je la prenne et puis finalement je l'ai oubliée, comme depuis deux jours. Ce soir, promis, je lui fait sa fête.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Le syndrome de la poubelle

par Matt Lecture: 1 min
18

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: