Author

Matt

Browsing

Comment les réseaux sociaux fonctionnent-ils ?

Cette question est au coeur de la problématique des groupes sociaux et de l’intégration des inidividus à la société.

I. Les réseaux sociaux relient les individus entre eux

A. Définition et exemples de structuration

Les réseaux sociaux peuvent être définis comme l’ensemble des relations que les individus et les groupes sociaux entretiennent les uns avec les autres. Ce sont donc les relations des individus.

On parle d’analyse de réseaux à partir du moment où l’on étudie au moins trois unités (individus) – ils constituent une triade. C’est seulement à partir de cette unité que l’on peut, en effet, étudier les liens d’interdépendance qu’entretiennent les individus à l’intérieur d’un réseau.

Traditionnellement, il existe deux formes d’analyse de réseau. Soit on se centre sur un individu ou un groupe et on regarde quelles sont ses relations, on parle alors d’étoile ; soit on prend également en compte les relations que les contacts de l’individu peuvent entretenir entre eux, on parle alors de zone.

Dans l’analyse de réseaux, on différencie les liens qu’entretiennent les individus selon leur degré d’intimité.

Les liens forts relient un individu le plus souvent aux membres de sa parenté et à ses amis proches et se caractérisent par une forte affectivité et des relations très fréquentes.

Les liens faibles quant à eux sont des liens qui le relient à de simples connaissances ou encore à des relations de ses contacts personnels (ils sont beaucoup moins fréquents et très peu chargés d’affectivité).

B. Les réseaux forment la sociabilité

La sociabilité est un ensemble de relations qu’un individu entretient avec les autres et les formes que prennent ses relations.

L’analyse des réseaux étudie bien plus la sociabilité réelle (réception à domicile, sorties, fréquentation des bals, cafés, pratique du sport…) que la sociabilité virtuelle sur des sites tels que Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat…

Malgré tout, la sociabilité virtuelle peut rejoindre des réseaux réels. En effet, certains réseaux virtuels comme LinkedIn sont un moyen de se créer des relations dans le domaine professionnel.

Il faut noter que la sociabilité prend en compte des relations choisies tout comme des relations non choisies (échange avec un commerçant par exemple). L’amitié va être définie comme les relations électives et affinitaires qu’entretient l’individu.

On note alors de l’homophilie : les individus sont amis avec des personnes qui leur ressemblent socialement : même PCS, même religion, même âge… Les explications sont les mêmes que celles concernant l’homogamie (mariage entre personnes socialement proche) : fréquentation des mêmes lieux, mêmes centres d’intérêts, amis communs…

Underground est une série télévisée américaine créée par Misha Green et Joe Pokaski, et diffusée sur la chaîne WGN America.

Underground saison 1 photo

La série se déroule au XIXème siècle, pendant ce que les historiens appellent l’Antebellum Era ou encore Plantation Era. Elle suit à la fois la quête de liberté d’un groupe d’esclaves travaillant dans une plantation de coton et la mise en place du chemin de fer clandestin (“Underground Railroad”).

Un groupe d’esclaves planifie une échappée téméraire, délaissant leur plantation de Géorgie pour aller se réfugier à plus de 600 miles de là.

En chemin, ils sont aidés par un couple d’abolitionnistes secrets qui sont en charge d’une station de l’Underground Railroad. Le groupe tente par tous les moyens de fausser compagnie aux gens chargés de les ramener à la plantation – morts ou vifs.

Dix épisodes sont prévus cette saison et une seconde saison de dix épisodes également est déjà programmée pour 2017.

Voici une reprise de Space Oddity par Steven Wilson en duo avec Ninet Tayeb à l’Hammersmith Apollo lors du concert du 27 janvier 2016 :

Steven Wilson et Ninet Tayeb sont accompagnés du groupe de prog-rock de Steven Wilson, ce qui rend vraiment bien l’atmosphère de l’univers de Major Tom.

Le tout a été filmé avec des caméras GoPro disposées le long de la scène.

Un très bel hommage à David Bowie.

Voici comment afficher du contenu (texte, HTML, JS, CSS ou tout autre contenu) dans un bloc DIV, après un délai que vous aurez préalablement défini, le tout en JavaScript.

Javascript : afficher le contenu d'un bloc HTML après un délai variable photo

C’est écrit en JavaScript pur (vanilla JavaScript), c’est-à-dire sans librairies supplémentaires, et donc compatible avec tous les navigateurs. On utilise innerHTML pour faire apparaître la div après le délai imparti.

Exemple de contenu affiché après un délai

Le texte suivant apparaît 7 secondes après le chargement de la page :

Le code : afficher le contenu d’une DIV après un délai

Voici le style CSS à placer dans l’entête de la page (HEAD) :


Et voici le contenu à placer dans le corps de la page (BODY):


Fonctionnement du script

Voici comment fonctionne le script : on recherche le bloc DIV qui possède l’identifiant #exemple_div et on lui injecte le contenu de la variable delayed_text après le délai en secondes défini dans la variable time.

Ne pas oublier d’échapper les slash par des antislash dans les balises de fermeture (liens, paragraphes etc) dans la variable delayed_text.

Simple et efficace.

Veteran of the Psychic Wars

“Veteran of the Psychic Wars” est une chanson du groupe de hard-rock américain Blue Öyster Cult, écrite par Eric Bloom et l’auteur britannique Michael Moorcock, qui se trouve aussi être le créateur d’Elric de Melniboné.

La chanson est sur l’album Fire of Unknown Origin, une version longue apparaît sur l’album Extraterrestrial Live et également dans la bande originale du film d’animation Heavy Metal de 1981.

L’expression “…veteran of a Thousand Psychic Wars” vient de la chanson “Standing at the Edge” du groupe Hawkwind, qui se trouve sur l’album Warrior on the Edge of Time (1975), et qui traitait également du mythe du Champion éternel.

Elric de Melniboné

Elric de Melniboné est un personnage de fiction, inventé par l’écrivain anglais Michael Moorcock et héros du Cycle d’Elric, écrit entre 1961 et 1972.

Inspiré par Zenith l’Albinos, le méchant de la série Sexton Blake, Elric est un albinos à la santé défaillante, ce qui l’oblige à consommer de nombreux remèdes jusqu’à ce qu’il trouve Stormbringer, une épée qui, en buvant les âmes de ses adversaires, est capable de lui redonner de la vigueur.

Dernier empereur de l’île de Melniboné en pleine décadence, il tente vainement d’y introduire des réformes, mais se voit finalement contraint d’amener sa chute à la suite de la félonie de son cousin Yyrkoon. Tourmenté par le meurtre qu’il a lui-même commis de sa cousine et amante Cymoril, il parcourt par la suite son monde, ainsi que quelques autres mondes du Multivers, aux côtés de son fidèle ami Tristelune d’Elwher.

Le mythe du Champion éternel

Sur chacun des plans des millions de sphères du multivers, il existe une incarnation du Champion éternel qui, délibérément ou pas, est le gardien de la balance cosmique. Chaque incarnation du Champion éternel est déchirée par le doute, la crainte, et souvent la culpabilité. Parfois, il recherche un être plus élevé qui commande les dieux lunatiques de la Loi et du Chaos.

Les différentes incarnations du Champion sont liées par divers points communs, par exemple leurs noms : celui de Jherek Carnelian rappelle Jerry Cornelius, et le nom complet de Corum, Corum Jhaelen Irsei, est une anagramme de Jeremiah Cornelius.

Michael Moorcock emprunte parfois à la mythologie ou à l’histoire pour nommer les champions éternels. Ainsi dans le multivers, Ulysse est une incarnation du champion éternel :

« Ryan, Hawkmoon. Powys. Cornell. Brian. Umpata. Soian. Klan. Clovis Marca. Pournachas. Oshbek-Uy. Ulysse. Ilanth.

Ma propre voix s’éleva soudain.

– NON ! JE SUIS SEULEMENT EREKOSË !

-Champion Eternel. Soldat du Destin ».

extrait de Les guerriers d’argent (The silver Warriors),1970.

Heavy Metal

Heavy Metal est un film d’animation pour adulte, anthologie de diverses histoires de science fiction et de fantasy, adaptées du magazine Heavy Metal et d’histoires originales dans le même esprit. Sorti en 1981, il est mis en scène par Gerald Potterton et produit par Ivan Reitman et Leonard Mogel, qui était également l’éditeur du magazine Heavy Metal, qui est la base du film.

BIOS : retrouver l'option de boot pour démarrer depuis le lecteur DVD photo

Problème : aucune option pour démarrer depuis le lecteur optique

Récemment, j’ai eu à réinstaller le système d’exploitation sur un ordinateur portable. Jusque là, rien de bien nouveau.

Mais quelle ne fut pas ma surprise de constater que le l’ordre de boot du BIOS ne proposait pas l’option de démarrer depuis le lecteur optique (DVD d’installation de l’OS) ! Seuls les différents disques durs étaient disponibles à la sélection.

Solution : désactiver le Secure Boot et lancer CSM

Si cela vous arrive sur votre machine, voici comment ressuciter l’option qui permet de démarrer sur le DVD de votre OS préféré :

  1. Appuyez sur “ESC” ou “F2” au démarrage pour entrer dans la configuration du BIOS,
  2. Allez dans l’onglet “Security”, sélectionnez “Secure Boot Menu” et désactivez “Secure Boot Control”,
  3. Sous l’onglet “Boot”, activez “Launch CSM”,
  4. Sauvegardez les changements et quittez le BIOS,
  5. Appuyez sur “ESC” ou “F2” pour revenir dans le BIOS,
  6. Sous l’onglet “Boot”, le lecteur DVD ainsi que les clés USB sont maintenant visibles. Sélectionnez le lecteur DVD comme première option de démarrage.
  7. Sauvegardez les changements, quittez le BIOS et redémarrez la machine.

Voilà, votre ordinateur portable devrait maintenant booter depuis le lecteur DVD.

Voici Bob Culbertson qui interprète While My Guitar Gently Weeps des Beatles au Chapman Stick :

Le son est chaud et envoûtant – magnifique.

Le stick ou Chapman stick est un instrument de musique amplifié inventé par Emmett Chapman en 1969. Il est dérivé de la guitare, et comporte huit, dix ou douze cordes séparées en une partie mélodique et une partie basse.

Sa singularité est que ces cordes sont frappées avec les doigts selon la technique du tapping à deux mains ou touch-style et permet un jeu nettement plus polyphonique qu’un instrument à corde plus classique, ce qui le rapproche des instruments à clavier. Les cordes de la partie basse et de la partie mélodique sont d’ailleurs amplifiables séparément.

Il peut être utilisé dans n’importe quel style : rock, funk, classique, jazz, blues, salsa, celtique, punk…

Le son de cet instrument est chaud et puissant, et sert en général à grossir les basses des accords. La technique utilisée s’apparente un peu au piano dans le sens où la main gauche joue généralement les basses — avec éventuellement les accords — pendant que la main droite joue les mélodies ou les accords.

On peut entendre du Stick sur de nombreux enregistrements, en particulier dans les parties de basse. Parmi les groupes ou les artistes ayant utilisé le Stick, on trouve Alphonso Johnson, Tony Levin sur les disques de Peter Gabriel, King Crimson, Liquid Tension Experiment, Nick Beggs, Kittyhawk, Anderson Bruford Wakeman Howe (à nouveau Tony Levin), le Dave Matthews Band ou encore Dream Theater.

Aujourd’hui, ma machine desktop – The Reaper – vient d’avoir une jolie petite mise à jour et passe d’Ubuntu 14.04 à 16.04, codename Xenial Xerus.

The Reaper : mise à jour vers Ubuntu 16.04 Xenial Xerus photo

Mise à jour d’Ubuntu

La mise à jour se fait assez simplement :

sudo apt update && sudo apt upgrade
sudo apt autoremove
sudo apt dist-upgrade

Comme je n’installe que des versions LTS (Long-Time Support) sur cette machine, il y avait plus de 2.3 Go de paquets à télécharger soit un sacré paquet de mises à jour.

Plusieurs erreurs sont apparues pendant l’installation, qui a laissé à peu près une trentaine de paquets non configurés et non des moindres : GRUB, initramfs-tools etc.

En regardant les messages d’erreurs, j’ai vu que le problème se situait au niveau de DPKG.

Lorsqu’un paquet obsolète bloque DPKG

Si cela vous arrive, pas de panique. Il faut juste régler le problème *avant* de redémarrer la machine.

On commence par relancer la configuration des paquets non configurés:

dpkg --configure -a

En résultat, vous obtenez une (très) longue liste de tous les paquets non configurés avec tous les messages d’erreurs associés. Ce qui importe, ce sont les premières lignes du résultat : le paquet qui bloque est toujours mentionné en premier.

Dans mon cas, il s’agissait d’un paquet obsolète depuis Ubuntu 12.04 (donc depuis 4 ans), virtuoso-nepomuk. Je l’ai donc totalement supprimé :

sudo apt purge virtuoso-nepomuk

On relance ensuite la configuration des paquets :

dpkg --configure -a

Puis une petite vérification des nouveaux paquets au cas où et la suppression des paquets obsolètes :

sudo apt update && sudo apt upgrade && sudo apt autoremove

Un reboot plus tard, Ubuntu 16.04 boote tranquillement. Je conseille de régler le problème des paquets non configurés avant le reboot, c’est bien plus galère autrement.

Réactiver les dépôts désactivés pendant la mise à niveau

Enfin, il reste à réactiver les dépôts APT qui ont été désactivés pendant la mise à niveau.

Quatre ans après la première saison, The Hollow Crown est de retour sur BBC2.

The Hollow Crown saison 2 photo

Cette seconde saison est sous-titrée “The Wars of the Roses” (les Guerres des Roses) en référence à la période de l’histoire qui correspond aux événements des épisodes.

Cette saison se base sur la première tétralogie de Shakespeare : Henry VI, Part I; Henry VI, Part II et Henry VI, Part III sont condensés en seul film; et Richard III, dont le personnage est joué par Benedict Cumberbatch.

Les nobles anglais se querellent au sujet des guerres avec la France. Les nouvelles de la défaite des Anglais à Orléans parvient jusqu’au Duc de Gloucester et des autres nobles. Après les funérailles d’Henry V, c’est son fils, le dauphin Henry VI, qui est proclamé roi.

Dix-sept ans plus tard, Henry est sur le trône alors que les rivalités à la cour continuent et la défaite des Anglais à Rouen par Jeanne d’Arc met le feu aux poudres entre les deux maisons : les York et les Lancaster, qui se retrouvent en opposition.

… et qu’il fêtait son anniversaire avec ses potes voilà ce qui pourrait se passer dans sa vie :

Après Jésus pédagogue et Jésus et les drogues, voici une réécriture moderne – et parisienne – de la vie de Jésus.

Je trouve le court métrage très inspiré du court-métrage réalisé par Antoine Della-Maria même si la production est bien plus professionnelle et donne un bon coup de jeune à l’histoire, abordant bien plus de thèmes et de manière plus fine.

On peut ainsi voir Marie Madeleine jouer le rôle de l’aguicheuse de la soirée, Judas comme l’ami délaissé qui devient aigri ou encore Joseph au bord de l’alcoolisme qui se prend le bac avec Marie au sujet de sa paternité réelle.

Bien fait, cela redonne un bon coup de dépoussiérage au mythe.

Les travaux de Michel Pinçon et de Monique Pinçon-Charlot se concentrent essentiellement sur les élites, par le biais d’enquêtes ethnographiques.

Leurs recherches s’inscrivent dans la tradition sociologique qui produit une analyse du système social par le prisme des rapports de domination entre groupes sociaux, renvoyant aux travaux de Karl Marx et de Pierre Bourdieu.

Voici un documentaire de 26 minutes réalisé par Yannick Bovy en janvier 2014, diffusé dans une émission de la FGTB wallonne :

Ici, c’est à travers le conflit entre classes sociales que sont analysés les mouvements socio-économiques. Leur approche remet au goût du jour les théories marxistes : la guerre des classes est déclarée car les rapports sociaux de classes sont violents dans le capitalisme mondialisé.

Cette violence est exercée par les classes dominantes (la bourgeoisie qui se confond avec les élites financières) sur le peuple (les classes moyennes et populaires).

Les auteurs tentent de déterminer comment se produit cette violence, et comment elle est acceptée par le plus grand nombre.

La violence des riches

Cette violence se réalise en connivence avec les gouvernants. Le gouvernement socialiste a en effet, depuis 2012, favorisé les politiques libérales, et continué à désavantager fiscalement le peuple.

Le gouvernement oligarchique socialiste rassemble professionnels de la politique et acteurs de la finance en son sein. Les lignes de partage entre la droite traditionnelle et la gauche libérale sont devenues floues, ce qui amène à désigner le gouvernement socialiste par les termes de « deuxième droite ».

L’idéologie néolibérale faisant désormais consensus, les intérêts de la bourgeoisie financière sont privilégiés, et se matérialisent par les cadeaux fiscaux et par la clémence face aux fraudes des plus riches.