Un départ épique

Il est 3h30 du matin lorsque notre réveil sonne. L’œil hagard, nous partons à 4h15 avec notre voiture pour rejoindre l'aéroport. Arrivés sur le périphérique, nous nous rendons compte que le pont de Cheviré est fermé et que nous devons donc faire demi-tour pour prendre le périphérique dans l'autre sens. Un coup de stress, mais tout va bien, nous avons encore du temps jusqu'à l'embarquement pour notre vol de 6 heures.

Matt a réservé quelques jours plus tôt une place de parking chez NGPark, que le GPS a bien du mal à trouver. Il est 5 heures 10, et nous errons en pleine campagne, sur un chemin gravillonné sans savoir où aller.

Le stress commence à monter car l'heure tourne. Nous appelons le parking qui nous indique la route. En quelques minutes, nous y sommes, garons notre voiture et embarquons dans la petite navette qui nous conduit à l'aéroport.

Il est 5h30 quand nous y arrivons. Nous passons les contrôles, mais surprise, un nouveau contrôle d'identité aux frontières nous attend et la file d'attente est démente. À 5h50, une employée appelle les derniers retardataires et nous enjoint de doubler la queue pour embarquer. Nous arrivons à nos places dans l'avion et il décolle aussitôt.

Arrivée à Split

Deux heures plus tard, nous arrivons à Split. Il est 8h15 du matin et il fait 28 degrés. On retire des kunas (la monnaie croate) et on prend notre premier bus, direction Split. En arrivant au port, nous sommes assoiffés et affamés car à 3h30, nous n'avions pas déjeuné. Nous nous enfilons un croissant et de l'eau et sommes prêts à démarrer la journée.

A lire :  Une semaine en Egypte : Paris - Hurghada

Douze jours en Croatie : arrivée à Split photo 1

Le palais de Dioclétien

Nous nous engageons à hasard dans les ruelles de Split et découvrons avec stupeur les ruines du palais de Dioclétien, qui fondent le cœur historique de la ville. Dioclétien est un empereur romain du IIIème siècle de notre ère. Séduit par la beauté du site, il avait fait de l'Illyrie sa résidence de vacances.

Douze jours en Croatie : arrivée à Split photo 2
Le palais de Dioclétien

Nous sommes émerveillés par le site, mais harnachés comme des baudets, si bien que notre dos nous impose de nous poser. Il est déjà treize heures et nous déjeunons d'un repas léger: tomates, mozzarella et roquette, accompagnés d'une pinte et de frites. Il est temps de prendre nos quartiers dans la chambre que nous avons louée pour la nuit.

Douze jours en Croatie : arrivée à Split photo 3
Le lion de Cléopâtre Cécile

Elle est très bien située, dans la ville moderne et à deux pas du centre. Elle est fonctionnelle et agréable, ce qui nous convient parfaitement. Nous nous reposons un moment, ce qui nous fait du bien après nos aventures de la matinée.

Douze jours en Croatie : arrivée à Split photo 4

Quelques heures plus tard, nous repartons à la découverte de la ville. Le mélange entre les influences romaine, gothique et moderne est saisissant. Se perdre dans ce palais aux diverses cultures nous enchante. Qui plus est, nous retrouvons des lieux de tournage de la série Game of Thrones. En arpentant les souterrains de la ville, il apparaît que c'est le lieu où les dragons de Daenerys sont enfermés. Bien sûr, il y a des échoppes ce qui rend l'atmosphère totalement différente, mais l'on reconnait bien l'obscurité due aux plafonds voutés qui caractérisent le lieu.

A lire :  La naissance d'un projet encyclopédique à Rome !

Entre les colonnes de la place principale, à été aussi filmée l'attaque des Sons of Harpy, les ennemis jurés de Daenerys.

Nous nous rendons ensuite sur le port et prenons des billets de catamaran rapide pour aller sur l'île de Hvar le lendemain.

Au cours de notre découverte de la ville, nous trouvons un restaurant qui nous plaît. Il s'agit du Corto Maltese dont la carte est truffée de petits aphorismes :

Douze jours en Croatie : arrivée à Split photo

Nous commandons des pâtes aux légumes pour Matt et du poulet pour Cécile. À la fin du repas, Matt se laisse tenter par une liqueur au cannabis. Cécile, fidèle à elle-même, se prend un bon verre de vin. La liqueur au nom prometteur se révèle quelque peu décevante : Matt qui s'attendait à élargir son champ de conscience, a dû se contenter un ersatz de sirop quelconque.

Notre journée se termine par une balade sur le port pour admirer les beautés locales (voir articles postés chaque 1er janvier). À minuit, il fait encore 25 degrés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

La Croatie : arrivée à Split

par Matt Lecture: 4 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: