Deuxième jour de notre voyage en Sicile.

Notre nuit fut agitée car la circulation est dense à toute heure de la nuit et les murs et fenêtres de notre chambre mal isolés !

Nous prenons un petit déjeuner délicieux. Si le café est ristretto, les croissants frais et encore chauds sont absolument divins. De plus, le choix de gâteaux, de fruits et de biscuits offerts par notre hôte est impressionnant et nous met l'eau à la bouche. Et, cerise sur le gâteau, tout est à volonté !

Nous reprenons notre route. Notre première escale est l'ancienne cité de Ségeste. Cécile est ravie à l'idée de visiter cette cité millénaire. Nous sortons de l'autoroute et bifurquons sur une petite route de campagne un peu chaotique. Les paysages sont magnifiques, car les champs et les collines qui s'étendent à l'horizon forment un patchwork de couleurs lin et lavande.

Une semaine en Sicile : la cité antique de Ségeste et la ville médiévale d'Erice photo

Nous nous garons puis empruntons un petit chemin qui serpente entre les genêts en fleurs jusqu'à un temple grec, qui date du Vème siècle avant J.-C.

Si vous faites partie de l’Éducation Nationale ou si vous êtes étudiant ou scolaire, vous pouvez obtenir l'entrée à moitié prix, comme dans la plupart des sites en Sicile.

Ce jour-là, le théâtre situé à 2 km du temple est fermé pour restauration. Le temple est situé sur une crête qui domine une vallée verdoyante, clairsemée par les fleurs printanières. La vue est absolument splendide.

Une semaine en Sicile : la cité antique de Ségeste et la ville médiévale d'Erice photo 1

Le temple arbore 36 colonnes doriques qui se dressent face à nous. La hauteur et la prestance de l'édifice témoignent du passé somptueux de la cité antique fondée par les Elymes. Le fronton est encore intact après 26 siècles chargés de guerres et de colonisations. C'est très émouvant de constater la survivance de l'édifice malgré les affres du temps et le manque de valorisation de la part des pouvoirs publics.

A lire :  Une semaine à Prague : Nantes - Prague

Une semaine en Sicile : la cité antique de Ségeste et la ville médiévale d'Erice photo 3

Nous repartons enchantés par notre visite et décidons de filer vers Trapani. Il s'agit de l'antique Drépanum, réputée pour son activité maritime et son port.

A quelques pas du centre-ville, nous trouvons un grand parking gratuit où nous garons la voiture. Nous trouvons un petit restaurant familial où nous commandons un assortiment d'antipasti avec du fromage et une tapenade d'aubergines, ainsi que des escalopes de veau au marsala. Les quantités sont gargantuesques et le vin de la maison délicieux. Voici l'adresse de cet excellent restaurant : Ristorante Antichi Sapori, Corso V. Emmanuele 191.

L'après-midi, nous allons visiter la ville médiévale d'Erice qui se situe à 751 mètres l'altitude. Du centre-ville, nous prenons un bus qui nous dépose au nord de la ville, jusqu'à un téléphérique qui nous emmène jusqu'aux portes d'Erice. C'est génial car cela nous évite de prendre la voiture et nous profitons de la montée pour apprécier les paysages et une vue imprenable sur la ville et la mer.

Selon la légende, la cité aurait été fondée par Eryx, le fils de Vénus elle-même, qui devint par la suite roi des Elymes. Les ruelles sont pavées, étroites et forment un labyrinthe digne du Minotaure.

Nous arpentons les rues sous une chaleur étouffante. Les édifices témoignent d'un glorieux passé médiéval et, mis à part les pâtisseries qui s'égrènent dans la ville, il y a peu de vie hormis les échoppes touristiques. Arrivés au faite de la cité, nous prenons un thé dans un petit bistrot, ce qui nous désaltère agréablement.

Nous reprenons le téléphérique puis le bus avant de récupérer nos bagages dans le coffre de la voiture. Bonne surprise, en consultant l'itinéraire pour se rendre à notre B&B, nous nous rendons compte qu'il se situe en face de notre parking !

A lire :  La Croatie : Hvar

Nous sommes accueillis par Antonella, notre hôtesse sicilienne. Dès notre arrivée, elle nous offre une collation et le contact avec elle est extrêmement facile. Elle nous livre de précieux renseignements sur la ville.

Une douche plus tard, nous repartons vers l'un des restaurants qu'Antonella nous a indiqués : il s'agit de 210 Grammi, un restaurant de pâtes typiquement sicilien où le chef crée ses propres pâtes.

A notre arrivée, le serveur nous installe et nous tend le menu. Jusque là, tout va bien. A la lecture de la carte, nos regards se croisent, inquiets, pour combien allons-nous nous en tirer ? En plus, la carte nous paraît complètement incompréhensible tant les combinaisons de pâtes et d'accompagnement sont nombreuses. Nous tentons de demander des explications au serveur mais ce dernier ne nous aide pas vraiment.

Nous nous levons regarder directement la vitrine et choisir celle qui nous inspire le plus. Nous découvrons alors des dizaines de sortes de pâtes que nous étions loin d'imaginer jusqu'alors.

Une semaine en Sicile : la cité antique de Ségeste et la ville médiévale d'Erice photo 2

Cécile choisit des pâtes au pesto typiques de Trapani (tomates crues, basilic, amandes pelées et grillées) tandis que Matt opte pour une carbonara revisitée.

Le repas est délicieux et le chef, avec qui nous discutons un peu, très sympathique. Il nous a montré comment il créait ses pâtes, avec des formes et des textures différentes, comme dans un véritable laboratoire de recherche. C'est très technique finalement!

Nous rentrons tranquillement sur le front de mer, les yeux pleins d'images enchanteresses.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Une semaine en Sicile : la cité antique de Ségeste et la ville médiévale d'Erice

par Matt Lecture: 5 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: