Tag

western

Browsing

La seconde saison du western de science fiction Westworld, intitulé The Door, a commencé sur HBO.

Westworld saison 2 : The Door photo

Dans les heures qui suivent le massacre des membres du conseil d’administration de Delos, Bernard et Charlotte se réfugient dans un bunker souterrain, où ils ont décidé de travailler ensemble pour trouver Peter Abernathy et obtenir de l’aide.

Dix jours après la mort de Ford, Dolores (qui a entrepris une campagne sanglante pour traquer les survivants) dit à Teddy que sa programmation a fait fusionner ses personnages et qu’elle a de meilleurs plans pour les hôtes.

Maeve recrute Hector et force Lee à l’aider à retrouver sa fille. William, qui a également survécu au massacre, rencontre le jeune animateur de Robert Ford, qui révèle qu’un jeu spécialement conçu pour lui a commencé.

Deux semaines après la mort de Ford, une équipe de sécurité envoyée par Delos pour reprendre le contrôle de Westworld trouve Bernard et sollicite son aide pour enquêter sur une série d’anomalies. L’enquête les mène à un lagon rempli de centaines d’hôtes morts que Bernard prétend avoir tué.

Westworld est une série de science-fiction créée par Jonathan Nolan et Lisa Joy, produite par J. J. Abrams et Bryan Burk, et diffusée sur HBO. C’est l’adaptation télévisée du film Mondwest (Westworld) écrit et réalisé par Michael Crichton en 1973.

Westworld saison 1 photo

Westworld est un parc d’attractions futuriste recréant l’univers de l’Ouest américain (le Far West) du XIXe siècle.

Il est peuplé d’androïdes, appelés « hôtes » (hosts), réinitialisés à la fin de chaque boucle narrative. Les visiteurs, appelés « arrivants » (newcomers), peuvent y faire ce qu’ils veulent sans aucune conséquence. Mais à la suite d’une mise à jour du programme des androïdes, les dirigeants du parc devront faire face à plusieurs bugs dans leur comportement.

Au casting, nous avons Anthony Hopkins, Ed Harris, Evan Rachel Wood, Thandie Newton… pas mal du tout.

Le générique d’ouverture est conçu par le studio Elastic, déjà à l’origine de celui de Game of Thrones.

En novembre 2016, au vu des très bonnes audiences et des excellentes critiques, HBO commande officiellement une seconde saison de dix épisodes. Cependant, la diffusion ne devrait être programmée que courant 2018 à cause de la taille du projet et du fait que les scénaristes veulent avoir fini d’écrire tous les épisodes avant de commencer à tourner.

Je vous ai déjà proposé un clip vidéo pour My Body is a Cage d’Arcade Fire mais en voici un autre que j’aime beaucoup et qui se base sur des scènes du western Once Upon a Time in the West de Sergio Leone :

Warning : cette vidéo spoile la fin du film !

Cette vidéo a été réalisée par J. Tyler Helms, un directeur créatif et designer basé à Chicago,IL.

Excellente sélection de scènes du film, très différente de la vidéo précédente et qui montrent combien les images associées à une musique ou chanson peuvent en changer le sens ou du moins notre perception et notre ressenti.

“I Hung My Head” est une chanson écrite par Sting en 1996. Il écrit cette chanson pour se souvenir de son enfance, quand il était fan des films de western qui passaient à la télévision.

En 2002, Johnny Cash reprend cette chanson sur l’album American IV: The Man Comes Around.

La chanson raconte l’histoire d’un jeune homme qui tue quelqu’un par accident, avec les émotions qu’il ressent et les conséquences que son acte va entraîner.

Voici comment la jouer à la guitare :

Intro - C, F handful of times

[C]Early one morning
With [F]time to kill
I [Am]borrowed Jeb's rifle
And [F]sat on the hill

I [C]saw a lone rider
[F]Crossing the plain
I [Am]drew a bead on him
To [F]practice my aim

[Dm]My brother's rifle
Went [G]off in my hand
A shot rang out
[C]Across the land

The [F]horse he kept running
The [Am]rider was dead
I [C]hung my head I [F]hung my head
[C]
[C]I set off running
To [F]wake from the dream
[Am]My brother's rifle
Went [F]into the stream
[C]I kept on running
[F]Into the salt lands
And [Am]that's where they found me
My [F]head in my hands
The [Dm]sheriff he asked me
[G]Why had I run
Then it came to me
Just [C]what I had done
And [F]all for no reason
Just [Am]one piece of lead
I [C]hung my head I [F]hung my head
[C]

[C]Here in the courthouse
The [F]whole town is there
[Am]I see the judge
High [F]up in his chair
"Ex[C]plain to the courtroom
What [F]went through your mind
And [Am]we'll ask the jury
What [F]verdict they find"
I said [Dm]"I felt the power
Of [G]death over life
I orphaned his children
I [C]widowed his wife
I [F]beg their forgiveness
I [Am]wish I was dead"
I [C]hung my head, I [F]hung my head
I [C]hung my head, I [F]hung my head
[C]

[C]Early one morning
With [F]time to kill
[Am]I see the gallows
[F]Up on the hill
And [C]out in the distance
A [F]trick of the brain
I [Am]see a lone rider
[F]Crossing the plain
[Dm]And he's come to fetch me
To [G]see what they done
We'll ride together
[C]'Til kingdom come
I [F]pray for God's mercy
For [F]soon I'll be dead
I [C]hung my head, I [F]hung my head
I [C]hung my head, I [F]hung my head
I [C]hung my head, I [F]hung my head

L’histoire est racontée du point de vue d’un jeune homme qui emprunte le fusil de son frère. Il aperçoit un cavalier au loin dans la plaine et l’observe depuis la lunette de son fusil (“I drew a bead on him; to practice my aim.”) lorsque celui-ci se décharge d’un coup, tuant le cavalier.

L’homme court vers les marais salants et jette le fusil dans la rivière (la version de Johnny Cash change “salt lands” en “south lands”, et “stream” to “sheen”). Il est appréhendé par un shérif et réalise ce qu’il vient de commettre.

Il est amené au tribunal devant un juge et des jurés, où il demande pardon et se mortifère. Attendant l’exécution sur la potence, il voit – comme si son esprit lui jouait un tour (“trick of the brain”) – le cavalier revenir afin qu’ils aillent ensemble au paradis (“till kingdom come”). L’homme prie alors Dieu pour demander de la clémence et de la compassion.

Voici la cinquième et dernière saison de Hell on Wheels sur AMC.

hell-on-wheels-season-5

Le chemin de fer n’est toujours pas achevé et Cullen Bohannon se trouve toujours avec la Central Pacific Railroad.

Il est toujours déterminé à finir sa tâche, rallier la Californie à l’Utah, et espère toujours retrouver sa famille. Enfin, s’il arrive à ne pas se faire tuer ou à ne pas croiser les mauvaises personnes sur son chemin !

Cette dernière saison de quatorze épisodes sera diffusée en deux parties : sept épisodes durant l’été 2015, puis sept autres épisodes en 2016.

Diego Stocco est un hacker musicien plutôt original : en récupérant le clavier d’un piano démembré qui traînait dans son jardin, il a décidé d’en créer un nouvel instrument avec d’autres pièces d’instruments qu’il possédait.

Le résultat est cet instrument mécanique hybride qui porte le doux nom de “Bassoforte” (contraction de “basse” et “pianoforte”).

Le son qui s’en dégage est plutôt génial :

Le manche vient d’une basse électrique hors d’usage, les micros viennent d’une guitare, la partie haute métallique est une partie de chapeau de cheminée qui sert de résonateur et pour la percussion.

Une vrai musique de western futuriste!

Voici la quatrième saison de la série Hell on Wheels sur AMC.

hell-on-wheels-s4

Cette saison se centre encore et toujours sur l’expansion vers l’Ouest de l’Union Pacific Railroad.

Des conflits entre le gouvernement et des entreprises, des ranchers, des colons et la ligne de chemin de fer éclatent.

Tous ces intérêts différents entrent en compétition les uns avec les autres pour le contrôle de la ville de Cheyenne, dans le Wyoming, l’un des noeuds les plus importants de la ligne de chemin de fer en 1867.

Lorsque je fais ma séquence sur les Natives avec mes 3èmes, je leur montre quelques extraits de la série Hell on Wheels.

Cela leur montre les conditions de vie de l’époque, les tenues vestimentaires, le racisme et l’intolérance… bref, c’est très instructif et cela les fait parler.

Cette scène en particulier les touche beaucoup : il s’agit de la scène de l’épisode 1×09 où les Natives se font massacrer par les hommes du régiment :

La musique de Mumford & Sons est superbe et contraste avec la violence des images.

Retour de Longmire avec une troisième saison.

longmire-s3

Walt se retrouve dépassé par une série de traumatismes qui l’affectent sérieusement. Son meilleur ami, Henry Standing Bear, doit être incarcéré pour meurtre.

L’agent Branch Connally a reçu une balle d’un mystérieux “white warrior” et Vic Moretti n’est pas certaine d’avoir réussi à se débarasser d’un pervers qui la harcelait autrefois.

Hell on Wheels est de retour pour une troisième saison sur AMC.

hell-on-wheels-s3

Cullen Bohannon revient au centre du show et abandonne son désir de vengeance pour sa famille pour continuer l’expansion vers l’ouest de l’Union Pacific Railroad, tout en combattant Thomas “Doc” Durant pour le contrôle.

La tagline de cette saison est : “Outlaw In Charge”.

Branches est un groupe folk-rock californien qui s’est formé en 2010, qui se rapproche de Mumford & Sons. Leur dernier album, Thou Art The Dream, est teint de banjo festif et d’images vives.

I came out to the desert
To find what I lost in your eyes
I filled my lungs with the sunset
And walked out into the night

I am a wandering soldier
In this dusty land
Nothing but the torn clothes on my back
And the empty barrel in my hand

“Onwards, broken-hearted soldier
Into the great unknown
Lay down your weapons and follow
Into the light of the sun”

When I couldn’t walk any further
I fell to my knees to pray
With my final breath I cried out
In the blowing wind I heard you say

“Onwards, onwards good soldier
Into the great unknown
Hear the golden trumpets sounding
Calling the tired soldiers home

Onwards, broken-hearted soldier
Into the great unknown
Lay down your weapons and follow
Into the light of the sun
Onwards, onwards good soldier
Into the great unknown
Hear the golden trumpets sounding
Calling the tired soldiers home”

I came out to the desert
To find what I lost in your eyes
I filled my lungs with the sunset
And walked out into the night

J’aime bien ce petit côté cowboy song.

J’ai regardé Django Unchained avec mes Premières la semaine dernière et dans la bande originale du film, j’aime beaucoup le morceau Too Old to Die Young de Brother Dege, un artiste du deep south des Etats-Unis :

C’est catchy !

J’ai bien aimé le film aussi, pas aussi violent qu’annoncé, surtout si on le considère comme un western (qui par définition est violent).

Le traitement de la question raciale et du racisme aux USA aide bien à la prise de parole. Je m’arrête là, sinon je vais faire la critique du film ;-)

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: