Tag

usermod

Browsing

Je me suis mis en tête de mettre à jour le firmware de mon iPod Touch, étape préliminaire avant un futur jailbreak. Je boote donc sur ma partition Windows XP, branche l’iPod… et l’ordinateur redémarre sauvagement !

Là, je ne cherche même plus à comprendre. Je reboote sous Ubuntu et installe VirtualBox pour créer une installation virtualisée de Windows XP.

Installation de VirtualBox

Il existe 2 paquets pour VirtualBox sous Ubuntu : un paquet libre (virtualbox-ose) et un paquet propriétaire (virtualbox-3.1 à l’heure où j’écris cet article). Et bien une fois n’est pas coutume, il faut installer le paquet propriétaire : le paquet libre ne prend pas en charge l’USB (ballot non ?).

Installez donc virtualbox depuis Synaptics ou via le terminal :

sudo apt-get install virtualbox-3.1

Lors de la rédaction d’un de mes articles techniques, j’ai ajouté mon utilisateur à un nouveau groupe en utilisant usermod et celui-ci a perdu ses privilèges administrateurs…

Résoudre l'erreur "... is not in the sudoers file" photo

Cela veut dire que je ne pouvais absolument plus lancer la commande sudo dans le terminal ou avoir accès à l’administration du système : plus de mises à jour, plus d’édition de fichiers critiques… mon utilisateur était devenu lambda et moi bien embêté !

Voici un exemple de ce que l’on obtient dans le terminal dans ce cas-là :

sudo apt-get update
[sudo] password for matt: 
matt is not in the sudoers file.  This incident will be reported.

Il m’est arrivé une mésaventure ces derniers jours avec la commande usermod sous Linux. Dans un terminal, usermod sert à modifier les informations d’un utilisateur pour l’assigner à un groupe par exemple.

Or dans la documentation et sur les différents forums, l’exemple le plus souvent donné est :

usermod -G groupname username

Le gros problème de cette instruction, c’est qu’elle ajoute bien l’utilisateur au groupe mais en l’enlevant des groupes auxquels il appartient déjà !

La syntaxe correcte est celle-ci :

usermod -aG groupname username