Tag

party

Browsing

Aujourd’hui, lever tranquille juste à l’heure pour la douche et le petit déjeuner.

C’est la canicule aujourd’hui comparé aux autres jour: le ciel est couvert mais il fait 27 degrés, ça chauffe!

Nous en profitons pour manger une friandise de forme cylindrique, à base de pâte et de sucre, dorée sur les braises : le trdlo. C’est vendu en pleine rue dans des cahutes, cela se mange sans faim et c’est très bon, surtout pour 60 couronnes.

On se pose à une terrasse de la vieille ville et regardons les passants déambuler en dégustant une bouteille d’eau, histoire de rester hydratés.

Nous arpentons ensuite quelques rues dans lesquelles nous n’avions jamais mis les pieds et décidons d’essayer le Prague Beer Museum, qui se targue d’avoir plus de 30 bières en pression. On ne peut décemment pas passer une occasion pareille!

Cécile commande donc une pinte de Konrad tandis que Matt essaie une Bohemian Lager. Toutes les deux sont excellentes. La Konrad a un petit goût de grains de café grillés et possède des reflets cuivrés. La Bohemian est plus trouble mais très douce, plus florale.

Matt déguste sa mousse
Matt déguste sa mousse

Nous passons un très bon moment dans un petit jardin arboré. La terrasse est d’ailleurs bondée, signe que le lieu est charmeur. La bière nous envoûte agréablement, elle y est bien plus forte que celle que nous dégustons habituellement.

Nous nous mettons en quête d’un endroit où manger, et arpentons tranquillement les petites rues au hasard. Nous nous retrouvons en réalité tout près du quartier juif, et au détour du chemin, nous nous retrouvons nez à nez avec une statue étonnante vu le lieu : il s’agit d’une femme nue composée d’un assemblage de cubes de métal. Elle s’exhibe ouvertement et à l’endroit de son entrejambe, il y a un espace où l’on peut se glisser.

prague-statue-art-moderne-femme-nue-matt

Matt s’y jette avec délectation tandis que Cécile nous offre sa propre interprétation de l’oeuvre.

prague-statue-art-moderne-femme-nue-cecile

Aujourd’hui, on quitte Bangkok à 10h pour rejoindre Pattaya. C’est une station balnéaire située à environ 160 km de la capitale. Nous nous y rendons donc en bus.

A notre arrivée, nous nous installons à l’hôtel, ce qui prend plus de temps que prévu car une esclandre a lieu: la réception exige que nous versions 1000 bahts de caution en espèces pour le mini-bar de chaque chambre. Personne n’était prévenu et certains ont refusé de verser cette somme, qu’ils réservaient pour leurs achats.

La chambre et l’hôtel sont inférieurs à ce que nous avions connu auparavant. Nous partons ensuite nous promener aux alentours de l’établissement en quête d’un bouge où déjeuner.

Et là, c’est le drame. Nous découvrons une plage peu spacieuse et sale, où des sacs plastique, et des poissons morts flottent à la surface des 10 premiers mètres d’eau. La ville est sale également et certains endroits sont carrément insalubres. Bref, nous allons à la supérette du coin et décidons de nous faire un pique-nique improvisé dans notre chambre.

Nous nous rabattons sur la piscine de l’hôtel, très agréable vu la chaleur extérieure. Nous trouvons très appréciable de nous reposer et d’aller à notre rythme.

Le soir, nous partons nous balader en ville et trouvons une rue où il n’y a que des bars avec une dizaine de filles dans chacun qui attendent le client.

thailand-pattaya-bar-girls

L’avantage, c’est que la bière n’est pas chère, le wifi gratuit, et les filles jolies ! Nous y passons notre soirée.

thailande-pattaya-street-by-night

Le surlendemain, c’est le grand départ : après le petit déjeuner, nous nous baignons dans la mer de Siam dans laquelle on rentre comme dans un bain. C’est agréable car la plage et l’eau ont été nettoyées, et la vue, qui donne sur une île située au large est très belle. Aussitôt sortis, aussitôt secs, nous partons faire nos valises puis passons l’après-midi à lézarder à la piscine.

A 17h, un bus vient nous chercher. Nous entamons une tournée des hôtels dela ville et découvrons avec horreur qu’il existe un groupe encore pire que le nôtre, digne d’une téléréalité.

Nous nous rendons compte que de tous ces hôtels, le nôtre était le moins bien, et surtout sacrément mal placé. La ville de Pattaya a une croisette comme à Cannes, mais nous en étions bien loin !

Nous arrivons à Bangkok après 3h de bus et l’attente pour le check-in et l’embarquement commence. Tout se déroule très sereinement. Notre avion décolle à 0h55, nous sommes partis pour 9h de vol.

A 4h30 heure locale, nous arrivons au Caire. Notre escale dure 5 heures. Heureusement, nous avons chacun un bon livre ! Et à nouveau, check-in, embarquement, et décollage vers CDG. Quand arrive notre repas vers 12h, c’est un vrai soulagement pour Cécile: n’ayant pas mangé depuis 9h, j’ai cru qu’elle allait mordre les stewarts!

Nous arrivons à Paris vers 14h30. Nous sommes frappés par l’ambiance anxiogène qui y règne. En comparaison, les aéroports de Bangkok et Le Caire sont beaucoup plus calmes et mieux organisés.

Le voyage n’est pas terminé : à nous les joies du RER et du métro bondés pour rejoindre l’appartement de Julia.

Demain, nous reprenons le train pour Nantes. C’est la fin du voyage…

Voici la quatrième et ultime saison de Mad Dogs, composée de seulement deux épisodes, diffusée sur Sky1.

mad-dogs-s4

Intitulée “Mad Dogs : The Finale”, cette dernière saison est donc la fin du périple pour Woody (Max Beesley), Quinn (Philip Glenister), Baxter (John Simm) et Rick (Marc Warren).

Tout a commencé quand ce groupe d’amis s’est rendu à Majorque (saison 1) pour célébrer la retraite anticipée du cinquième de la bande. Ces vacances se sont transformées en cauchemar pour le groupe qui s’est retrouvé alors mêler à une affaire qui les dépassait où se mêlaient flics corrompus, drogues meurtres, chantages. Cela les a entrainés à Ibiza (saison 2), puis en Afrique (saison 3).

Pour cette ultime saison, le groupe d’amis retourne enfin en Angleterre, mais il leur est impossible de reprendre une vie normale. Quand Rick pense avoir trouvé une solution financière, il va de soi que cela ne va pas tourner rond.

Cette année, je suis allé au festival des Vieilles Charrues avec mon père. La dernière fois, c’était en 2008 avec ma soeur.

Neil Young

Nous étions 65.000 festivaliers sur la prairie de Kerampuilh, plus précisément sur la scène Glenmor, pour écouter Neil Young and Crazy Horse, son groupe privilégié depuis 1969.

Neil Young & Crazy Horse, c’est un folk rugueux, terriblement addictif, baigné de guitares orageuses, ou surnage une voix à la fois haut perchée et nasillarde, reconnaissable entre mille.

Songwriter et guitariste d’exception, le Loner livre sur scène un folk rock mâtiné à la fois de country et de grunge avec la même passion, la même envie qu’autrefois, à coups de guitares saturées et de riffs lancinants.

concert-20130720-neil-young

Le rock furieusement électrique de la formation continue de surprendre ceux qui ne connaissent du sexagénaire que son versant paisible, révélé sur Harvest (1972), plus gros succès de sa carrière.

Comes a time:

Guitariste puissant et inventif, Neil sculpte le son dans un déluge de saturation et de larsens pendant une bonne heure avant de livrer Heart of Gold, son plus gros tube, guitare sèche en bandoulière et harmonica autour du cou :

Souriant et complice avec ses musiciens, Neil Young n’a pas besoin de discourir pour séduire le public.

Suite et fin de mes aventures au Hellfest 2013.

Au campement

Après une nuit plutôt courte (et sans duvet pour ma part donc plutôt fraîche!), on commence la journée par un petit déjeûner à l’arrache : sous la bruine, assis dans le coffre de la voiture en dégustant des petits pains au lait avec du jus d’orange. Oui, on vend du rêve !

On discute un peu avec nos voisins de tente et on prend quelques photos ensemble, histoire de marquer le coup et le Hellfest 2013 :

hellfest-campement

Au moment de quitter notre campement, on se fait alpaguer par nos autres voisins qui visiblement ont du mal à tous émerger. Bon, y pleut là, venez donc boire une bière avec nous. Hmmm, okay! Et hop, nous voici tous serrés comme des sardines à boire de la Kro en mangeant du saucisson sous une toile cirée pour nous protéger de la pluie. On discute de tout et de rien : nos jobs, là où on vit, la musique qu’on écoute… c’est sympa aussi de découvrir les autres comme ça. Je crois qu’on y a passé 2 heures!! J’ai retenu que l’un des gars avait un camion à pizza place Zola à Nantes, j’y passerai un jour, promis.

Concerts

Avec un peu de retard, nous avons assisté à Riverside : concert excellent, peu de gens les connaissaient apparemment mais cela valait vraiment le coup.

Danko Jones : inconnu chez moi mais ils ont vraiment cartonné lors de leur concert. C’était pêchu, bien dynamique comme il faut, idéal pour se réveiller!

Mass Hysteria : un groupe français que j’avais ignoré lorsque j’étais plus jeune. Et bien je peux dire que j’ai été agréablement surpris : une patate d’enfer et une symbiose avec le public impressionnante. Ils ont organisé un BraveHeart : un écart se creuse entre les deux parties du public et les deux formations se rencontrent comme dans un champs de bataille. Epique!

KESKY’A ??? Positifs à bloc !

Jason Newsted (Metallica) et Voivod : bof bof.

Et on s’est arrêtés là : Julia avait un train à prendre et moi j’étais examinateur pour le bac le lendemain… il me fallait être à 7h45 à St Nazaire donc nous avons quitté le champs sur fond de Gojira.

Il y a quelques groupes que j’aurais aimé voir. Clutch par exemple, qui a annulé au dernier moment. Danzig, Napalm Death, Moonspell ou Volbeat, cela aurait pu être sympa aussi.

On ira en écouter davantage au Hellfest 2014 :)

Voici la septième et dernière saison de Skins sur E4 !

skins-s7

Effy a trouvé un travail comme réceptionniste pour un fond spéculatif à Londres et elle s’engage dans une relation avec son richissime patron. Elle tombe aussi sur des informations financières cruciales sur une affaire louche.

Naomi, maintenant coloc d’Effy essaie de l’empêcher de rater sa vie mais Effy ne peut être arrêtée.

La saison 7 commence un an après le dernier épisode de la saison 6. L’action a lieu au printemps, suggérant qu’une année s’est écoulée. Il y aura 6 épisodes, deux épisodes pour chacun des personnages principaux de chaque casting (Skins changeant d’acteurs toutes les deux saisons).

Allez, deuxième journée du Hellfest 2013.

Réveil plutôt difficile : plein soleil sur la tente, cela explose un peu les yeux de bon matin! Mais bon, visiblement je ne suis pas le seul à avoir les yeux bouffis : mes voisins aussi. On discute des groupes que l’on a vu la journée précédente et des incontournables à ne pas manquer aujourd’hui.

No shower!

Il est 10h, Julia arrive vers midi. J’en profite pour essayer de trouver une douche. 30 minutes de route pour atteindre le camping Red. C’est un peu l’apocalypse ce camping. Les poteaux d’un barnum ont été sectionnés à mi-hauteur puis replantés à 1m20, on dirait le barnum des schtroumpfs. Recherche totalement infructueuse, on m’a vendu l’idée d’une douche et je ne l’aurais jamais trouvée !

Passage chez Leclerc pour organiser le petit déjeûner du lendemain. On a l’impression de vivre un exode mais dans une très bonne ambiance (“c’est juste des gens qui font leurs courses”), voici la vidéo de l’année dernière :

Je vous rassure, ça c’est à l’ouverture des portes, quand j’y suis allé c’était un supermarché tout ce qu’il y a de plus normal!

Retour au camp pour poser les affaires. Au moment d’y aller, on se fait inviter par les voisins de derrière (ceux qui cherchaient les clés de voiture) : bière, chaise de jardin, saucisson et tous muchés sous le barnum pour éviter la pluie diluvienne. L’occasion de discuter, faire connaissance et surtout de rigoler ! Nous y sommes restés pas mal de temps, assez pour louper Krokus.

hellfest-2013-matt

Les concerts

D’abord, on est partis se chercher à manger et on s’est placés pour 3 Doors Down. J’avais acheté (!) l’album lors de sa sortie il y a quelques années mais j’ai été déçu par le live : pas de pêche, pas ce petit truc qui fait bouger.

Ensuite, visite au hellfest merch et au marché où l’on trouve un peu de tout : t-shirts, albums, masques, cornes pour boire etc. J’en ai profité pour m’acheter un kilt. Cela nous aura permis d’éviter l’averse.

Cette année, j’ai pu pour la première fois assister au Hellfest, festival de métal mythique qui se déroule dans la bonne ville de Clisson (44).

hellfest-2013

Après une pause chez Décathlon pour aller chercher un matelas gonflable et une pompe, je me suis dirigé vers Clisson, qui se trouve à environ 40 km au sud de Nantes, armé de ma tente 2 secondes, un sac de vêtements de rechange et deux duvets.

Arrivée au festival

A Clisson, la file de voitures se dirigeant vers les portes du festival est tout simplement impressionnante. J’aperçois un taxi qui, excédé, fait demi-tour et emprunte une route parallèle. Je reconnais le nom du taxi comme celui faisant la navette du festival donc je me dis qu’il va prendre un raccourci. Je fais donc demi-tour et tente de le rattraper avant d’être stoppé par un feu rouge et de perdre mon chemin… ça commence!

À un rond-point, j’aperçois un punk : rangers aux pieds, bermuda army, veste en jeans, blouson en cuir et une crête de 40 cm. Toi, tu vas au festival, tu dois bien connaître le chemin du camping? Bien sûr, j’y viens, d’ailleurs tu ne pourrais pas me déposer? Bien sûr! J’embarque le punk dans la C4 : ventripotent, il a du mal à s’installer, gêné par sa crête qui frotte contre le plafond. Ça me fait rigoler. Il me dit que sa carte bancaire a été refusée et qu’il a été obligé de se rendre à sa banque. Bref, on papote, on se perd 2 fois dans le bled (dans lequel il a passé son permis quand même) et finalement on arrive au pas derrière toutes les autres voitures. Je le lâche dans un rond-point – il s’appelle Jonathan et je peux passer au camping Red boire une bière quand je veux. Ok.

Je suis les déviations et arrive finalement au parking. Des bénévoles tendent le bras et indiquent le chemin, où et comment se garer : on est loin du festival? A 20 minutes à pied. Ah oui quand même! Et le camping est où? Après le festival, un bon quart d’heure de marche. J’ouvre le coffre et constate l’étendue des choses à transporter. 40 minutes de marche avec tout ce bardas, c’est mort.

hellfest-2013-parking

Le temps de ma réflexion, une rangée de voitures s’est formée en épi après moi. Je hèle la demoiselle qui range les voitures. Il me faudrait de la place pour lancer ma tente. C’est pas un camping, c’est un parking, c’est dangereux. Peut-être mais je veux ma tente en face de la voiture. Elle me laisse une place. D’autres ont fait comme moi. D’ailleurs mes deux voisins en profitent pour monter leur tente à côté de la mienne. On fait connaissance : Florian et Christelle viennent de Laval, Brice et Valentin de Bordeaux. Sympas comme tout.

hellfest-2013-tente

Les vacances infernales de Woody (Max Beesley), Quinn (Philip Glenister), Rick (Marc Warren) et Baxter (John Simm) ne sont toujours pas terminées : Mad Dogs reprend pour une troisième saison sur Sky.

mad-dogs-s3

Le repos et la récupération ne sont définitivement pas au programme : les quatre amis finissent dans une prison délabrée au beau milieu d’un désert aride.

Ressemblants à des prisonniers de Guantanamo Bay, les gars sont interrogés par leurs mystérieux kidnappers et se font violemment attaquer par un autre prisonnier qui s’appelle Mercedes (Jaime Winstone).

Et pour couronner le tout, ils apprennent que des criminels psychotiques cherchent à les assassiner…

Il y a des jours où je joue Tainted Love de Marilyn Manson en boucle, comme ça, pour le plaisir.

C’est la version du film Not Another Teen Movie (Sex Academy en français – paye ta traduction!), sorti en 2001. Je vous recommande le film si vous êtes fans de film de campus, il est pas mal.

https://www.youtube.com/watch?v=8XUMh08Ottk

Le clip montre Marilyn Manson arrivant dans une soirée de lycée accompagné de plusieurs amis gothiques et met en scène plusieurs acteurs du film ainsi que le batteur du groupe Slipknot, Joey Jordison, et Tim Skold qui n’était pas encore membre du groupe à cette époque.

La chanson a par la suite été incluse sur l’album The Golden Age of Grotesque (2003) en tant que piste bonus.

Mercredi dernier, Isaac donne rendez-vous à Amy, sa petite amie, chez ses parents pour dîner. Lorsqu’elle arrive, il lui demande de s’asseoir dans le coffre de la voiture et lui donne un casque audio pour “lui jouer une chanson”…

Et hop, magnifique proposition de mariage par lip dub avec plus de 60 amis qui jouent le jeu avec des chorégraphies.

Voici la seconde saison – extrêmement attendue! – de Mad Dogs.

On reprend là où nous en étions à la fin de la première saison. Baxter, Rick et Woody sauvent la vie de Quinn en renversant Dominic avec leur voiture.

Les quatre amis quittent l’île avec le ferry pour Barcelona pour rejoindre l’Angleterre. Mais ils se trompent de ferry et débarquent à Ibiza. Baxter révèle alors qu’il a emmené l’argent avec lui.

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: