Matt Biscay: développeur WordPress et WooCommerce pour SkyMinds
honeypot-it-security

Projet Honey Pot : 1 milliard de spams traités

no-spam

Il y a quelques années, j’ai pris part au projet Honey Pot qui vise à identifier les responsables d’envois massifs de courriers indésirables (autrement dit : du spam) grâce à des pages créées à cet effet.

Dans la même optique, j’avais utilisé wpoison pour créer des adresses email bidons pour corrompre la base email des robots aspirateurs.

Et bien ce projet ambitieux vient de traiter plus d’un milliard de spams depuis son lancement. Cela a donné lieu à une petite étude et voici ce que l’on peut en retirer.

Lire la suite

comment-10000

La barre des 10 000 commentaires franchie

Et bien voilà, nous venons d’atteindre puis de dépasser la barre des 10 000 commentaires sur le site ! Je m’en suis rendu compte quelques jours avant, lorsque le site a été indisponible pendant une journée fin décembre 2009. Quelques backups plus tard, la barre a été franchie le 1er janvier 2010 :

comment-10000

Lire la suite

Capes 2005 : les écrits

Les évènements sont racontés au jour le jour mais j’ai attendu d’avoir passé toutes les épreuves avant de tout publier…

1er jour : civilisation

Et hop sitôt le sujet retourné c’est un commentaire de civilisation (chapitre 18 de News from Nowhere) qui s’annonce. Le sujet juste pour rire : causes et conséquences de la révolution.

Pour ceux qui ne sont pas familier avec l’histoire, il s’agit d’une utopie dans laquelle les classes laborieuses renversent le pouvoir pour y installer une société égalitaire et communautaire.

Le ton est donné : si c’est civilisation en commentaire en anglais, ce sera littérature en dissertation en français le lendemain.

Exactement l’inverse de ce que je souhaitais : ben oui, cela nous fait trois fois plus de choses à réviser (3 bouquins en littérature)…

2ème jour : littérature

Pif paf, on retourne le sujet : “la prophétie et l’imposture dans les nouvelles de Flannery O’Connor” – tout un programme…

La bonne nouvelle, c’est que des 3 bouquins au programme c’était celui-là qui m’inspirait le plus.

Maintenant, à relire le sujet, il aurait très bien pu – et même mieux quand on y réfléchit un peu – s’appliquer à Richard II. Enfin bon, j’ai réussi à sortir un plan en 3 parties.

3ème jour : traduction

Thème. Version. Du classique.

Concours de Professeur de Lycée Pro 2005 : les écrits

Et voilà, encore deux jours d’exams de passés. Oui, encore. C’est à croire que je ne verrai jamais la lumière au bout de ce tunnel.

Nous avons donc eu le commentaire composé d’un poème d’Aragon le premier jour. Je dois ici rappeler à mes lecteurs préférés que cela fait déjà belle lurette que je n’écris plus en français alors pour ce qui est du commentaire composé… cela doit remonter au bac de français. Toujours est-il qu’il a bien fallu pondre quelque chose, bonant-malant.

Le pire c’est lorsque vous discutez du sujet avec quelqu’un qui est en fac de lettres : elle vous sort en 20 secondes ce que vous n’avez pas vu en 5 heures. Bah ! On verra bien.

Le deuxième jour, aujourd’hui, a été beaucoup plus cool, en partie parce que la composition était à rédiger en anglais. Le sujet portait sur le système éducatif aux Etats-Unis et la notion d’identité américaine.

Rien de bien transcendant lorsqu’on pense que le programme porte normalement sur les Etats-Unis ou l’Angleterre de 1945 à nos jours : encore un sujet qui ne requiert que quelques connaissances éparses sans plus. Et la version fut anormalement longue mais négociable.

Petite surprise au sortir de l’épreuve : une contravention de 11 euros m’attendait sagement sous l’essuie-glace droit. Manquait plus que cela pour clore la journée.

Et je crois que j’ai choppé la grippe : j’ai la douloureuse sensation que mon cerveau flotte contre mon crâne. Font suer ces concours.

Lien du jour : musique légale et libre de droit.