Matt Biscay: développeur WordPress et WooCommerce pour SkyMinds
Punch multifruits

Recette du punch planteur multi-fruits

Punch multifruits
Punch multi-fruits

Je ne sais plus qui a parlé de recette de pot. Voici une recette de punch planteur multi-fruits ultra facile.

Ingrédients

  • 1 litre de jus de goyave
  • 1 litre de jus d’orange
  • 1 litre de jus de poire (ou banane)
  • 1/2 litre rhum brun
  • 1/2 litre rhum blanc
  • vanille et sucre vanillé (selon le goût)

Préparation

Ajoutez tous les ingrédients dans une grande marmite.

Notes

Cela donne 4 litres de boisson. Si vous en voulez plus, il suffit de multiplier les doses de chaque ingrédient.

Personne ne s’est jamais plaint de cette recette.

Punch au muscadet

Recette du punch au muscadet

Punch au muscadet
Punch au muscadet

Ingrédients

  • 1 bouteille de muscadet
  • 10 cl de rhum
  • 12 cl de sirop de sucre de canne
  • 1/2 sachet de sucre vanillé
  • assortiment de fruits : tranches d’orange et de citron

Préparation

  1. Ajoutez tous les ingrédients.

Notes

J’ai utilisé du rhum blanc et du sirop de sucre de canne roux.
A la fin, j’ai ajouté un tout petit peu de cannelle pour ajouter plus de goût.

Cocktail, recette de la Margarita

Cocktails : recette de la Margarita

Las Vegas m’a donné envie de renouer avec les cocktails donc il est possible que je laisse quelques unes de mes recettes préférées ici ! Commençons par celle de la margarita.

Histoire de la Margarita

recette de la margarita

La Margarita a été inventée en 1948 par la mexicaine Margarita Sames. Margarita Sames et son mari (un riche homme d’affaires) recevaient régulièrement des invités venus des quatre coins du monde dans leur maison à Acapulco.

Fréquemment, Mme Sames leur servait un mélange composé de tequila, de jus de citrons verts frais et de Cointreau.

Séduits par ce cocktail, ces invités le baptisèrent de son prénom, lui rendant hommage par la même occasion : la “Margarita” était née.

Lire la suite

“Un schmilblick s’il vous plaît !”

Je crois que j’ai trouvé le cocktail qui m’embête le plus à préparer : le schmilblick.

Déjà, cela prend un temps fou à faire, rien à voir avec un demi avec un sirop, mais jugez plutôt :

  • un demi-doigt de gin
  • un demi-doigt de triple pêche
  • un demi-doigt de triple banane
  • un demi-doigt de triple pomme
  • un demi-doigt de liqueur de cerise
  • une demi-rondelle d’orange avec des glaçons
  • jus d’orange
  • léger coulis de sirop de fraise
  • une paille

Bref, le pur cocktail de diabétique – la couleur a l’air sympa mais le goût !

Ames sensibles s’abstenir… quand je pense que certains ne jurent que par cela.

Enfin, je commence à prendre le coup de main, un peu trop même vu que certains en redemandent !

Sinon je commence à prendre le pli : j’ai déjà les bonnes bouteilles en main lorsqu’arrivent les habitués donc c’est assez positif dans l’ensemble ;-)

Working boy : Matt the bartender, cocktail, Tom Cruise

Working boy : Matt the bartender

Qui l’eût cru ? Je viens de me trouver un job d’été pile à quelques kilomètres de là où j’habite en Bretagne : je suis barman la nuit dans le seul bar-tabac de Port Manech.

En relisant la phrase précédente, j’imagine que ceux qui me connaissent un peu doivent déjà se tordre de rire par terre : bah oui, la nuit c’est pas vraiment la période de la journée pendant laquelle je suis le plus vif et barman, rien ne m’avait prédestiné à cela.

Mais bon, je m’adapte, cela m’aidera à payer mon loyer de septembre :-)

Je reviens un instant sur comment j’ai obtenu le job. D’habitude, je passe mes vacances sur la plage, je fais du vélo, de la planche à voile, un petit coup de pêche sous-marine, petit barbecue en famille – bref, le stéréotype du touriste de base en grandes vacances.

Je tourne avec 3 t-shirts et un jean déchiré en deux mois et je mets un pull les 3 jours où il pleut (oui, j’ai le micro-climat pile au-dessus de ma maison en Bretagne ^_^). Vous l’aurez compris, j’aime bien ne pas faire grand-chose et me ressourcer lorsque je suis en vacances.

Et cette année, je ne sais pas ce qui m’a pris : je suis entré dans la bar du Rocher vers 15h un mercredi en demandant s’ils avaient besoin de quelqu’un pour tenir le bar. On me dit qu’ils ont déjà quelqu’un mais que je peux toujours écrire mon numéro de téléphone au cas où.

Pas de problème, je lâche mon numéro, sort du bar et part à la plage. Je reviens 3 heures plus tard : un message m’attendait sur le répondeur, me disant de rappeler le Rocher.

Ni une ni deux, je passe mon coup de fil à un futur ami et patron : paf, embauché de nuit pour 39-40 heures par semaine. Incroyable : pas de CV, pas de galères pour faire du porte à porte, pas d’entretien.

Bon évidemment, j’ai dû faire de gros efforts pour m’adapter : d’abord la clope, que je ne supporte pas et qui a empesté mes 3 t-shirts.

Ensuite, les noms des cocktails, tous plus farfelus les uns que les autres : je n’ai jamais, au grand jamais, vu autant de personnes mélanger des sirops à de la bière. Pour moi, Nordiste de souche, c’est une hérésie d’ajouter quoi que ce soit à de la bière alors lorsque mon premier client m’a demandé une bière avec du citror (ce qui, je l’ai appris plus tard, s’appelle un twist), je l’ai regardé avec de grands yeux ronds !

Cela fait maintenant une semaine que je fais cela et pour l’instant je tiens le coup donc je suis assez content. Par contre, le dos et les poumons morflent sérieusement.

Allez, plus que quelques semaines… hé, mais qu’est-ce que je raconte moi !? dans quelques semaines ce sera la rentrée ! ;’-(