Tag

carte SD

Browsing

rpi-sdDans le cadre de nos petits projets de domotique, Jac s’est dernièrement intéressé à Calaos, à installer sur un Raspberry Pi.

Calaos permet de créer une box domotique en utilisant un simple Raspberry Pi, ce qui peut-être une alternative économique aux box que l’on peut trouver dans le commerce.

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment copier une image disque sur une carte SD, en prenant Calaos comme exemple mais le principe est le même pour n’importe quelle image ou distribution.

Téléchargement de Calaos

Calaos est disponible depuis le site officiel. Il suffit de télécharger le dernier fichier rpi-sdimg en date.

Copie de l’image disque sur une carte SD vierge

Il convient tout d’abord de copier l’image sur la carte SD mais il faut que celle-ci soit vierge et fraichement formatée, histoire d’éviter tout potentiel conflit ultérieur.

Formatage de la carte SD

Pour formater une carte SD, je lance Gparted et je formate la carte (vérifiez d’abord que vous avez bien sélectionné la carte SD) au format FAT32.

Démontage de la carte

Avant de lancer le processus de copie, il faut s’assurer que la carte SD n’est pas montée sur le système, grâce à la commande mount :

mount

Résultat:

sysfs on /sys type sysfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
proc on /proc type proc (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
udev on /dev type devtmpfs (rw,relatime,size=10240k,nr_inodes=218592,mode=755)
devpts on /dev/pts type devpts (rw,nosuid,noexec,relatime,gid=5,mode=620,ptmxmode=000)
tmpfs on /run type tmpfs (rw,nosuid,noexec,relatime,size=207248k,mode=755)
/dev/disk/by-uuid/32a56ab1-1849-49af-a77e-369a8017c22c on / type ext4 (rw,relatime,errors=remount-ro,data=ordered)
tmpfs on /run/lock type tmpfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,size=5120k)
tmpfs on /run/shm type tmpfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,size=1037600k)
fusectl on /sys/fs/fuse/connections type fusectl (rw,relatime)
/dev/sda3 on /home type ext4 (rw,relatime,errors=remount-ro,data=ordered)
binfmt_misc on /proc/sys/fs/binfmt_misc type binfmt_misc (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
none on /sys/fs/cgroup type tmpfs (rw,relatime,size=4k,mode=755)
systemd on /sys/fs/cgroup/systemd type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,name=systemd)
cgroup on /dev/cgroup/cpu type cgroup (rw,relatime,cpu,release_agent=/usr/local/sbin/cgroup_clean)
/dev/mmcblk0p1 on /media/matt/982C-483D type vfat (rw,nosuid,nodev,relatime,uid=1000,gid=1000,fmask=0022,dmask=0077,codepage=437,iocharset=utf8,shortname=mixed,showexec,utf8,flush,errors=remount-ro,uhelper=udisks2)

La dernière ligne, qui commence par /dev/mmcblk0p1, nous indique que la carte est montée sur notre système. Nous la démontons donc:

umount /dev/mmcblk0p1

Copie de l’image disque

L’image disque ne peut être copiée comme un simple fichier sur la carte SD. C’est comme une image disque que l’on grave : on doit monter un système de fichiers et copier toute une arborescence bien définie.

Heureusement, il existe une commande qui fait tout cela en une seule ligne, la commande dd:

dd if=calaos-image-raspberrypi-v2.0-20150215122010.rootfs.rpi-sdimg of=/dev/mmcblk0

Résultat:

540672+0 enregistrements lus
540672+0 enregistrements écrits
276824064 octets (277 MB) copiés, 129,386 s, 2,1 MB/s

Et voilà, l’image de CalaOS est maintenant copiée comme il faut sur notre carte SD.

Le problème : une carte SD non détectée

sdcard-recovery-testdiskAujourd’hui, je me rends compte que la carte microSD de mon téléphone Android n’est plus reconnue. Je ne l’ai pas vu tout de suite donc il est fort possible que cela fasse un petit bout de temps que cette situation perdure.

Je la branche sur un lecteur de carte pour voir ce qui se passe et j’obtiens ce message d’erreur :

Error mounting: mount: /dev/sdh1: can't read superblock

On vérifie que la carte est détectée :

sudo fdisk -l

Résultat :

Disk /dev/sdh: 16.6 GB, 16574840832 bytes
28 têtes, 60 secteurs/piste, 19269 cylindres, total 32372736 secteurs
Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets
Identifiant de disque : 0x00000000

Périphérique Amorçage  Début         Fin      Blocs    Id. Système
/dev/sdh1            8192    32372735    16182272    c  W95 FAT32 (LBA)

La carte est bien détectée mais elle ne peut être montée. On vérifie maintenant le système de fichiers. Ma carte est en FAT32 donc on lance :

sudo fsck.msdos /dev/sdh1

Résultat :

dosfsck 3.0.12, 29 Oct 2011, FAT32, LFN
/
  Contains a free cluster (2). Assuming EOF.
FAT32 root dir starts with a bad cluster!

Nous avons donc bien des clusters corrompus qui empêchent de monter le sytème de fichier. Nous allons donc utiliser l’utilitaire testdisk pour réparer les mauvais clusters.

La solution : testdisk

On installe testdisk:

sudo apt-get install testdisk

et on le lance :

sudo testdisk

Voici ensuite les étapes à suivre dans l’interface sommaire de testdisk :

  1. → Create a new log file
  2. [ choisir le disque qui correspond à la carte SD dans la liste ]
  3. → Intel/PC partition
  4. → Advanced
  5. [ choisir la partition ]
  6. → Boot
  7. → Repair FAT
  8. [ accepter la configuration par défaut et sélectionner Write]
  9. → appuyez sur (Q)uit jusqu’à sortir de l’application.

Et voilà! Quelques secondes plus tard la carte peut de nouveau être montée. Je précise que toutes les données présentes sur la carte avant l’opération sont toujours là, rien n’a été perdu.

A garder sous le coude au cas où cela recommencerait.

Nous avons tous des cartes SD ou microSD dans nos appareils photos, caméras, téléphones mobiles, laptops…

C’est petit, cela s’emporte avec soi partout et les capacités de stockage commencent à augmenter petit à petit.

Problème : après suppression des fichiers, plus d’espace disque disponible

Il vous est peut-être déjà arrivé de procéder à la suppression de fichiers sur ces cartes et de constater que, bien que vous ayez supprimé les fichiers, l’espace disque disponible n’augmente pas, comme si les fichiers étaient toujours présents sur la carte. Et vider la corbeille ne change rien.

Solution : afficher les fichiers cachés

En fait, les fichiers n’ont pas été supprimés mais simplement déplacés dans le répertoire .Trash-1000 à la racine de la carte. Ce répertoire est caché. Pour l’afficher, il faut afficher les fichiers cachés avec Ctrl + h.

Supprimez le répertoire, cela supprimera les fichiers définitivement et vous pourrez regagner de l’espace libre sur votre carte.

N’ayez crainte, le répertoire .Trash sera recréé automatiquement à la prochaine suppression de fichiers.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :