Tag

audio

Browsing

logo-vlcLors de mon précédent article à propos du téléchargement automatique des sous-titres avec VLC, j’ai essayé de mettre à jour – en vain – le paquet vlc sur mon installation Ubuntu et j’ai fini par prendre les captures d’écran avec une version portable.

Or, depuis, il m’est impossible de lire un dossier avec VLC !

Le problème : lecture impossible d’un dossier avec VLC

Les symptômes sont les suivants : un clic droit sur le dossier offre bien l’option Ouvrir avec > Lecteur multimédia VLC.

Le dossier arrive bien dans VLC mais il est impossible de lancer la lecture, que ce soit avec le bouton lecture ou en double-cliquant sur le nom du dossier dans la playlist. Le nom vibre comme s’il s’agissait d’un message d’erreur mais le dossier n’est pas ouvert et rien n’est lu.

La solution : éditer le fichier de configuration de VLC

La solution est d’éditer le fichier de configuration de VLC, qui s’appelle vlcrc.

Sous Windows, il se trouve à l’emplacement %appdata%\vlc\vlcrc.

Sous Ubuntu, il se trouve à l’emplacement /home/matt/.config/vlc/vlcrc donc on l’édite:

gedit /home/matt/.config/vlc/vlcrc

On recherche la ligne qui concerne le module Demux :

# Demux module (string)
demux=any

et on commente la ligne qui l’active :

# Demux module (string)
#demux=any

BashPour les besoins du Centre de Kriya Yoga France, j’ai été amené à devoir convertir toute une floppée de fichiers MP3 au format Ogg Vorbis afin qu’il soient lus nativement en HTML5 dans les navigateurs compatibles avec la balise audio.

J’ai utilisé la commande avconv dans un terminal.

Convertir des MP3 en Ogg Vorbis

Voici le script que j’ai écrit pour me simplifier la vie et convertir ma liste de MP3 au format Ogg Vorbis:

for i in *.mp3; do avconv -i $i -codec:a libvorbis -aq 4 ${i/%mp3/ogg}; done

Cela recherche tous les fichiers MP3 du répertoire dans lequel on se trouve, utilise le codec libvorbis, encode dans une qualité supérieure ou égale à 128Kbps et nomme le fichier avec la bonne extension (.ogg pour l’Ogg Vorbis).

Convertir des Ogg Vorbis en MP3

Si vous souhaitez convertir des fichiers Ogg Vorbis au format MP3 :

for i in *.ogg; do avconv -i $i -codec:a libmp3lame -aq 2 ${i/%ogg/mp3}; done

Cela recherche tous les fichiers OGG du répertoire dans lequel on se trouve, utilise le codec libmp3lame, encode dans une qualité supérieure ou égale à 192Kbps et nomme le fichier avec la bonne extension (.mp3).

logo-vlcAujourd’hui, sur ma machine tournant sous Ubuntu, je me suis aperçu qu’il m’était impossible de lire de la musique avec VLC : le son de mes fichiers était saccadé, coupant l’écoute toutes les deux secondes avant de s’éteindre complètement.

Le module de sortie audio de VLC

Si cela vous arrive, et avant d’appeler le marabout, voici une solution pour remédier ce problème:

  1. Ouvrez VLC > Outils > Préférences
  2. Sélectionnez ensuite Audio > Sortie
  3. Changez maintenant le module de sortie pour Automatique, Pseudo-sortie audio, désactivé.
  4. Validez et enregistrez les réglages de VLC.

En images

Voici une capture d’écran du réglage à modifier :

vlc-son-coupe

N’hésitez pas à essayer plusieurs modules de sortie – chez moi, cela a réglé le problème immédiatement.

Pour mon anniversaire, j’ai eu la bonne surprise de découvrir mon cadeau : des enceintes bluetooth Novodio PureSound, pour écouter de la musique ou des podcasts dans le salon sans pour autant rester planté devant l’ordinateur du bureau.

enceintes-bluetooth-novodio-puresound

J’ai récupéré une vieille clé bluetooth. Je la branche, elle est détectée instantanément sous Ubuntu sans avoir à installer de pilotes additionnels. Génial.

Etape 1 : installation des paquets bluetooth

Pour commencer, j’avais enlevé il y a quelques années tous les pilotes et applications relatifs à bluetooth, étant donné que je n’avais rien sur cette machine qui disposait de cette technologie.

Du coup, il me faut réinstaller le paquet gnome-bluetooth

sudo apt-get install gnome-bluetooth

Etape 2 : établir une connexion permanente

Mettez l’enceinte sous tension et appuyez sur le gros bouton broadcast au dos de l’appareil pour qu’il puisse être détecté.

On lance le scan des appareils Bluetooth à portée :

hcitool scan

Résultat:

Scanning ...
	DC:2C:26:10:09:8D	Novodio PureSound

Notre enceinte bluetooth Novodio PureSound est bien détectée. hcitool nous donne également son adresse MAC, que nous allons ajouter à notre configuration :

sudo nano /etc/bluetooth/hcid.conf

et on ajoute les informations relatives à notre enceinte :

device DC:2C:26:10:09:8D {
         name "Novodio PureSound"
         auth enable;
         encrypt enable;
 }

et on redémarre le service bluetooth

sudo service bluetooth start

Il existe une manière plus graphique d’ajouter l’enceinte : il suffit de cliquer sur Applications > Outils Système > Paramètres Systèmes > Bluetooth.

Aujourd’hui, je vous parle du plugin Vkontakte. Tout est parti de Mulve, une application Windows qui permettait de trouver des fichiers MP3 sur des serveurs aux quatre coins de la planète et de les télécharger directement. Mulve a été tué quasi-immédiatement par les ayant-droits (et est devenu un projet open-source).

Quelques jours plus tard, un plugin Rhythmbox reprend le concept : il s’agit de Vkontakte.

Installation du plugin Vkontakte

Tout d’abord, nous avons besoin de git-core :

sudo apt-get install git-core

Sur mon système Ubuntu, c’est le lecteur audio/vidéo Totem qui se lance par défaut. Il n’est pas franchement esthétique mais il lit quasiment tout donc c’est lui que j’utilise le plus.

Cependant, il ne possède pas le petit greffon Last.fm qui permet de scrobbler ce que l’on écoute – il faut donc l’installer à part.

Je ne sais pas si mon cas est isolé mais sous Ubuntu, il est arrivé plusieurs fois que le lecteur audio Rhythmbox ne détecte pas l’iPhone/iPod alors que ce dernier était pourtant bien connecté.

Premier cas de figure : l’iPhone/iPod n’est pas détecté du tout dans Rhythmbox alors qu’il est bien présent dans Nautilus.

Deuxième cas de figure : l’appareil est détecté dans Rhythmbox mais on obtient ce genre de message d’erreur lors du transfert de fichiers :

Il vous est peut-être arrivé de vous retrouver avec un album encodé au format APE (Monkey’s Audio) ou MPC (MusePack), contenu en une seule piste, et livré avec un fichier CUE.

Seulement voilà, vous souhaitez avoir un fichier pour chaque piste de l’album : il vous faut donc couper votre fichier APE à l’aide du fichier CUE.

Le problème, c’est qu’il est impossible de couper un fichier APE directement à cause des entêtes qui ne sont pas toujours les mêmes. Le format APE étant un format lossless, il ne détruit pas les sons comme le fait le MP3 (format lossy et donc destructeur de qualité audio), il compresse simplement la musique exactement comme si l’on compressait un fichier WAV avec Winrar.

Il nous faut donc décompresser notre fichier APE en fichier WAV : pour cela, on utilise Exact Audio Copy (EAC). Téléchargez la dernière version et décompressez-là dans le dossier de votre choix.

Voici les étapes pour couper notre fichier APE – cela prend environ 3 minutes en tout.