GRUB : résoudre l'erreur "Grub loading 1.5. Grub loading, please wait... ERROR 15"

Hier, petite surprise sur ma machine à la maison : au démarrage, Ubuntu se charge puis finit dans les limbes avec un écran noir. Je redémarre la machine et là, patatras, une erreur GRUB laconique :

Grub loading 1.5. 
Grub loading, please wait...

ERROR 15

Un redémarrage plus tard, je m'aperçois que même certains réglages du BIOS sont même revenus aux réglages d'usine... Étrange, c'est la première fois que je vois ça sur ma machine.

GRUB, l'erreur 15

L'erreur 15 de GRUB correspond à un fichier de démarrage non trouvé. Cela signifieque GRUB n'est pas installé sur le disque de démarrage et qu'il ne peut donc lancer le menu de démarrage.

Ma machine comprend quatre disques dur, et mes deux disques durs principaux (Linux et Windows) sont du même type et de la même marque, ce qui n'est pas vraiment idéal pour les identifier puisque dans les réglages du BIOS, la référence est la même. Le BIOS ne m'indique qu'un seul disque dur de démarrage, sans autre indication que le numéro de série.

Vérification des options du BIOS

On commence par vérifier les options du BIOS et la séquence initiale de boot : DVD, disque dur. Cela nous sera utile pour la suite lorsque nous utiliserons le live CD.

Utilisation de Boot-Repair

J'ai commencé par utiliser le live CD d'Ubuntu avant de me rendre rapidement compte des limitations dues au montage des points critiques du système.

Le plus simple est d'utiliser Boot-Repair-Disk, le disque ultime de réparation du démarrage qui vous permettra de redémarrer votre machine comme avant.

GRUB : résoudre l'erreur "Grub loading 1.5. Grub loading, please wait... ERROR 15" photo

Le Réparateur de Démarrage (Boot-Repair en anglais) est un petit outil qui propose :

  • un bouton Réparation recommandée permettant de réparer la plupart des problèmes de démarrage (par exemple lorsque Ubuntu ne démarre plus suite à l'installation de Windows, lorsque le menu GRUB n’apparaît plus1) ou lorsque vous avez une erreur GRUB rescue> ou out-of-disk) ;
  • un deuxième bouton permettant de créer un rapport Boot-Info en un clic (pour obtenir de l’aide via email ou forum) ;
  • les options avancées permettant, entre autres, de :
    • mettre à jour le menu de démarrage GRUB ;
    • reconfigurer GRUB (ajouter des options de kernel, etc.) ;
    • purger et réinstaller GRUB2 ;
    • restaurer un secteur d’amorçage compatible Windows (XP, Vista, Seven) ;
    • restaurer un MBR permettant de démarrer Windows en mode Legacy.

Restauration de GRUB

Voici la marche à suivre :

  1. téléchargez Boot Repair Disk
  2. gravez l'image sur un CD / DVD ou utilisez Rufus ou Unetbootin pour graver l'image sur une clé USB.
  3. Insérer votre CD/DVD/clé USB contenant Boo Repair puis redémarrez la machine.
  4. Choisissez la langue de l'interface et activez la connexion internet (recommandé)
  5. Choissisez "Réparation recommandée" dans la majeure partie des cas courants.
  6. Redémarrez la machine, cela solutionne la majorité des problèmes de boot liés à GRUB.

Curieusement, lorsque Boot Repair s'est lancé, il m'a demandé si mon disque sdb était un disque dur externe alors que c'est mon disque dur de démarrage principal sous Ubuntu. J'ai répondu "non" puis ai choisi le menu Options avancées afin d'installer de purger GRUB et d'installer la dernière version de GRUB sur tous mes disques durs. Ce n'est qu'avec cette option que j'ai vraiment pu retrouver un démarrage normal.

Je vous conseille Boot-Repair pour résoudre les problèmes liés au démarrage de GRUB. Cela m'a bien dépanné - en quelques clics et moins de dix minutes, je retrouvais mon bureau.

A garder dans la boite à outil, c'est extrêmement utile.

The Walking Dead saison 7

La fin du mois d'octobre marque toujours le début de la nouvelle saison de The Walking Dead, juste à temps pour Halloween !

The Walking Dead saison 7 photo

Dans cette septième saison, l'épisode pilote nous ramène directement là où nous étions dans le dernier épisode de la saison 6, qui avait fini sur un évènement cliff-hanger au possible.

Rick et le groupe se font coincer dans la clairière d'une forêt par un nouveau groupe, mené par Negan, le leader totalitaire des Saviors.

Nous avons donc le fin mot de l'histoire, ce qui va avoir de grosses conséquences sur le groupe de Rick. Et je pense pouvoir dire sans me tromper que le nouveau showrunner, Jeffrey Dean Morgan, nous promet de beaux moments de sadisme et de manipulation.

Comme le veut la coutume, la saison comportera seize épisodes qui seront diffusés en deux salves : les 8 premiers épisodes à partir d'octobre et les 8 derniers en février 2017.

Lire la suite! »

WordPress : installer des plugins et thèmes sur un site de développement local

WordPress : récupérer la liste emails des membres et commentateurs photoLorsque vous installez WordPress en local sur votre machine, il est assez courant que les droits des fichiers et dossiers ne permettent pas d'entrée de jeu d'installer ou de mettre à jour des plugins ou des thèmes.

Voici comment résoudre ce problème en quelques minutes.

Passage au système de fichier direct

1. On commence par éditer notre fichier wp-config.php, qui contient pas mal de constantes primordiales pour WordPress:

nano wp-config.php

2. On y rajoute, vers le haut du fichier, une constante qui passe le système de fichier en mode direct:

define('FS_METHOD', 'direct');

Sauvegardez votre fichier wp-config.php. Les fichiers de thèmes et de plugins seront désormais directement installés sans que la popup demandant des informations FTP ou SSH ne s'affiche.

Vérification des droits des fichiers et répertoires

En local, par contre, ce sera un petit peu différent : l'utilisateur www-data (Apache) doit pouvoir gérer les fichiers mais si vous souhaitez éditer des fichiers, ce qui est quand même le but d'une installation en locale, il faut que votre utilisateur puisse aussi gérer et avoir le droit d'écriture sur les fichiers.

1. Tout d'abord, on donne les droits à Apache à tous les fichiers et dossiers de l'installation WordPress :

sudo chown www-data:www-data -R /home/matt/www/

2. J'ajoute ensuite mon utilisateur de session, matt, dans le groupe www-data (Apache):

sudo usermod -aG www-data matt

3. On vérifie que l'utilisateur matt fait bien partie du groupe www-data :

groups matt

Cela nous retourne la liste de tous les groupes auquel j'appartiens :

matt : matt adm lp dialout fax cdrom floppy tape audio dip www-data video plugdev fuse lpadmin netdev admin sambashare vboxusers usb bluetooth scanner

4. On stipule que l'utilisateur matt est propriétaire de ces fichiers :

sudo chown matt:www-data -R /home/matt/www/

5. On assigne les permissions standard de WordPress, chmod 755 pour les répertoires et chmod 664 pour les fichiers, le tout en mode récursif pour n'oublier personne :

cd /home/matt/www
sudo find . -type d -exec chmod -R 755 {} \;
sudo find . -type f -exec chmod -R 664 {} \;

6. Enfin, on assigne des permissions plus larges (chmod 775) pour le répertoire /wp-content de notre installation qui contient nos plugins et thèmes pour pouvoir les éditer :

 cd /home/matt/www/wp-content
sudo find . -type d -exec chmod -R 775 {} \;
sudo find . -type f -exec chmod -R 664 {} \;

Vous pouvez maintenant installer thèmes et plugins en local et être en mesure d'éditer vos fichiers avec votre utilisateur linux, sans problèmes de droits.

Pin It on Pinterest

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: