Le hang est un instrument de musique acoustique de la famille des idiophones inventé par Felix Rohner et Sabina Schärer à Berne en Suisse en 2000 : c’est un volume lenticulaire creux composé de deux coupelles métalliques embouties. Le nom « hang » signifie main en dialecte bernois.

hang-pans

La partie supérieure du hang, le « Ding », permet d’obtenir un son très différent suivant la manière dont elle est utilisée ; il est ainsi possible d’obtenir des sonorités proches de celles d’une harpe ou d’une cloche. On retrouve sur le Ding 7 à 8 notes disposées en cercle de la plus grave à la plus aigüe, et d’une plus grave en son centre. Chacune de ces notes fondamentales a trois harmoniques accessibles de différentes façons ; on pourra par exemple étouffer la fondamentale avec un doigt et faire résonner les harmoniques en frappant sur les côtés de la note.

La partie inférieure de l’instrument, le « Gu », est essentiellement constitué d’une surface lisse avec un creux arrondi en son centre. Cette cavité vide permet l’apparition d’une résonance de Helmholtz, comme dans l’udu, qui permet à l’instrument de résonner et de faire sonner ses différentes harmoniques.

hang-schema

Cette création est inspirée de nombreux instruments de percussion venant des différents pays et cultures musicales comme le gong, le gamelan, le ghatam, le tambour, la cloche ou la scie musicale.

Two Handsful of Sound est un morceau composé de dix pistes Hang par Manu Delago.

Génial non ? Cela me rappelle un peu la musique du jeu vidéo Dune.

Articles en rapport:

Matt
Author

Matt est formateur, développeur expert WordPress et WooCommerce, et administrateur réseau chez Codeable.

Écrire un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :