Tag

suisse

Browsing

Vincent Kucholl et Vincent Veillon sont deux humoristes suisses qui oeuvrent dans l’émission 120 minutes, diffusée sur RTS Un (Radio télévision suisse).

En plus de leurs sketchs, ils sont également à l’origine d’un groupe de reggae parodique, BRADAFRAMANADAMADA (“brother from another mother“), que je trouve très drôle.

Voici par exemple la chanson Légalité, qui demande au ministre de la santé suisse de légaliser le cannabis:

La musique est excellente, les paroles toutes autant, avec une bonne dose d’humour. C’est super sympa à écouter et on regrette que ce ne soit pas un “vrai” groupe parce qu’on irait bien le voir en concert !

Voici Vanupié et Lidiop qui jouent le morceau Rockadown dans les couloirs du métro parisien à la station de métro Châtelet-Les-Halles :

De superbes voix et une musique totalement planantes. Admirez aussi le regard empli d’amour entre les deux musiciens, c’est absolument fascinant.

Vanupié, né en 1980 à Annecy, est un auteur-compositeur-interprète, chanteur et musicien de reggae-soul français.

Dans une autre vie, Vanupié a travaillé pour une grande agence de publicité avant de tout plaquer pour se consacrer à sa musique. L’idée de départ était d’accumuler les concerts et d’en assurer la promotion par la distribution de flyers. Il se fait connaître grâce à ses prestations dans le métro parisien.

Vanupié aurait pu arrêter l’expérience il y a bien longtemps. Depuis ses débuts, il a rempli La Cigale, joué au Bataclan, assuré la première partie d’UB40, The Wailers, SOJA, Tryo ou encore Alpha Bondy, fait Solidays et tourne à une moyenne de 100 concerts par an.

Rockadown est issue de l’album Janus (2017).

Voici un deuxième extrait de l’album “The 5th Sun” du groupe de stoner suisse Monkey3 :

Toujours aussi lourd, martial, épique mais à la fois empreint de délicatesse et d’un côté presque aérien dans les breaks. C’est un vrai régal de se plonger dans leur univers.

Je n’ai pas encore pu les voir cette année… l’année prochaine peut-être?!

Le hang est un instrument de musique acoustique de la famille des idiophones inventé par Felix Rohner et Sabina Schärer à Berne en Suisse en 2000 : c’est un volume lenticulaire creux composé de deux coupelles métalliques embouties. Le nom « hang » signifie main en dialecte bernois.

hang-pans

La partie supérieure du hang, le « Ding », permet d’obtenir un son très différent suivant la manière dont elle est utilisée ; il est ainsi possible d’obtenir des sonorités proches de celles d’une harpe ou d’une cloche. On retrouve sur le Ding 7 à 8 notes disposées en cercle de la plus grave à la plus aigüe, et d’une plus grave en son centre. Chacune de ces notes fondamentales a trois harmoniques accessibles de différentes façons ; on pourra par exemple étouffer la fondamentale avec un doigt et faire résonner les harmoniques en frappant sur les côtés de la note.

La partie inférieure de l’instrument, le « Gu », est essentiellement constitué d’une surface lisse avec un creux arrondi en son centre. Cette cavité vide permet l’apparition d’une résonance de Helmholtz, comme dans l’udu, qui permet à l’instrument de résonner et de faire sonner ses différentes harmoniques.

hang-schema

Cette création est inspirée de nombreux instruments de percussion venant des différents pays et cultures musicales comme le gong, le gamelan, le ghatam, le tambour, la cloche ou la scie musicale.

Two Handsful of Sound est un morceau composé de dix pistes Hang par Manu Delago.

Génial non ? Cela me rappelle un peu la musique du jeu vidéo Dune.

Monkey3 est un groupe de stoner-rock/rock progressif qui vient de Lausanne (Suisse), composé de Picasso Kevin à la basse (depuis janvier 2014), Walter à la batterie, Boris à la guitare et dB aux claviers.

Fondé en 2003, Monkey3 participe maintenant à des festivals tel le Hellfest et l’itinérant Up In Smoke Vol.4 à travers l’Europe. En 2013, le groupe signe avec le label Napalm Records/Spinning Goblin.

Voici un petit chef d’oeuvre, Icarus, issue de leur album “The 5th Sun” :

C’est vibrant et ça me fait imaginer toute une histoire derrière la musique. J’adore!

Je suis un peu déçu de ne les avoir découvert qu’après leur passage à Nantes… ce sera pour une prochaine fois.

Site officiel de Monkey3.

Boy est un groupe de pop fondé en 2008 par la chanteuse suisse Valeska Steiner et la musicienne allemande Sonja Glass.

Avec le succès de leur premier single Little Numbers, leur album Mutual Friends, sorti à l’automne 2011, a grimpé jusqu’à la 14ème place des charts allemands.

Waited for your call, for the moon
To release me from the longest afternoon
I’ve re-arranged parts of my living room
But time is hard to kill since I met you

Looking at the cars that drive on by
While spring is making promises outside
Red cars are quite rare I realize
Then I wonder which colour you’d like

Seven little numbers
Baby, they could be a start
Seven little numbers
Baby, I know yours by heart

Woo-oh, oh-oh, all the pretty things that we could be
Woo-oh, oh-oh, I feel you in every heartbeat
Woo-oh, oh-oh, were you ever in a dream that could come true
These numbers could be lucky for you

I watched the sky change to a darkened blue
I can’t think of another thing to do
And every song just makes me think of you
Because the singers sounds as if she was longing,
As if she was longing, too

Seven little numbers
Baby, they could be a start
Seven little numbers
Baby, I know yours by heart
Seven little numbers
They could make a change
Seven little numbers
Make a fire out of this flame

Woo-oh, oh-oh, all the pretty things that we could be
Woo-oh, oh-oh, I feel you in every heartbeat
Woo-oh, oh-oh, were you ever in a dream that could come true
These numbers could be lucky for you

I read your name on every wall, on every wall – tell me
Is there a cure for me at all, for me at all – tell me
I read your name on every wall, on every wall – tell me
Is there a cure for me at all, for me at all

Woo-oh, oh-oh, all the pretty things that we could be
Woo-oh, oh-oh, I feel you in every heart beat
Woo-oh, oh-oh, were you ever in a dream that could come true
These numbers could be lucky for you

Woo-oh, oh-oh
Woo-oh, oh-oh
Woo-oh, oh-oh
These numbers could be lucky
These numbers could be lucky
These numbers could be lucky for you

Accessoirement, on peut l’entendre dans un spot de publicité SFR.

Entraînant comme musique, non ?

Les pompiers suisses ont pas mal d’humour, surtout si l’on regarde leur nouveau clip intitulé 118 Projec’t, sorti officiellement le 18 septembre 2007, à l’occasion de la campagne de sensibilisation sur l’utilisation du numéro d’urgence qui est le 118 en Suisse.

Réalisé par des Sapeurs Pompiers Professionnels de Genève, le clip met en scène tous les corps de Sapeurs Pompiers Professionnels de Suisse Romande.

Le texte, évocateur, est distillé dans un discours fleuri – mais direct ! – sur fond de rap :