Velo orangeDe temps en temps, on est amenés à prendre des décisions, à faire des choix. Et parfois, ces choix reviennent nous hanter. Ou alors ce sont les autres qui n'hésitent pas à nous rappeler que des deux choix possibles, on a fait le mauvais. J'en veux pour preuve un épisode personnel que l'on me ressert rituellement dans ma gamelle depuis des années dès qu'il s'agit de deux roues : le cas du vélo orange.

Il y a de cela quelques années maintenant, à l'époque où le Trocathlon était permanent - soit dans les années 90 - mon père m'a demandé mon avis sur un vélo orange décati avec quelques traces de rouille. Connu pour ma franchise et ne supportant pas la couleur orange, je lui dis qu'il est moche ce vélo et que ce serait un peu la honte de se balader avec ça dans les rues. On avait vu une grand-mère avec un VTT rose un jour et on s'était gentiment moqué d'elle... je ne voulais pas que cela lui arrivât. Mon père n'a pas acheté le vélo orange d'occasion. Et à chaque fois qu'on voit un vélo, quelle que soit sa couleur d'ailleurs, j'ai droit au sempiternel "ah oui mais ça ne vaut pas mon vélo orange que j'aurais pu avoir !".

Je commence à en avoir un peu marre de ce fichu vélo orange... un de ces quatre je vais tagguer l'actuel en orange vitaminé, cela ne va pas faire un pli. Et dire que mon père vient de remettre ça avec une station pour iPod... va falloir que je muche mon iPod !

A lire :  J'ai crevé et j'ai pas de cric...

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Le vélo orange

par Matt Lecture: 1 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: