J’ai reçu il y a quelques jours une invitation de Maud Gayraud, responsable de la communication chez neobe, pour tester leur logiciel de télésauvegarde : neobe Backup (à prononcer néo-bee). Intéressé par le principe, j’ai décidé de pousser un peu l’expérience et de vous faire partager mes conclusions.

Qu’est-ce que la télésauvegarde ?

La télésauvegarde est une sauvegarde de vos fichiers sur un ou plusieurs serveurs distants. Ainsi, si vos données venaient à se corrompre/perdre par exemple, vous pourriez récupérer l’intégralité de votre dernière sauvegarde depuis le serveur distant. Pratique.

Neobe Backup en pratique

Pour réaliser vos sauvegardes, vous avez besoin de créer votre compte sur le site de neobe puis de télécharger neobe Backup. L’application permet de crypter les données avec un chiffrement AES 128 bits avant de les envoyer sur deux serveurs distants dans 2 centres d’hébergements distincts. Les données sont donc répliquées deux fois pour plus de sécurité.

Voici à quoi ressemble l’interface de neobe Backup :

Sélection des fichiers

Les options de la sauvegarde :

Options de sauvegarde

Analyse

Le logiciel est classique, très simple d’utilisation mais j’aime particulièrement ses options, qui permettent une automatisation complète du processus de sauvegarde. Le design pourrait être amélioré mais je suppose que si l’on fixe les options à intervalles réguliers, cela importe peu. La sauvegarde est assez rapide et le processus se lance en fond de tâche, ce qui est transparent pour l’utilisateur.

J’émets quand même quelques limites, non pas sur le produit en lui-même mais sur la manière dont on l’obtient. Il serait préférable que neobe adopte un email en HTML à ses couleurs afin de renforcer sa présence et d’être identifié instantanément comme email légitime par les utilisateurs lors de l’inscription. Le lien de l’email pointe vers une version antérieure du programme, forçant une mise à niveau automatique. Le design général de l’application pourrait également être amélioré.

A lire :  Bilan du quartier d'été 2009

Interview de Dylan Goubin, créateur de neobe

Matt : Quelle est votre stratégie marketing pour le développement de neobe ?

Dylan : Neobe a tout basé sur les notions de dynamisme et de réactivité. Concrètement, nous avons créé neobe de telle sorte que

  1. le client puisse acheter rapidement,
  2. avoir son logiciel opérationnel dans les 10 minutes,
  3. tout trouver sur le site (facture, devis, notice d’utilisation du logiciel…)
  4. avoir une réponse à ses questions techniques en quelques heures
  5. …

Neobe a « inventé » une télésauvegarde immédiate et sans lourdeurs administratives (comme c’était le cas chez nos concurrents).
Cette politique du « faites le en 3 clics » nous permet d’être très réactif.

M : Quelle est la répartition de vos clients (particuliers, entreprises, autres) ?

D : 50 % d’entreprises et 50 % de revendeurs (c’est un peu arrondi mais dans l’esprit c’est ça). Nous ne visons pas les particuliers mais bien les TPE, PME et Indépendants.

M : Envisagez-vous une réplication de la sauvegarde par email (par exemple pour les sauvegardes de moins de 20 Mo) ?

D : Qu’entends-tu par là ? Une restauration par mail des données ?
Non, car nous n’en voyons pas l’intérêt.

Ok, je reformule : en plus des deux sauvegardes sur les serveurs de neobe, serait-il possible d’obtenir une troisième sauvegarde sur un compte email (si la sauvegarde fait moins de X Mo par exemple) ?

Non, car neobe ne sauvegarde que sur les serveurs de neobe. Il faut savoir que pour des questions d’assurance et de responsabilités, nous ne pouvons pas laisser les données se « balader » un peu partout. Et puis d’après moi, vu les capacités de stockage de nos clients, une sauvegarde sur un compte email ne serait pas gérable. Les documents sauvegardés sont bien trop gros.

Quant à neobe, il ne serait pas forcément intéressant de développer cela. Il existe aujourd’hui des sites permettant de stocker des données (neobe a développé le sien par exemple : neobeBox)

Les fichiers sont encodés avec un cryptage AES 128 bits. Pensez-vous pouvoir offrir un cryptage plus élevé (192 bits par exemple, vu que le 256 bits est interdit en France) ?

D : Actuellement le cryptage AES 128 nits est largement suffisant et sécurisé. Il n’y a aucun intérêt pour nous et nos clients à passer à un cryptage 192 bits par exemple. Ce n’est pas au jour d’aujourd’hui pertinent.

Quand un cryptage 256 bits sera possible, je me pencherai à nouveau sur la question.

Les deux datacenters de neobe sont situés en région parisienne. N’aurait-il pas été plus intéressant de les éloigner l’un de l’autre ?

D : Il s’agit de 2 banlieues séparées et d’infrastructures autonomes. De plus, Paris est un centre névralgique qui n’est pas soumis à des risques de type ouragan, inondations… C’est pourquoi j’ai choisi ces deux Data-center.

Par contre, lors du développement international de neobe, il est prévu de prendre position dans des centres d’hébergement locaux.

Une version multi-plateforme est-elle prévue ? Et un redesign de l’application ?

D : Depuis sa création, nous améliorons régulièrement le logiciel d’un point de vue technique (en partie grâce et en fonction des commentaires ou suggestions de nos clients). Les mises à jour effectuées permettent entre d’ajouter des fonctionnalités où des options qui facilitent l’utilisation de notre service de télésauvegarde.

Les changements radicaux en terme de design par exemple sont délicats dans le sens ou il existe des habitudes d’usage. Modifier en profondeur l’interface risquerait de perturber nos clients et de les déstabiliser.

Tu parlais d’une version multi-plateforme, sache qu’actuellement une version Mac est à l’étude chez neobe.

Envisagez-vous de travailler pour des FAI ou des hébergeurs de sites web ?

D : Les choses évoluent et des pourparlers sont en cours mais je ne peux pas en dire plus pour le moment.

Je tiens à remercier Maud pour m’avoir donné l’occasion de faire cet article et Dylan pour l’interview. Vous avez en prime un petit scoop : une version Mac est en développement et devrait voir le jour prochainement. Si vous souhaitez découvrir le service, neobe propose une version test de neobe Backup sans engagements pour une durée de 15 jours. De quoi vous faire votre propre idée !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

La télésauvegarde avec neobe Backup

par Matt Lecture: 5 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: