Cette année, Cécile et moi avons a décidé qu'on avait besoin de dépaysement, de découvrir des choses et des lieux que l'on ne trouve pas chez nous. Après quelques recherches sur internet, nous avons donc opté pour la Thaïlande cet été!

thailande

Les préparatifs

Partir en Asie demande un peu de préparation. D'abord, les vaccins: DT polio, hépatite A et B, typhoïde... Il faut les faire un mois avant et comme je n'étais à jour d'aucun vaccins, j'ai eu droit à une mise à jour intégrale de ma base antivirus.

Ensuite, la trousse de survie: antimoustique tropical, crème solaire, aquatabs pour rendre l'eau potable, immodium, paracétamol, cure anti-palud... Ça pèse lourd tout ça!

Enfin, je ne croyais pas dire ou écrire cela un jour mais, lorsque j'ai imprimé nos documents de voyage, je me suis aperçu qu'il y avait du trekking au programme. Je suis certain de ne jamais avoir signé pour cela! Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas un coup fourré de la part de Cécile...

Résultat, je me retrouve avec une paire de chaussures de randonnée Quechua flambant neuves. Et rouges.

chaussures-rando-quechua-rouges

Le trajet

Nous sommes partis de Nantes jeudi soir, à 18h. A peine le début du voyage et une première péripétie : en "raison d'un problème sur la voie à grande vitesse, notre train sera détourné par Chartres, sur une voie normale". Nous étions à peine au Mans, ce qui a rallongé notre trajet d'une heure et trente minutes. A eux de nous faire préférer le train qu'ils disaient.

Après une nuit chez Julia, nous sommes arrivés à Roissy Charles de Gaulle. Enregistrement prévu à 12h45 mais en réalité, il a eu lieu à 14h! Retard sur retard, on a décollé à 17h30 au lieu de 15h45...

A lire :  San Francisco : Union Square, downtown, cable car, Fisherman's Wharf

Après cette course effrénée dans le dédale des terminaux de l'aéroport du Caire, essoufflés et heureux, nous nous installons confortablement dans nos sièges. Ça y est, nous décollons et sommes partis pour 9h de vol jusqu'à Bangkok. Le voyage, ponctué par les repas, et quelques heures de sommeil entrecoupées, se déroule sans anicroche.

C'est à 14h heure locale que nous aterrissons à l'aéroport de Bangkok. Nous passons la douane aussi vite: rien à voir avec l'entrée aux États-Unis, en Angleterre ou en Australie. Le douanier regarde un film sur son iPod,se contente de tamponner notre passeport, et d'agrafer l'attestation de sortie du territoire complétée dans l'avion.

Chose rare, nous récupérons nos valises en moins de 5 minutes et attendons notre guide à la porte C. Elle arrive après quelques minutes et nous hèle un taxi qui nous conduit droit vers l'hôtel. C'est l'occasion pour nous de regarder la route et de nous plonger dans la ville. Nous sommes très surpris par l'agencement des fils électriques sur les poteaux, il peut y avoir jusqu'à 23 compagnies différentes sur un seul poteau!

thailande-edf

Quarante minutes plus tard, nous sommes à l'hôtel. La douche s'impose et nous nous assoupissons quelques minutes avant d'aller plonger dans la piscine.

A 17h, nous avons rendez-vous avec le guide qui nous a donne le programme de la soirée: une navette gratuite permet de rejoindre le marché asiatique de Bangkok. C'est là que nous passons la soirée, à se laisser entrainer dans les allées bondées, bordées de petits restaurants et de boutiques.

Nous mangeons notre premier repas thaï: soupe de papaye très relevée, porc et poulet grillés avec des noodles. La soupe de papaye arrache vraiment!

A lire :  Une semaine à Prague : Old Town Square, horloge astronomique et gastronomie

Demain, lever à 5:40 pour de nouvelles aventures. Ça va piquer!

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Deux semaines en Thaïlande : Paris - Le Caire - Bangkok

par Matt Lecture: 3 min
4

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: