Pas grand-chose cette semaine si ce n’est que je passe un concours… à Rennes ! Et oui, c’est vraiment pas de bol : l’hôtel restant plus cher que l’aller-retour Nantes-Rennes dans la journée ben je me paie une heure de route le matin et une heure et quelques minutes avec la circulation le soir. Vraiment trop cool >_>. En fait, cela me donne presque l’impression de faire partie de la population active mais rien qu’avec les inconvénients : on se lève tôt, on s’habille classe relativement bien, on reste bloqué dans les embouteillages, on s’asseoit et on attend que ça passe… Bon d’accord, je veux bien tout ça mais je veux les avantages qui vont avec ;-)

Jour 1

Arrivé à Rennes grâce à mon plan Mappy, je me suis fourvoyé dans la direction opposée de l’IUT : Mappy avait eu tout bon jusque là mais il faut tourner à droite au dernier rond-point et non à gauche. Evil mappy. Je me gare à l’extérieur du campus, pensant que les places de parking seraient aussi chère qu’à Nantes. Et là, comble du délire, que vois-je ? des dizaines de places. Toutes vides. J’ai failli m’évanouir. Reprenant mes esprits et pestant contre la gestion déplorable du parking étudiant par la fac de Nantes, je lève les yeux sur le plan du site. Tous les bâtiments ont un numéro. Facile, j’ai le numéro 6. Sauf que le 6 n’est pas indiqué sur le plan. « Décidément, c’est ma journée », marmonne-je tout bas. Je me retourne et je vois un gars tenant le même plan que moi dans les mains. Je souris, je lui dis bonjour. Il a le look scientifique et l’air d’aimer la course d’orientation. Tant mieux, pense-je en rangeant ma carte, maintenant j’ai un guide. Il y a des fois où je me trouve diabolique. PHeaR ! S’ensuivent 6 heures d’épreuve. Et une heure de route…

A lire :  Vacances... ;-)

Jour 2

J’arrive comme une fleur, direct dans le parking et me trouve une place peinard juste en face de la porte de la salle de concours. Photo mentale : « j’en ai rêvé, Rennes l’a fait » ou presque. Comme je ne me suis pas trompé au rond-point, j’avais quelques minutes d’avance, ce qui m’a permis de potasser le concours de la semaine prochaine. Et d’arriver en retard dans la salle d’exam, perdu dans mes pensées. Décidément, on ne se refait pas !

Jour 3

Le délire. Enfin non, pas vraiment… Jugez plutôt : « vous avez le choix entre 2 sujets ». Ah ok, cela peut arranger les choses, pense-t-on. On ouvre la copie d’examen. Sujet 1 : la lésion dans le contrat. Le mot « lésion » ne me faisait penser qu’à la série Urgences. Pas bon signe lors d’une épreuve de droit. Je me tourne alors vers le sujet 2 : la dissolution des sociétés commerciales. Des deux maux, autant prendre le moindre – second sujet. Aïe.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Articles en rapport:

Matt
Author

Matt est formateur, développeur expert WordPress et WooCommerce, et administrateur réseau chez Codeable.

6 Comments

  1. Matt
    Matt Reply

    Argh ! je viens juste de rentrer des épreuves et je découvre ton dernier commentaire… pas grave on pourra toujours remettre ça.

    ROFL, génial le coup de la femme de ménage – je n’y aurais jamais pensé :D
    C’est qui « sap » ?

    Oui c’est vrai qu’il y a des gens que je revoie régulièrement depuis janvier et cela commence un peu à m’inquiéter. Visiblement on est une dizaine de « hard-core concouristes » qui *adorent* se prendre la tête sur des sujets bizarroïdes pendant des heures ;-)

  2. Avatar

    On est dans la même galère mais toi tu as un avantage :P
    Tu as de vrais connaissances en info (j’ai pourtant un diplome en info mais pour les concours j’ai du quasiment tout apprendre tout seul, c’est ça les études généralistes, en général tu sais tout mais en particulier tu sais rien :D).

    L’année dernière je n’étais pas préparé (uniquement système d’exploitation) et en plus je n’ai pas pu m’empêcher de raconter une ou deux conneries (du genre il ne faut pas laisser la femme de ménage s’approcher de la salle des serveurs pour éviter qu’elle en débranche un pour brancher son aspirateur. au moins j’en avais fait rire avec ça l’année dernière :D) résultat : éliminé au premier tour :D

    Et cette année je me casse la tête pour avoir une culture de malade dans tout ce que j’ai pu imaginer (le programme et encore plus… je connaissais même le point de vue de sap sur le sujet de l’année dernière.. j’aime me faire du mal et me fouetter avec des orties fraîches) et ça tombe sur système d’exploitation… si j’avais su…

    Ca c’est ma chance légendaire…

    Et pour se voir j’ai reconnu plusieurs personnes des épreuves d’avant (et de l’année dernière j’ai quasiment aucun souvenir) et j’ai pas osé me ballader avec une pancarte « bonjour je suis le prince » et puis en ce moment je suis tellement HS que je tire à moitié la gueule et je comate dans mon coin en attente de l’ouverture de l’abbatoir.

    En même temps je suis con :D j’aurai du faire toutes les tables et chercher un nom qui commence par Matt :D

    Le père nôël (bah oui un grand barbu en rouge :P)

  3. Matt
    Matt Reply

    Salut Le Prince ;-)
    Héhé apparemment on est dans la même galère, on se verra sûrement lundi.
    Bon week-end !

  4. Avatar

    je compatis, et pour te consoler dit toi les mathématiques c’était pas mieux que le droit :P
    l’année dernière les maths avaient l’air assez facile (le niveau était très proche de celui de terminale) et cette année je ne suis même pas sûr qu’il y ait eu une question de niveau terminale ô_Ô
    donc ça a fait mal aussi.

    j’étais à celui de pse l’année dernière et là je le repasse et j’étais aussi à Rennes :D

    non je ne te surveille pas… et puis je ferais mieux de réviser alors j’y retourne

    Le Prince is watching you (j’ai toujours révé de dire ça :D)

Écrire un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :