Tag

SNCF

Browsing

Tchak-a-ta-chak-a-ta-chak-a-ta-chak.

Les lettres défilent devant mes yeux à demi-clos. Le bruit me rappelle une arme automatique. Je ferme les yeux un bref instant.

Lorsque je les rouvre, je suis embourbé jusqu'aux genoux. Mes vêtements humides me collent à la peau alors que quelques gouttes de transpiration coulent lentement le long de ma colonne vertébrale. Une patrouille de trois militaires passe devant moi sans me voir. Le vacarme est assourdissant, l'air est à la fois humide et âcre à cause des fumées. On ne voit rien à cinq mètres mais on entend des cris et des injonctions en plusieurs langues, dont plusieurs exotiques que je ne comprends pas. Je continue d'avancer, mon paquetage tapant durement contre mes reins, baïonnette au fusil.

Tchak-a-tachak-a-tachak-a-tachak.

Mes tympans bourdonnent. Putain de mission. Mais où est donc le reste de mon unité ?

SNCF curseA chaque fois que je prends le train, j'observe les mêmes situations, les mêmes causes ayant souvent les mêmes effets. Ayant épuisé ma carte 12-25 à voyager aux quatre coins de la France, j'en arrive à édicter les quelques lois qui régissent le transport ferroviaire des personnes avec notre entreprise nationale. Je regroupe toutes ces observations sous la dénomination suivante : la malédiction SNCF.

La malédiction SNCF, c'est d'abord l'emplacement des sièges. Quoi que je fasse - que je prenne mon billet un mois avant le voyage ou 3 minutes avant le départ du train dans une borne automatique, je me retrouve toujours... dans le carré ! C'est à dire en vis-à-vis avec d'autres personnes (une à côté, deux en face), au lieu de la configuration classique à deux style autobus.

Petit weekend dans mon Nord natal : moins 6 à Lille, bonnet et gants de rigueur. J'aime retourner là-haut, il existe une atmosphère et une chaleur humaine que l'on ne retrouve pas ailleurs. J'en ai profité pour réveillonner en avance avec mes grands-parents : j'ai ingurgité plus de nourriture que pendant toute une semaine. Aujourd'hui sera donc light. Cela fait du bien de revoir ceux que l'on aime. Mention spéciale pour la SNCF : sur…

Pin It on Pinterest

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: