Matt Biscay: développeur WordPress et WooCommerce pour SkyMinds
Joan Jett - I Hate Myself For Loving You photo

Joan Jett – I Hate Myself For Loving You

Joan Jett (de son vrai nom Joan Marie Larkin), née le 22 septembre 1958 à Wynnewood dans la banlieue de Philadelphie, est une chanteuse de rock américaine.

Elle est célèbre pour son groupe Joan Jett ∓ the Blackhearts et notamment son tube I Love Rock ‘n’ Roll. Je vous propose aujourd’hui I Hate Myself For Loving You de l’album Up Your Alley (1988) :

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

PHA+PGlmcmFtZSBzdHlsZT0id2lkdGg6OTAwcHg7IGhlaWdodDo1MDZweDsgYm9yZGVyOm5vbmUiIGFsbG93ZnVsbHNjcmVlbiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUtbm9jb29raWUuY29tL2VtYmVkL0hQa1RHbTRSdFZNP2l2X2xvYWRfcG9saWN5PTM7bW9kZXN0YnJhbmRpbmc9MTtzaG93aW5mbz0wO2ZzPTEiPjwvaWZyYW1lPjwvcD4=

Et c’est Mick Taylor, ancien guitariste des Rolling Stones, qui joue le solo.

The Rolling Stones - Wild Horses (live) photo

The Rolling Stones – Wild Horses (live)

Wild Horses est une chanson des Rolling Stones tirée de l’album Sticky Fingers, écrite par Mick Jagger, Keith Richards et Gram Parsons.

A l’origine écrite par Keith Richards en 1969 à l’occasion de la naissance de son fils, Marlon, Mick Jagger aurait réécrit les paroles pour parler de sa relation avec Marianne Faithfull qui était en train de s’effondrer.

La légende veut que, le refrain “Wild Horses couldn’t drag me away” ait été la première phrase qu’aurait prononcé Marianne Faithfull après être sortie d’un coma suite à une overdose en 1969.

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

PHA+PGlmcmFtZSBzdHlsZT0id2lkdGg6OTAwcHg7IGhlaWdodDo1MDZweDsgYm9yZGVyOm5vbmUiIGFsbG93ZnVsbHNjcmVlbiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUtbm9jb29raWUuY29tL2VtYmVkL1hiM2ZabWt6eTg0P2l2X2xvYWRfcG9saWN5PTM7bW9kZXN0YnJhbmRpbmc9MTtzaG93aW5mbz0wO2ZzPTEiPjwvaWZyYW1lPjwvcD4=
Intro: G     C     G      C

Bm        G       Bm         G
Childhood living  is easy to do
Am               C     D G                  D
The things that  you wanted  I bought them  for you
Bm        G    Bm             G
Graceless lady you know who I am
Am               C      D G             D
You know I can't let you  slide from my hand

Am    C    D  G        F       C
Wild horses   couldn't drag me away
Am        C     D   G        F       C      G
Wild wild horses    couldn't drag me away

Bm            G      Bm            G
I watched you suffer a dull aching pain
Am          C     D G              D
Now you've decided  to show me the same
Bm          G     Bm            G
No sweeping exits or offstage lights
Am                 C     D  G               D
Can make me feel bitter   or treat you unkind

Am    C    D  G        F       C
Wild horses   couldn't drag me away
Am         C    D   G        F        C
Wild wild horses    couldn't drag me away


Bm          G            Bm          G

Am       C      D   G                     D


Bm             G      Bm            G
Faith has been broken tears must be cried
Am            C     D    G        D
Let's do some living     after we die


Am    C    D  G        F        C
Wild horses   couldn't drag me away
Am        C    D   G     F              C
Wild wild horses   we'll ride them some day


Am    C    D  G        F        C
Wild horses   couldn't drag me away
Am        C    D   G     F              C  D   G
Wild wild horses   we'll ride them some day

Lire la suite

Départ de Las Vegas pour New York : Chinatown, Little Italy photo 6

Départ de Las Vegas pour New York : Chinatown, Little Italy

Las Vegas

Nous sommes à Las Vegas et c’est aujourd’hui que nous repartons à New York. Les valises sont prêtes dans les chambres et nous descendons pour prendre le breakfast. Ce n’est pas toujours facile de trouver où prendre le petit déj’ dans les pays anglophones, ça finit souvent dans des fastfood par dépit.

Ayant fait le tour de l’hôtel, c’était Mc Donald’s (oui, oui, à l’intérieur de l’hôtel) ou le diner. Nous choisissons le diner et optons pour un brunch, histoire d’être bien calé : omelette pomme de terre, bacon, cheddar, champignons, saucisses, toasts and jam. Perfect brunch in Vegas !

Lire la suite

concert : 2009 09 14 Wolfmother au Trabendo bass guitar

Concert de Wolfmother au Trabendo

Mercredi soir, je suis allé voir Wolfmother en concert au Trabendo. J’y suis allé parce qu’Olivier avait une place VIP en trop, obtenue par un ami photographe à lui. Bien cool de sa part !

Première partie : The Hall Effect

Nous sommes arrivés dans la salle alors que leur dernier accord résonnait. The Hall Effect – groupe indie colombien qui chante en anglais – sonne pourtant bien si l’on en juge leurs titres sur MySpace.

Leur bassiste ressemble pas mal à Lemmy Kilmister de Motörhead, je trouve cela rigolo.

Wolfmother

Concert court (1h15 en tout) mais très bon : j’ai trouvé le son excellent, le groupe bouge vraiment bien sur scène et nous nous sommes régalés.

Les influences sont perceptibles immédiatement : quelques accords ici qui sonnent comme les Rolling Stones, d’autres accords clairs à la Led Zeppelin, un phrasé à la Black Sabbath là-bas, la voix du chanteur qui s’apparente à celle de Jack White des White Stripes… pas à dire, on sait à peu près à quoi ils ont été nourris !

Lire la suite