Tag

passwords

Browsing

Chez l’un de mes clients, nous avons eu besoin de réinitialiser le mot de passe MySQL de l’utilisateur root, qui a été oublié.

Je vous avais déjà décrit comment réinitialiser le mot de passe root d’un serveur MySQL ou MariaDB sous Ubuntu.

Comme le serveur tourne sous Debian, nous avons un moyen très simple d’avoir accès à la base mysql pour modifier le mot de passe root. Cela ne prend que quelques secondes.

L’utilisateur debian-maintenance à la rescousse

Sous les systèmes à base Debian, il existe par défaut un utilisateur nommé debian-sys-maint, qui se charge de routines de maintenance sur la base SQL et qui possède tous les droits d’administration sur toutes les bases de données.

Il se trouve que le mot de passe de l’utilisateur debian-sys-maint est visible, en clair dans ce fichier:

nano /etc/mysql/debian.cnf

Copiez le mot de passe. Ensuite, connectez-vous avec debian-sys-maint au serveur de base de données:

mysql -u debian-sys-maint -p

Vous êtes maintenant connecté au serveur de base de données, en tant qu’administrateur, sous l’utilisateur debian-sys-maint.

Tous les utilisateurs de la base de données sont stockés dans la base mysqldonc on commence par la sélectionner:

use mysql;

Et on peut maintenant changer le mot de passe de l’utilisateur root avec une simple mise à jour du mot de passe:

SET PASSWORD FOR 'root'@'localhost' = PASSWORD('^*p4!_BHLn6Q&xuft*^5tjyby7^_$)d7_fgf&zec8#ExV@xY');
flush privileges;

Il ne reste plus qu’à quitter MySQL monitor:

quit;

Voilà, le mot de passe de l’utilisateur rootest désormais changé. Vous pouvez vous identifier normalement avec le nouveau mot de passe que vous venez de définir plus haut:

mysql -u root -p
Enter password:

Une astuce toujours utile à garder sous le coude!

Shell : créer une liste de mot de passe facilement photo

Voici un moyen très simple de créer une liste de mots de passe en utilisant le terminal sous Linux ou MacOS par exemple :

for i in `seq 1 8`; do mktemp -u XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX; done

Explications sur le fonctionnement de la commande:

  • seq 1 8 va nous créer 8 mots de passe différents,
  • mktemp -u XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX va nous créer des mots de passe alphanumériques dont le nombre de caractères dépend du nombre de X. Ici, j’ai mis 24 X donc les mots de passe feront 24 caractères.

Simple et efficace, j’utilise souvent cette commande lors de la création ou l’import d’utilisateurs en masse, lors de la création d’un fichier CSV par exemple. Cela permet d’avoir des mots de passe un minimum sécurisés dès le départ de la création des comptes utilisateurs.

Il peut être nécessaire de changer le mot de passe d’un utilisateur WordPress par exemple lorsque l’on migre un compte, lorsque l’on repart de zéro avec une base de données vierge ou lorsque le mot de passe du site de développement diffère de celui du site de production. Ou tout simplement pour en mettre un plus facile à retenir.

WordPress : changer le mot de passe d'un utilisateur depuis le serveur SQL photo

Voici donc comment changer le mot de passe d’un utilisateur WordPress directement depuis un terminal connecté sur le serveur de la base de données.

Changer le mot de passe d’un utilisateur WordPress depuis MariaDB

1. Connectez-vous au serveur de base de données :

mysql -u root -p

puis entrez votre mot de passe :

Enter password:
Welcome to the MariaDB monitor.  Commands end with ; or \g.

2. Sélectionnez la base de données qui contient l’installation WordPress concernée :

USE wordpress_wpdb;

Résultat :

Database changed

3. Vérifiez que votre utilisateur (ici : matt) est bien présent dans la base :

SELECT ID, user_login, user_pass FROM wp_users WHERE user_login LIKE '%matt%';

Résultat:

+----+-------------+------------------------------------+
| ID | user_login  | user_pass                          |
+----+-------------+------------------------------------+
| 78 | matt                | $P$BUZ6Uvu8aie2tBEWqwTu07qfzlKXc80 |
+----+-------------+------------------------------------+
1 row in set (0.00 sec)

4. Choisissez un mot de passe (ici: q8U@jM5uNMa*R66R), qui sera automatiquement chiffré en MD5 :

UPDATE wp_users SET user_pass = MD5('q8U@jM5uNMa*R66R') WHERE ID=78 LIMIT 1;

Résultat:

Query OK, 1 row affected (0.00 sec)
Rows matched: 1  Changed: 1  Warnings: 0

Mon NAS Synology est configuré pour se mettre automatiquement à jour, ce qui est plutôt pratique puisque cela permet d’automatiser les mise à jour de sécurité et des paquets essentiels.

Hier, une nouvelle mise à jour du DSM est arrivée : DSM 6. La mise à jour s’est visiblement bien déroulée mais quelques petites choses ont été modifiées au sein du système, dont la perte d’accès root pour rsync, ce qui est problématique pour mes sauvegardes.

NAS Synology : retrouver l'accès SSH et rsync après la mise à jour du DSM photo 2

Le truc qui change, c’est qu’au lieu d’utiliser root comme utilisateur, il va désormais être obligatoire d’utiliser un utilisateur qui appartient au groupe administrators. Chez moi, il y en a plusieurs mais pour des raisons de simplicité, nous utiliserons l’utilisateur admin dans ce tutoriel.

Voyons donc comment donner l’accès à rsync pour l’utilisateur admin, cela ne prend que quelques minutes.

Ajouter des utilisateurs dans le groupe des administrateurs

Nous commençons par vérifier que nous possédons bien au moins un administrateur sur le NAS. Par défaut, il devrait au minimum y avoir le compte admin mais vous pourriez l’avoir désactivé pour des raisons de sécurité (c’était mon cas avant de faire cette mise à jour).

Rendez-vous dans Synology > Control Panel > Group > Administrators > Edit members:

NAS Synology : retrouver l'accès SSH et rsync après la mise à jour du DSM photo

Ici, nous avons bien l’utilisateur admin. N’hésitez pas à y ajouter vos autres utilisateurs qui possèdent les droits d’administration.

[box]Note: profitez-en pour faire un détour par Control Panel > User et changez le mot de passe de l’utilisateur admin pour un mot de passe plus robuste.[/box]

J’ai récemment installé Linux Mint Debian Edition sur mon laptop. L’OS est beau, stable, on trouve facilement ses marques lorsqu’on vient d’Ubuntu et il n’y a pas des mises à jour à faire tous les jours.

Sous Firefox, j’ai l’habitude de synchroniser mes marque-pages et mots de passe avec l’extension Xmarks. Cela me permet d’avoir tout le temps mes favoris et de ne pas avoir à me souvenir de 43 743 différents mots de passe.

Le problème : impossible de rapatrier les mots de passe depuis le serveur Xmarks

Lorsque l’on installe une version récente d’Xmarks, on peut rapatrier les marque-pages mais l’option pour rapatrier les mots de passe n’est plus disponible.

Xmarks a été racheté par LastPass il y a 2 ans et ils tentent de refourguer la gestion des mots de passe à l’extension LastPass. Je préfère n’installer qu’une seule extension (qui a fait ses preuves) plutôt que de devoir en réinstaller une autre.

La solution : la feinte

En fait l’option de rapatriement des mots de passe est juste cachée dans Xmarks dorénavant : ceux qui l’utilisent depuis longtemps la voient toujours, les petits nouveaux (ou qui viennent de l’installer) ne la voient pas par défaut pour les décourager de l’utiliser.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :