Tag

facebook

Browsing

Hier, je suis allé sur Facebook et, une fois n’est pas coutume, je me suis loggué sur le chat – ce que je dois faire à peu près une fois par an. Étant donné que tous ceux qui étaient sous MSN ont migré sur Facebook, il y a pas mal de monde connecté en permanence.

Cela ne manque pas, le temps que je lise la liste des connectés, un ancien élève qui avait commenté un de mes statuts récemment m’alpague. Il s’agit de Momo, à qui j’avais eu le plaisir d’enseigner l’anglais en 3ème. On discute d’un peu de tout, de sa vie, de ses études et au final, j’ai eu ça :

zep-pure-beau-gosse-intergalactique

Et, bien évidemment, je n’ai aucune idée de quoi il parle : je demande toujours aux élèves de jeter leur chewing-gum donc il n’est pas vraiment possible pour moi d’en avoir un. Bon, pour les fleurs, c’est possible (même si c’est rare hein!).

Je trouve cela drôle que ce soit ça qui soit resté au final. Les élèves ont vraiment de drôles de visions de leurs profs.

Et bien voilà, je me suis finalement laissé séduire par les sirènes de la téléphonie mobile… Après avoir utilisé des opérateurs alternatifs pendant des années (SFR, Breizh Mobile, Simyo…), je possède depuis décembre un Samsung Galaxy S avec un forfait Virgin Mobile (ah ben si, on reste dans l’alternatif finalement) avec Internet et mails.

Je voulais absolument un téléphone Android pour pouvoir le customiser à fond. Comme j’ai déjà un iPod Touch, l’iPhone ne présente aucun intérêt (et puis d’ailleurs, ce n’est pas un très bon téléphone). Je ne voulais pas de Nokia ni de BlackBerry et encore moins de téléphone avec Windows Mobile.

Après avoir comparé un peu les différents mobiles, j’ai opté pour le Samsung Galaxy S GT-I9000, sur recommandations d’Olmon et de quelques élèves sur Facebook.

Facebook. Le mot est sur toutes les lèvres depuis des mois, à tel point que l’on s’échange maintenant “son facebook” au même titre que son numéro de téléphone dans les soirées. Le problème avec Facebook, c’est sa politique de confidentialité des données.

Politique de confidentialité des données chez Facebook

Au fur et à mesure de la progression du service (plus de 400 millions d’utilisateurs sont inscrits au service à ce jour), les règles et conditions d’utilisation ont évolué et jamais dans le bon sens pour la vie privée : le texte de la politique de confidentialité de Facebook comprend 5830 mots. La Constitution américaine en compte 4543. Cherchez l’erreur.

Le New York Times a déterminé qu’il est nécessaire de passer par 50 paramètres offrant plus de 170 options pour réellement configurer son compte.

Cela fait quelques mois que SkyMinds.net possède sa page fan sur Facebook. J’avais commencé par créer un groupe il y a plusieurs mois de cela mais il est tombé depuis en désuétude (par manque de temps pour l’animer).

C’est là que la page fan est intéressante : on peut s’y abonner et recevoir les mises à jour du site (qui sont manuelles pour le moment). C’est aussi beaucoup plus simple à administrer je trouve. Cela peut être un autre moyen de se tenir au courant de ce qui se passe sur le site (en plus du flux RSS ou de Twitter).

Fans du site et utilisateurs de Facebook, vous savez ce qu’il vous reste à faire… spread the word !

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: