Voici Bob Culbertson qui interprète While My Guitar Gently Weeps des Beatles au Chapman Stick :

Le son est chaud et envoûtant – magnifique.

Le stick ou Chapman stick est un instrument de musique amplifié inventé par Emmett Chapman en 1969. Il est dérivé de la guitare, et comporte huit, dix ou douze cordes séparées en une partie mélodique et une partie basse.

Sa singularité est que ces cordes sont frappées avec les doigts selon la technique du tapping à deux mains ou touch-style et permet un jeu nettement plus polyphonique qu’un instrument à corde plus classique, ce qui le rapproche des instruments à clavier. Les cordes de la partie basse et de la partie mélodique sont d’ailleurs amplifiables séparément.

Il peut être utilisé dans n’importe quel style : rock, funk, classique, jazz, blues, salsa, celtique, punk…

Le son de cet instrument est chaud et puissant, et sert en général à grossir les basses des accords. La technique utilisée s’apparente un peu au piano dans le sens où la main gauche joue généralement les basses — avec éventuellement les accords — pendant que la main droite joue les mélodies ou les accords.

On peut entendre du Stick sur de nombreux enregistrements, en particulier dans les parties de basse. Parmi les groupes ou les artistes ayant utilisé le Stick, on trouve Alphonso Johnson, Tony Levin sur les disques de Peter Gabriel, King Crimson, Liquid Tension Experiment, Nick Beggs, Kittyhawk, Anderson Bruford Wakeman Howe (à nouveau Tony Levin), le Dave Matthews Band ou encore Dream Theater.

Aujourd’hui, ma machine desktop – The Reaper – vient d’avoir une jolie petite mise à jour et passe d’Ubuntu 14.04 à 16.04, codename Xenial Xerus.

The Reaper : mise à jour vers Ubuntu 16.04 Xenial Xerus photo

Mise à jour d’Ubuntu

La mise à jour se fait assez simplement :

sudo apt update && sudo apt upgrade
sudo apt autoremove
sudo apt dist-upgrade

Comme je n’installe que des versions LTS (Long-Time Support) sur cette machine, il y avait plus de 2.3 Go de paquets à télécharger soit un sacré paquet de mises à jour.

Plusieurs erreurs sont apparues pendant l’installation, qui a laissé à peu près une trentaine de paquets non configurés et non des moindres : GRUB, initramfs-tools etc.

En regardant les messages d’erreurs, j’ai vu que le problème se situait au niveau de DPKG.

Lorsqu’un paquet obsolète bloque DPKG

Si cela vous arrive, pas de panique. Il faut juste régler le problème *avant* de redémarrer la machine.

On commence par relancer la configuration des paquets non configurés:

dpkg --configure -a

En résultat, vous obtenez une (très) longue liste de tous les paquets non configurés avec tous les messages d’erreurs associés. Ce qui importe, ce sont les premières lignes du résultat : le paquet qui bloque est toujours mentionné en premier.

Dans mon cas, il s’agissait d’un paquet obsolète depuis Ubuntu 12.04 (donc depuis 4 ans), virtuoso-nepomuk. Je l’ai donc totalement supprimé :

sudo apt purge virtuoso-nepomuk

On relance ensuite la configuration des paquets :

dpkg --configure -a

Puis une petite vérification des nouveaux paquets au cas où et la suppression des paquets obsolètes :

sudo apt update && sudo apt upgrade && sudo apt autoremove

Un reboot plus tard, Ubuntu 16.04 boote tranquillement. Je conseille de régler le problème des paquets non configurés avant le reboot, c’est bien plus galère autrement.

Réactiver les dépôts désactivés pendant la mise à niveau

Enfin, il reste à réactiver les dépôts APT qui ont été désactivés pendant la mise à niveau.

Quatre ans après la première saison, The Hollow Crown est de retour sur BBC2.

The Hollow Crown saison 2 photo

Cette seconde saison est sous-titrée « The Wars of the Roses » (les Guerres des Roses) en référence à la période de l’histoire qui correspond aux événements des épisodes.

Cette saison se base sur la première tétralogie de Shakespeare : Henry VI, Part I; Henry VI, Part II et Henry VI, Part III sont condensés en seul film; et Richard III, dont le personnage est joué par Benedict Cumberbatch.

Les nobles anglais se querellent au sujet des guerres avec la France. Les nouvelles de la défaite des Anglais à Orléans parvient jusqu’au Duc de Gloucester et des autres nobles. Après les funérailles d’Henry V, c’est son fils, le dauphin Henry VI, qui est proclamé roi.

Dix-sept ans plus tard, Henry est sur le trône alors que les rivalités à la cour continuent et la défaite des Anglais à Rouen par Jeanne d’Arc met le feu aux poudres entre les deux maisons : les York et les Lancaster, qui se retrouvent en opposition.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :