Passion Pit - Moth's Wings

Passion Pit se forme à la fin de l'année 2007. En 2008, après avoir joué seulement dans quelques concerts, ils sont élus meilleur début selon un sondage du journal The Boston Phoenix1. Le groupe signe alors avec les labels Frenchkiss Records de New York et Columbia au Royaume-Uni.

Leur succès rapide est dû en partie à une anecdote, un cadeau de Michael Angelakos à sa petite amie pour la Saint Valentin. Il avait en effet décidé de lui faire différentes chansons. Sa petite amie, complètement éprise de sa musique, en a parlé à tous les gens de son entourage, et de fil en aiguille, le groupe parvint à trouver un label. Ayad Al Adhamy compare le groupe à MGMT.

Paroles

Dear friend as you know
Your flowers are withering
Your mother's gone missing
Your leaves have drifted away

But the clouds are clearing up
And I've come reveling
Burning incandescently
Like a bastard on the burning sea

You're just like your father
Buried deep under the water
Your resting on your laurels
Is stepping on my toes
Whose side are you on?
What side is this anyway?
Put down your sword and crown
Come lay with me on the ground

You come beating like moth's wings
Spastic and violently
Whipping me into a storm
Shaking me down to the core
But you run away from me
And you left me shimmering
Like diamond wedding rings
Spinning dizzily down on the floor

You're drifting like a fire
Buried deep under the water
You're pressing on your laurel
Is stepping on my toes
Whose side are you on?
What side is this anyway?
Put down your sword and crown
Come lay with me on the ground.
Come lay with me on the ground.

Songwriters: Michael Angelakos

Johnny Cash - Hurt

Hurt est une chanson écrite par Trent Reznor qui constitue le premier single extrait de l'album The Downward Spiral. Elle a reçu une nomination pour le Grammy Awards de la meilleure chanson rock en 1996.

En 2002, la reprise de Hurt par Johnny Cash est acclamée par la critique. Il s'agit de l'une des dernières chansons interprétées par l'artiste avant sa mort.

Paroles

I hurt myself today
To see if I still feel
I focus on the pain
The only thing that's real

The needle tears a hole
The old familiar sting
Try to kill it all away
But I remember everything

What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end

And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt

I wear this crown of thorns
Upon my liars chair
Full of broken thoughts
I cannot repair

Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here

What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end

And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt

If I could start again
A million miles away
I will keep myself
I would find a way

Enregistrée à l'origine par Nine Inch Nails, Hurt comporte clairement des références à l'automutilation et à la dépendance à l'héroïne, bien que le sens global de la chanson soit contesté.

Certains affirment que la chanson agit comme une lettre de suicide écrite par le protagoniste de l'album en raison de sa dépression, tandis que d'autres prétendent qu'il décrit le processus difficile de trouver une raison de vivre en dépit de la dépression et de la douleur.

Le clip vidéo a été tourné par Mark Romanek, gratuitement, dans la maison et musée de Johnny Cash, The House of Cash, alors que la santé de Johnny Cash est sur le déclin, à 71 ans.

Le panneau «fermé au public» sur le musée. Les disques de platine fissurés. Le banquet caviar et homard sans invités. Les clips de plus tôt dans la carrière de Johnny. Sa femme June regarde. Le couvercle du piano fermé.  

June meurt trois mois après le tournage, son mari Johnny, sept mois, en 2003.

La maison de Cash, dans laquelle il a vécu pendant près de 30 ans et qui est le décor du clip, brûle en 2007.

Téléchargez automatiquement les sous-titres de vos vidéos avec FlexGet et Subliminal

Si vous avez suivi le tutoriel sur Flexget pour télécharger vos torrents automatiquement avec Transmission, voici un petit complément qui vous permettra de récupérer les sous-titres automatiquement, de manière périodique.

Je considère ici que l'installation de Flexget est déjà opérationnelle.

Installation de subliminal

S'il n'est déjà présent sur votre serveur/poste de travail, installez subliminal:

pip install subliminal

Configuration des sous-titres

Editez le fichier de configuration de FlexGet, config.yml et ajoutez-y cette nouvelle tâche:

tasks:
  get-subtitles:
    filesystem:
      path: 
        - d:\media\incoming         # on Windows
        - /home/incoming          # unix
      regexp: '.*\.(avi|mkv|mp4)$'  # only include filenames with these extensions
      recursive: yes
    accept_all: yes
    seen: local                     # seen shouldn't interfer with anything outside this subtitles task
    subliminal:
      languages:
        - eng
      alternatives:
        - fra
      exact_match: yes
      #only use the following providers
      providers: [addic7ed, opensubtitles, tvsubtitles]
      single: no
      hearing_impaired: yes
      authentication:               #consider using the variables plugin
        addic7ed:
          username: my_user
          password: my_password
        opensubtitles:
          username: other_user
          password: other_passsword

Pensez à éditer le chemin du répertoire qui contient vos fichiers vidéo (lignes 5-6), suivant que vous êtes sous Windows ou Unix. N'oubliez pas de mettre les identifiants de compte addic7ed et opensubtitles.

Il ne vous reste plus qu'à lancer FlexGet et celui-ci se chargera de récupérer les sous-titres de tous les fichiers vidéos contenus dans le répertoire que vous avez défini dans la configuration:

flexget execute

Enjoy!

Pin It on Pinterest

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: