Thailand Summer Tour : séjour à Pattaya et retour en France (day 13-15)

Aujourd’hui, on quitte Bangkok à 10h pour rejoindre Pattaya. C’est une station balnéaire située à environ 160 km de la capitale. Nous nous y rendons donc en bus.

A notre arrivée, nous nous installons à l’hôtel, ce qui prend plus de temps que prévu car une esclandre a lieu: la réception exige que nous versions 1000 bahts de caution en espèces pour le mini-bar de chaque chambre. Personne n’était prévenu et certains ont refusé de verser cette somme, qu’ils réservaient pour leurs achats.

La chambre et l’hôtel sont inférieurs à ce que nous avions connu auparavant. Nous partons ensuite nous promener aux alentours de l’établissement en quête d’un bouge où déjeuner.

Et là, c’est le drame. Nous découvrons une plage peu spacieuse et sale, où des sacs plastique, et des poissons morts flottent à la surface des 10 premiers mètres d’eau. La ville est sale également et certains endroits sont carrément insalubres. Bref, nous allons à la supérette du coin et décidons de nous faire un pique-nique improvisé dans notre chambre.

Nous nous rabattons sur la piscine de l’hôtel, très agréable vu la chaleur extérieure. Nous trouvons très appréciable de nous reposer et d’aller à notre rythme.

Le soir, nous partons nous balader en ville et trouvons une rue où il n’y a que des bars avec une dizaine de filles dans chacun qui attendent le client.

thailand pattaya bar girls Thailand Summer Tour : séjour à Pattaya et retour en France (day 13 15)

L’avantage, c’est que la bière n’est pas chère, le wifi gratuit, et les filles jolies ! Nous y passons notre soirée.

thailande pattaya street by night Thailand Summer Tour : séjour à Pattaya et retour en France (day 13 15)

Le surlendemain, c’est le grand départ : après le petit déjeuner, nous nous baignons dans la mer de Siam dans laquelle on rentre comme dans un bain. C’est agréable car la plage et l’eau ont été nettoyées, et la vue, qui donne sur une île située au large est très belle. Aussitôt sortis, aussitôt secs, nous partons faire nos valises puis passons l’après-midi à lézarder à la piscine.

A 17h, un bus vient nous chercher. Nous entamons une tournée des hôtels dela ville et découvrons avec horreur qu’il existe un groupe encore pire que le nôtre, digne d’une téléréalité.

Nous nous rendons compte que de tous ces hôtels, le nôtre était le moins bien, et surtout sacrément mal placé. La ville de Pattaya a une croisette comme à Cannes, mais nous en étions bien loin !

Nous arrivons à Bangkok après 3h de bus et l’attente pour le check-in et l’embarquement commence. Tout se déroule très sereinement. Notre avion décolle à 0h55, nous sommes partis pour 9h de vol.

A 4h30 heure locale, nous arrivons au Caire. Notre escale dure 5 heures. Heureusement, nous avons chacun un bon livre ! Et à nouveau, check-in, embarquement, et décollage vers CDG. Quand arrive notre repas vers 12h, c’est un vrai soulagement pour Cécile: n’ayant pas mangé depuis 9h, j’ai cru qu’elle allait mordre les stewarts!

Nous arrivons à Paris vers 14h30. Nous sommes frappés par l’ambiance anxiogène qui y règne. En comparaison, les aéroports de Bangkok et Le Caire sont beaucoup plus calmes et mieux organisés.

Le voyage n’est pas terminé : à nous les joies du RER et du métro bondés pour rejoindre l’appartement de Julia.

Demain, nous reprenons le train pour Nantes. C’est la fin du voyage…


Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Nous embarquons dans le bus pour 2h30 de trajet et arrivons vers 10h30 à la gare de Kanchanaburi. Au programme, une virée en train sur la ligne de chemin de fer de la mort. Rien à voir avec un train fantôme ou une descente à pic dans le train de la mine.

C’est à son histoire que cette ligne doit son nom funeste: elle a été construite pendant la seconde guerre mondiale par des prisonniers de guerre JEATH (from Japan, England, Australia, America, Thaïland, and Holland). A cause de la maladie et des mauvais traitements qui leur ont été infligés durant la construction, des milliers d’hommes ont péri. Chaque traverse de chemin de fer représente un mort et la voie en compte plus de seize mille.

thailande kwai traverses Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Nous embarquons dans le train (c’est la journée train !) et cours de notre itinéraire qui traverse rizières, plaines brûlées et champs de manioc.

thailande riziere moisson Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Nous passons sur le fameux pont, rivière Kwaï d’un coté, flanc de falaise de l’autre.

thailande kwai train Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Le trajet dure 1h30 dans la pampa thaï – ce qui un peu longuet étant donné que le passage sur le pont dure à peine quelques secondes.

thailande kwai pont Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

thailande kwai shoes Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Visite des ruines du sanctuaire cambodgien (khmer) de Muang Sing.

thailande muang sing Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

thailande muang sing statue Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

thailande muang sing2 Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Arrivée a l’hôtel, situé au milieu de nulle part. On se jette dans l’immense piscine qui se trouve dans un parc donnant sur le rivière Kwaï. C’est superbe.

thailande kwai piscine Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

thailande kwai piscine2 Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Ensuite, c’est soirée moustique : nous dinons sur la terrasse de l’hôtel et les moustiques virevoltent dans tous les sens, certains se crashant même dans notre curry. Après une heure de bataille à se claquer les cuisses, nous capitulons et rejoignons notre chambre. L’anti moustique Insectes Écran semble les faire rigoler, tout comme le bracelet à la citronnelle.

Le lendemain, nous retournons au pont de la rivière Kwaï pour l’emprunter à pied, flâner au marché, visiter le musée de la guerre et parcourir la rivière en pirogue rapide à moteur.

thailande kwai pirogue Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

C’est la pirogue la plus rapide au bord de laquelle nous ayons embarqué. Nous filons à fond les ballons, grisés par la vitesse.

thailande kwai flore Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Vient ensuite la visite très intéressante de deux cimetières situés à côté, le cimetière thaï et le cimetière de guerre anglais. Nous nous perdons parmi les tombes des civils thaïs et chinois, réunies en un seul lieu, mais pourtant bien distinctes. Les tombes thaïes ont la forme d’un chedi, tandis que les chinoises sont des stèles gravées. Des détritus jonchent le sol et l’entretien des tombes laisse à désirer, ce qui contraste pleinement avec le cimetière anglais, juste à côté.

tailande cimetiere anglais Thailand Summer Trip : train de la mort, pont de la rivière Kwaï et 26 ans à Bangkok (day 11 et 12)

Les tombes sont bien alignées, fleuries et la pelouse est très bien tondue, détail qui réjouit considérablement Matt ! Nous apprécions cette petite promenade matinale : le silence des lieux nous apaise et nous ressentons la proximité de trois cultures pourtant très différentes.

Vient alors l’heure du déjeuner au restaurant. Nous prenons ensuite la route de Bangkok.

Nous parvenons à notre hôtel vers 15h30 et une fois n’est pas coutume, cet après-midi, nous n’avons pas de programme imposé. Nous apprécions vraiment de pouvoir prendre du temps pour nous : sieste, nage dans la piscine, etc.

Nous décidons également de ne pas dîner au restaurant de l’hôtel avec notre groupe, mais d’aller découvrir Bangkok par nos propres moyens. Et puis,c’est l’occasion unique de fêter mes 26 ans ! Nous partons en fin d’après-midi et allons flâner et boire une bière au marché de nuit Asiatique The Riverfront, lieu branché de la capitale.

Peu à peu, la faim nous prend: nous feuilletons notre guide, repérons un resto qui nous tente dans le quartier de Silom et nous y rendons en taxi. Pour éviter les arnaques fréquentes lorsqu’on est touriste et que l’on connaît mal la ville, nous choisissons de prendre un “taxi-meter” équipé d’un compteur, plutôt qu’un taxi ou un “tuk-tuk”.

Le resto est vraiment extra: une terrasse calme et arborée, une ambiance sympathique, et une cuisine thaïe excellente. Matt se souviendra longtemps de son canard ! Et puis, la chaleur de l’air ambiant en dépit de l’heure tardive, rend cette soirée vraiment agréable.

Il est déjà 23h ! Nous retournons à l’hôtel en taxi et ce pour 60 bahts pour couvrir 4 kilomètres ! (1,50 €).

Demain, direction la plage, à Pattaya !


Thailand Summer Trip : femmes girafes, tigres et train couchette (day 10)

Réveil à 6h15. Finalement, nos craintes des moustiques n’étaient pas fondées. Nous avons très bien dormi au milieu de la nature. Nous avons adoré être réveillés par le bruit des animaux (coq, poules) et autres insectes tropicaux.

Ce cadre tropical n’est pas sans rappeler le décor de la série LOST:

thailande tathon2 Thailand Summer Trip : femmes girafes, tigres et train couchette (day 10)

thailande tathon3 Thailand Summer Trip : femmes girafes, tigres et train couchette (day 10)

Nous reprenons le mini-bus pour nous rendre à Thaton visiter un temple où cohabitent des bonzes en orange et des “bonzettes” tout vêtues de blanc. Le temple ressemble à une boutique d’antiquaire avec des statues de Bouddha, Shiva et Ganesh. Ce temple se distingue des autres par sa modernité car il a été construit il y a 30 ans mais perd donc de son caractère sacré.

Ensuite, nous reprenons la route pendant 2 heures pour rejoindre le village des femmes girafes. Nous abandonnons le mini-bus pour monter dans un taxi-brousse, espèce de pick-up recouvert d’une bâche. La police française pâlirait devant le non-respect des normes de sécurité !

Nous arrivons au village : nous sommes accueillis par une femme montagnarde aux dents totalement noires qui essaie de nous vendre des bracelets colorés dans une langue incompréhensible.

Trente mètres plus loin, nous rencontrons les femmes girafes (“Kayak” en thai), qui font partie du groupe des tribus Karen. Les femmes portent au cou de nombreux anneaux en cuivre spiralés, qu’elles empilent au fur et à mesure qu’elles prennent de l’âge. Une fois adultes, le collier pèse environ 15 kilos et mesure une trentaine de centimètres de hauteur.

thailande femme girafe Thailand Summer Trip : femmes girafes, tigres et train couchette (day 10)

Nous reprenons le mini-bus et visitons un marché de fruits et légumes installé au bord de la route. Les odeurs, les couleurs vives et les cris des marchands rendent ce marché plus authentique que tous ceux vus précédemment.

Nous apprécions le fait de découvrir fruits et légumes que nous n’avions jamais vus jusqu’alors : des pousses de bambou entières ou des avocats géants.

thailande marche Thailand Summer Trip : femmes girafes, tigres et train couchette (day 10)

Ensuite, nous partons manger au Tiger Kingdom de Chiang Mai. Un zoo dédié aux tigres qui n’attire que des touristes. Le principe est simple: vous déjeunez et avez la possibilité d’entrer dans la cage pour vous faire photographier avec les tigres, à condition d’avoir signé une décharge dans laquelle le zoo décline toute responsabilité en cas d’accident avec le tigre. Les touristes font la queue, bien que le prix soit élevé (1400 bahts, soit environ 40 euros par personne).

thailande tiger e1406124561132 Thailand Summer Trip : femmes girafes, tigres et train couchette (day 10)

A 17h, nous prenons le train pour Bangkok. C’est un train couchette, plus propre et plus confortable que le TGV de la SNCF!

Cécile, affamée et refusant catégoriquement de manger son panier-repas (alors que j’ai mangé le mien sans sourciller), se commande un dîner. Une personne passe régulièrement dans le wagon et propose une carte avec plusieurs menus. Rien à voir avec le wagon restaurant aux prix prohibitifs et à la qualité discutable de chez nous : une soupe de légumes, un plat de riz et de poulet aigre-doux, un plat de porc sauté au curry rouge et un plateau de fruits pour la modique somme de 170 bahts, soit 4,25 euros le repas complet et savoureux.

Voyant cela, j’ai méchamment regretté d’avoir mangé mon plateau-repas…

thailande train panier repas e1406125319430 Thailand Summer Trip : femmes girafes, tigres et train couchette (day 10)

A 21h, une employée du train déploie toutes les couchettes, hautes et basses, du wagon. En un temps record, elle installe couchettes, draps et couvertures. Nous sommes scotchés par son efficacité et sa célérité. Il y a même des rideaux qui préservent l’intimité de chaque voyageur. Tout est très bien conçu.

Le jour suivant, à 5h45 du matin, une sonnerie retentit et la dame remet les sièges en position. Nous avons à peine le temps d’émerger et de rassembler nos affaires qu’il faut descendre du train. Il est 6h15, notre trajet en train a duré 13 heures et, contre toute attente, nous nous sommes bien reposés.

Nous rejoignons un hôtel miteux, à la limite du lupanar, pour prendre une douche et déjeuner. Quatre chambres ont été réservées, nous sommes 27 : il faut donc prendre sa douche rapido et passer la clé aux autres. Nous faisons une OPA sauvage sur la clé de la chambre pour être les premiers à ouvrir le bal : mieux vaut être le premier à utiliser la douche que le dernier.

La journée peut commencer : direction le pont de la rivière Kwaï.