Tag

publicité

Browsing

GoogleMarre de la publicité qui s’affiche en haut et à droite des résultats de vos recherches avec Google ? N’en jetez plus ! Voici une petite astuce pour l’éliminer purement et simplement : pas de hack, pas de script, il suffit d’aller sur Google avec l’URL suivante :

http://www.google.fr/search?output=googleabout

Rajoutez la variable output=googleabout et la publicité disparaît comme par enchantement, laissant la place à une page des résultats épurée et donc au final plus rapide, sans fioritures. Nickel !

J’aimerais aujourd’hui aborder le thème de la relation malsaine qu’entretiennent les média (publicitaires surtout) avec les enfants. Cela fait déjà quelques années que la publicité parasite nos cinq sens afin de nous influencer à acheter tel produit ou à utiliser tel service.

La publicité s’est immiscée dans chaque interstice de notre vie et nous suit à la trace : vous vous réveillez sans doute avec la radio, subventionnée quasi-totalement par les recettes publicitaires. Le concept même de radio en fait une plateforme de diffusion publicitaire continue : les chansons que l’on peut entendre ne sont qu’une accroche pour vous inciter à découvrir l’album.

Avez-vous remarqué comme le matraquage de certaines radios vous poussent littéralement à aimer, avec le temps, une chanson que vous ne supportiez pas la première fois que vous l’avez écoutée ? Bienvenue dans le monde moderne, l’ère digitale qui prendra tellement soin de vous qu’elle décidera désormais à votre place !

Les enfants et la société de consommationSortez de chez vous : panneaux publicitaires dans la rue, sur les façades des maisons, sur les bus, à l’intérieur des bus. Publicité à images fixes, défilantes. Publicités sonores. Allumez votre ordinateur. La publicité inonde alors votre écran : bannières publicitaires, animations flash intempestives… si vous ne faîtes rien, c’est un tiers de votre écran qui se laisse envahir par ce fléau. Je ne mentionnerai même pas la télévision, support publicitaire par excellence, imposant ses images et slogans dans tous les foyers.

Nos parents et nous, on devrait s’en sortir. C’est un peu comme le langage SMS, on n’a pas été contaminés au départ. Les générations post-90 risquent par contre d’en baver.

« A force d’appeler ça ma vie je vais finir par y croire. C’est le principe de la publicité. » – Samuel Beckett

Est considérée comme publicité, toute communication ayant comme but direct ou indirect de promouvoir la vente de produits ou de services, y compris les biens immeubles, les droits et les obligations, quel que soit le lieu ou les moyens de communication mis en œuvre.

La publicité est une forme de communication, dont le but est de fixer l’attention du consommateur sur un objet, et de l’inciter à adopter un comportement déterminé vis-à-vis de ce dernier. Pour atteindre ce but, elle a généralement très peu de temps et de moyens. Il lui faut donc presque simultanément capter l’attention, la retenir, et faire passer son message.

En ce sens, la publicité pourrait être classée dans la catégorie des techniques de manipulation de la conscience, n’était son caractère parfaitement explicite. La déontologie publicitaire, et la règlementation, exigent donc que la publicité se présente comme telle, et non comme un spectacle ou comme une source d’information indépendante et fiable.

Des associations comme l’Anti Advertising Agency poussent même l’hacktivisme jusqu’à voiler les écrans publicitaires avec des messages qui appellent au bon sens des citoyens.

Je trouve que c’est une très bonne idée. A force de nous servir de la soupe constamment, il devient aujourd’hui difficile de faire la différence entre une publicité et un article de presse. Je pense notamment à ces publicités que l’on trouve dans les magazines qui imitent la forme et la présentation de certains articles, cherchant à s’imposer de manière détournée comme une source d’information.

Quelle place est alors laissée à notre libre-arbitre, notre liberté de choisir en toute indépendance ?

Petites modifications du plugin WordPress (Nataan User Online) qui permet d’afficher le nombre de visiteurs sur le site : l’auteur du script semble être occupé en ce moment donc j’ai procédé à quelques améliorations :

  1. la procédure de vérification IP est désactivée, cela permet de ne pas afficher les pingbacks dans la liste des utilisateurs (absurde). On se sert donc des cookies WordPress (amplement suffisant),
  2. les noms d’utilisateurs sont désormais protégés par addslashes(), ce qui évite les erreurs lors des requêtes SQL lorsque le nom d’utilisateur comprend une apostrophe,
  3. les noms d’utilisateurs commencent désormais par une majuscule , parce que c’est plus stylé (IMO),
  4. la liste des noms d’utilisateurs est désormais unique. Plus de doublons !

Je ne souhaite ni maintenir à jour le plugin, ni faire office de hotline mais si quelqu’un le souhaite, vous trouverez toutes les infos ici.

Dans un autre registre, j’ai ajouté quelques icônes RSS acidulées dans la barre de menu en haut à droite, c’est plus visible que dans la sidebar après un scroll. Et les couleurs des icônes changent à chaque rafraîchissement de la page, c’est vraiment génial ;-)

Je me suis enregistré il y a quelques temps sur BlogCloud et voici qu’ils sortent un nouveau service, RSS Cloud : le but de jeu est de s’inscrire sur ces deux sites qui rappellent le principe de la 1 million dollar page – plus votre site envoie de visiteurs sur ces sites et plus la taille de la police de votre site s’agrandit. Cela peut donc vous permettre de gagner en visibilité en faisant votre petite promotion gratuitement !

Les publicitaires automobiles élargissent enfin leur panel de cibles potentielles : on a longtemps eu droit aux couples, aux gosses pourris-gâtés qui dictent même à leurs parents le choix du véhicule familial, la conduite sur neige… j’en passe et des meilleures. Et bien voici que les skateurs deviennent une cible de choix – hé oui, la génération grunge adepte des Pixies, de Nirvana ou de Pearl Jam – études finies – est aujourd’hui en âge et en capacité de travailler et peut désormais songer à acquérir un véhicule personnel. Quoi de mieux qu’une petite séquence nostalgie pour leur rappeler leur adolescence ?

Nous sommes sortis au Buck hier soir, un pub dans le quartier Decré à Nantes. Comme d’habitude, j’ai retrouvé mes mousquetaires, Arthur et Arnaud, mais Ben était aux abonnés absents. J’ai donc fait la connaissance de Rio, une assistante britannique de Cambridge qui parle plusieurs langues couramment et qui est sympa comme tout. J’aime vraiment le talent : j’ai cru un instant qu’elle était allemande tant son accent était bon. Deux assistantes allemandes se sont jointes à notre petit groupe : Simone et Sabine, toutes deux blondes aux yeux bleus. Pile dans les stéréotypes !

On a pas mal parlé, dommage que 98% des échanges se soient tenus en français. Ah, et j’ai enfin eu la traduction allemand-français de ce quelqu’un de cher m’a dit il y a trois ans : en gros, j’ai foiré. Hum… no comments

Une bonne soirée quoiqu’un peu courte. A réitérer !

Publicité FirefoxEt voilà, la fameuse publicité pour Firefox est enfin parue aujourd’hui dans les pages du New York Times.

Comme on ne peut lire les noms sur l’exemple de droite, l’équipe de Mozilla a tout prévu : on peut télécharger la publicité au format PDF – par contre il faut faire un zoom assez important (300% dans mon cas) pour lire les noms.

Allez, je vous aide : je suis entre la 20ème et la 30ème ligne, sans être à la 25ème ligne… Qu’est-ce que cela fait d’être connu ? Je ne sais pas encore, il faut que je me fasse à l’idée… j’aimerais remercier le staff technique, tous ceux qui nous ont aidé à la réalisation du projet, mon hamster…

Plus sérieusement, aidez le monde à surfer plus sûrement, en affichant correctement des sites qui respectent les standards et l’accessibilité. Offrez-vous un navigateur gratuit basé sur le moteur Gecko.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :