Matt Biscay: développeur WordPress et WooCommerce pour SkyMinds
Cron : résoudre l'erreur logrotate_script: 3: [: /var/run/mysqld/mysqld.pid: unexpected operator photo

Cron : résoudre l’erreur logrotate_script: 3: [: /var/run/mysqld/mysqld.pid: unexpected operator

Depuis que j’ai déplacé les bases de données SQL sur une autre partition, logrotate semble avoir quelques soucis avec l’archivage des logs de MariaDB. Voici le message d’erreur complet :

/etc/cron.daily/logrotate: logrotate_script: 3: [: /var/run/mysqld/mysqld.pid: unexpected operator

C’est en fait un problème de regex connu et la solution est très simple.

1. On édite le fichier /etc/logrotate.d/mysql-server:

nano /etc/logrotate.d/mysql-server

2. on recherche la ligne avec la regex de grep:

if [ -f `my_print_defaults --mysqld | grep -oP "pid-file=\K[^$]+"` ]; then

3. on ajoute m1 aux arguments de grep, ce qui nous donne:

if [ -f `my_print_defaults --mysqld | grep -oPm1 "pid-file=\K[^$]+"` ]; then

Sauvegardez le fichier. Vous ne recevrez plus de message d’erreur lors du lancement de la tâche cron et les fichiers logs de MySQL/MariaDB seront bien archivés.

Linux : désactiver les emails de notification d'une tâche cron photo

Linux : désactiver les emails de notification d’une tâche cron

La plupart des tâches cron sont exécutées à un moment où elles n’empiètent pas sur les ressources du serveur (i.e. la nuit).

Or crontab envoie un email récapitulatif à chaque fois qu’une tâche est complétée, ce qui peut vite devenir pénible à gérer.

Heureusement, il existe plusieurs manières d’empêcher de recevoir ces emails de notification de tâches cron.

1. Méthode nucléaire : rendre la variable MAILTO nulle

Vous pouvez éditer le fichier /etc/crontab et rendre la variable MAILTO nulle, comme ceci:

MAILTO=""

Cela désactive effectivement tous les emails envoyés depuis crond. C’est par contre une méthode nucléaire : si vous voulez une notification, il faudra l’envoyer depuis le script et non cron.

Cela empêche également de recevoir toute notification en cas d’erreur de la tâche cron, ce qui est très gênant – ce n’est pas vraiment la méthode que je conseille.

2. Rediriger STDOUT et STDERR vers null pour supprimer toute sortie

Si vous supprimez la sortie du script, crond n’aura rien à envoyer.

Ajoutez ceci à l’entrée de votre crontab pour envoyer toute sortie (STDERR et STDOUT) vers /dev/null:

>/dev/null 2>&1

Voici un exemple qui lance un script toutes les 5 minutes, sans sortie:

*/5 * * * * /example/script >/dev/null 2>&1

Le principal inconvénient est que cela supprime également toutes les erreurs qui pourraient être utiles au débuggage du script.

3. Configurer crond pour envoyer la sortie du script vers les logs système et désactiver la notification de la sortie

Vous pouvez configurer crond en éditant le fichier /etc/sysconfig/crond pour y changer la ligne CRONDARGS.

L’argument -s envoie la sortie vers le log système et l’argument -m off désactive la notification email du résultat de la tâche.

Voici un exemple :

cat /etc/sysconfig/crond

Résultat:

# Settings for the CRON daemon.
# CRONDARGS= :  any extra command-line startup arguments for crond
CRONDARGS=-s -m off

Il faut ensuite relancer le service cron pour appliquer la nouvelle configuration avec les nouveaux arguments:

service cron restart

Conclusion

Toutes ces méthodes permettent de supprimer totalement les notifications emails du service cron lorsqu’une tâche est lancée.

Si vous souhaitez ne pas produire de sortie mais garder la possibilité de recevoir un email en cas d’erreur, pensez à rediriger STDOUT vers /dev/null:

*/5 * * * * /example/script > /dev/null
Linux : résoudre l'erreur cron

Linux : résoudre l’erreur cron “line too long in state file /var/lib/logrotate/status”

Ce matin, j’ai reçu ce message d’erreur de mon serveur par email :

/etc/cron.daily/logrotate:
error: line 672139 too long in state file /var/lib/logrotate/status
error: could not read state file, will not attempt to write into it
run-parts: /etc/cron.daily/logrotate exited with return code 1
log-rotate

Sous les systèmes GNU/linux, logrotate est le service qui archive les fichiers log de manière à ne pas travailler sur des fichiers trop lourds.

Les fichiers sont donc archivés plus ou moins régulièrement, selon leur taille et leur utilisation : certains sont archivés tous les jours, d’autres toutes les semaines.

Or, si logrotate ne fonctionne pas correctement, la taille des fichiers explose, ce qui posera tôt ou tard un souci sur le serveur.

Lorsque logrotate n’arrive pas à lire ou à écrire dans le fichier /var/lib/logrotate/status, il faut :

1. supprimer le fichier /var/lib/logrotate/status :

rm -rf /var/lib/logrotate/status

2. et relancer logrotate :

logrotate -f /etc/logrotate.conf

Le fichier /var/lib/logrotate/status ne sert finalement qu’à garder une trace de la dernière rotation des fichiers logs. Ce fichier ne devrait pas contenir énormément de lignes.

Ps : si vous utilisez Varnish, commentez les lignes le concernant dans /etc/logrotate.conf, il est peu utile d’encombrer le serveur avec les logs de ressources statiques.

Migration de serveur : Kimsufi 250G photo

Migration de serveur : Kimsufi 250G

Aujourd’hui, je vous donne les quelques news techniques du site.

Serveur Kimsufi 500G

Cela fait presque un an que SkyMinds.Net tourne sur un serveur dédié hébergé chez OVH. Le serveur était un Kimsufi avec 500 Go de disque dur.

Quelques jours seulement après le transfert du site, OVH annonce le Kimsufi avec 250 Go mais… à moitié prix ! Et on ne peut rendre un serveur Kimsufi pour un autre, il s’agit de deux achats séparés.

serveur dedie debian

Au niveau des performances, je dirai que mon Kimsufi 500G n’était pas terrible : il était constamment surchargé et j’avais l’impression de devoir relancer les services régulièrement pour assurer la disponibilité du service. Pas cool du tout.

Lire la suite

Installer la dernière version de Firefox, Thunderbird ou Seamonkey sous Ubuntu de manière automatique avec UbuntuZilla photo

Installer la dernière version de Firefox, Thunderbird ou Seamonkey sous Ubuntu de manière automatique avec UbuntuZilla

ubuntuzilla

Cela fait quelques semaines que je me demande comment mettre à jour Firefox sous Ubuntu alors qu’aucune mise à jour ne semble voir le jour dans les dépôts officiels.

Et voici que je tombe sur UbuntuZilla, un script Python qui permet d’installer les dernières versions de Firefox, SeaMonkey et Thunderbird sur les plateformes Ubuntu et dérivées, et cela automatiquement !

Téléchargement d’UbuntuZilla

Commencez par télécharger la version d’UbuntuZilla correspondant à votre système. Le fichier est un paquet .deb donc directement installable par Ubuntu.

Lire la suite

Linux : désactiver les emails de notification d'une tâche cron photo

Introduction à CRON – les tâches automatisées

Qu’est-ce que CRON ?

Cron est le nom du programme qui permet aux utilisateurs Unix d’exécuter automatiquement des commandes ou des scripts à une heure spécifiée.

Cron est très utile pour lancer une procédure de sauvegarde à heure fixe, optimiser une base de données ou encore supprimer les courriers indésirables de votre boîte aux lettres.

C’est un peu l’équivalent Unix du planificateur de tâches de Windows.

Cron est basé sur une table référençant les tâches à lancer ainsi que l’année, le mois, le jour, l’heure et la minute à laquelle exécuter ces tâches.

En fait ce que l’on appelle communément “Cron” comprend deux éléments distinctifs :

  • crond, un programme résident en mémoire (daemon) qui lance automatiquement les tâches en fonction de la table cron.
  • crontab, un fichier de configuration qui comprend les travaux programmés et la date d’exécution. C’est ce fichier qui permet l’édition de la table des tâches à ordonnancer.

Syntaxe de crontab en image

Cron : dissection

La syntaxe de crontab est donc notée de la façon suivante:

mm hh jj MMM JJJ tâche > log

Légende :

  • mm représente les minutes (de 0 à 59)
  • hh représente l’heure (de 0 à 23)
  • jj représente le numéro du jour du mois (de 1 à 31)
  • MMM représente le numéro du mois (de 1 à 12) ou l’abréviation du nom du mois (jan, feb..)
  • JJJ représente l’abréviation du nom du jour ou le chiffre correspondant au jour de la semaine (0 représente le dimanche, 1 représente le lundi …)
  • tâche représente la commande ou le script shell à exécuter
  • log représente le nom d’un fichier dans lequel stocker le journal des opérations. Si la clause > log n’est pas spécifiée, cron enverra automatiquement un courriel de confirmation. Pour éviter cela il suffit de spécifier > /dev/null

Exemples

Lancer un script PHP tous les lundis à 22h34 :

34 22 * * 1 tâche

Lancer un script PHP tous les premiers du mois à 23h59 :

59 23 1 * * GET

Faire une sauvegarde de fichiers et des bases MySQL :

Voir ce précédent tutoriel.

Voilà, vous savez maintenant l’essentiel sur Cron.

A vous d’écrire ce dont vous avez besoin ;-)