Tag

bunny

Browsing

Il y a quelques années, utiliser Linux impliquait d’être un nerd. Avec la démocratisation des systèmes libres (et surtout grâce à la reconnaissance accrue des matériels utilisés par le grand public), ce n’est plus le cas et tout le monde peut utiliser une distribution comme Ubuntu. C’est même plus facile que Windows pour les grands débutants.

Le terminal Matrix-style

matrix code banner

Mais de temps en temps, on a envie de faire son geek/nerd. Et on aimerait bien avoir des caractères verts qui défilent verticalement sur un fond noir comme dans Matrix. Et bien voici comment obtenir un terminal Matrix-style en 3 commandes sous Ubuntu.

Comme promis, voici mon compte-rendu de l’enterrement de vie de garçon d’Arnaud. L’article est un peu long donc, une fois n’est pas coutume, il est divisé en plusieurs pages accessibles à la fin de l’article.

Vendredi soir : soirée potes

Il est vendredi soir et je file après les cours direction Arpajon. Enfin, filer, c’est un bien grand mot parce que le périphérique parisien le vendredi à 19, cela ne file pas. Cela glue. Heureusement que j’ai le GPS, cela facilite vraiment le trajet quand on n’a pas besoin de regarder les directions. J’arrive enfin chez Arnaud, après 1h30 de route.

Arnaud, Arthur, Fred (le cousin d’Arnaud) et Julien sont déjà là. Mathieu arrive un peu plus tard. Je découvre l’appartement d’Arnaud pour la première fois – hé oui, je n’avais pas pu venir auparavant ! Petit apéro tranquille. On essaie de ne pas parler boulot mais bon… c’est dur de décrocher ! On a toujours une petite anecdote rigolote à partager.

Jungle Speed & Tequila

Arnaud met quelques pizzas à chauffer. Les cannettes de bière commencent à s’amonceler gentiment sur la table. Arrive le moment du jungle speed. Je suis vraiment un loser à ce jeu, ce n’est pas possible… tout le monde l’aura remarqué, même Fred et Mathieu que je voyais pour la première fois. Même en me distribuant une carte sur trois, j’ai réussi à ramasser la totalité des cartes présentes sur le tapis. Hopeless.

C’est à ce moment là qu’on attaque à la tequila : un shot de tequila, une petite pincée de sel, une bouchée de citron et une gorgée de jus de tomate pour adoucir le tout. Bis repetita placent. Au bout de quelques shots, l’anesthésie des amygdales est totale.