Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Nous partons de bonne heure pour le camp des éléphants, le Maetaman Elephant Camp.

Nous sommes accueillis par un troupeau d’éléphants, sur lesquels, en échange d’un petit billet, on nous propose de grimper. Chacun à notre tour avons donc l’occasion unique d’être portés sur la trompe de la bête. La sensation d’être sur le descendant d’un animal préhistorique tel que l’ont dessiné les premiers hommes est inoubliable. En plus, la trompe d’un éléphant, ça pique ! En effet, les individus ont des poils qui poussent sur leur tête et leur trompe au fur et à mesure qu’ils prennent de l’âge.

Nous assistons ensuite au bain des éléphants : les animaux entrent petit à petit dans la rivière, leur Cormac sur le dos et s’immergent quasi totalement en prenant bien soin de ne pas mouiller leur maître. La scène est vraiment étonnante !

thailande elephants baignade Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Puis, on nous propose un spectacle dans lequel les cormacs montrent ce que leurs éléphants sont capables de faire après des années de dressage : lever une patte, se tenir debout, se tenir sur les deux pattes avant, tirer et lever des rondins à deux. Un éléphant a même tiré un penalty en prenant son élan et en feintant par deux fois de tirer. Impressionnant !

thailande elephants cirque Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Deux éléphants ont ensuite utilisé leur trompe pour prendre un pinceau et dessiner sur une toile. L’un a peint un arbre en fleur et l’autre a dessiné son autoportrait.

thailande elephants peinture Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Ces peintures sont ensuite vendues aux touristes pour la modique somme de 1000 bahts (environ 23-25 euros): l’éléphant comme le touriste se fait légèrement exploiter. Le pire, dans l’histoire est que certains membres de notre groupe ont couru pour être les premiers à acquérir l’oeuvre qui venait d’être réalisée sous nos yeux!

Vient alors le moment que nous attendions avec excitation : la promenade à dos d’elephant. Ils portent sur leur dos une banquette rudimentaire qui peut nous accueillir tous les deux. La balade commence. Nous traversons la rivière puis empruntons un petit chemin de terre, qui s’enfonce dans la forêt. Les sensations sont uniques : nous avançons cahin-caha au rythme lent de l’animal et à chaque pas, le roulis est vraiment sensible.

thailande elephants traversee Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

La promenade nous laisse le temps d’admirer les paysages sauvages et d’écouter le chant des animaux de la forêt. A certains moments, on se croirait dans la jungle: la végétation est luxuriante et la terre rouge sang. Une partie du chemin de retour se déroule dans la rivière : lorsque nous y descendons, la pente est très abrupte et l’impression de tomber dans le vide prégnante. Âmes sensibles, s’abstenir !

thailande elephants balade Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Nous sommes également frappés par la force et la puissance de l’animal. La pente du sentier est parfois très raide, et pourtant, l’éléphant ne peine aucunement à porter trois personnes : nous deux et le cormac, ainsi que l’attelage. Une expérience unique et inoubliable !

A peine descendus de l’éléphant, nous embarquons sur un radeau de bambous. Nous avons pu jouer tour à tour le rôle du capitaine armé d’une longue canne de bambou en s’appuyant sur le sol sablonneux pour propulser notre embarcation de fortune. Là encore, un panorama majestueux se déploie devant nous. Bananiers, lianes grimpantes et arbres à tek à perte de vue. L’atmosphère est chaude, mais l’air pourtant gorgé d’humidité.

thailande radeau e1406038265232 Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Nous dégustons également des longanes, sorte de petits litchis très sucrés.

La pause déjeuner arrive ensuite, dans une ferme d’orchidées. Le repas est excellent de l’entrée au dessert. Nous dégustons par exemple d’excellents beignets de banane, qui nous changent de la pastèque et de l’ananas ! Nous nous promenons ensuite dans le jardin, qui nous procure fraîcheur et repos. Les orchidées y sont superbes !

Nous prenons ensuite un minibus et empruntons une route de montagne sinueuse et interminable pour arriver au final à la grotte de … Dans laquelle on peut trouver des Bouddhas couchés. La grotte ne présente que très peu d’intérêt. En moins de 10 min, nous en sommes sortis et avons pourtant fait 2h30 de route pour nous y rendre!!

Alors qu’il y avait cela à une centaine de mètres:

thailande palais main Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Nous sommes pris d’un léger sentiment d’amertume quand nous parvenons à l’hôtel, sous des trombes d’eau.

L’hôtel se compose de maisons-huttes et est situé au bord de la rivière, dans un cadre verdoyant. Nous prenons possession de notre hutte, dont la porte en bois coulissante est cadenassée. Elle ne ferme pas hermétiquement ce qui nous inquiète pour les moustiques ! Nous dînons au bord de la rivière et partons nous coucher exténués.

thailande tathon1 Thailand Summer Trip : le camp des éléphants, la ferme aux orchidées, LOST (day 9)

Demain, les femmes girafes !


Thailand Summer Trip : Doi Suthep et shopping à Chiang Mai (day 8)

Ce matin, il va falloir mettre nos belles chaussures de rando.

Nous commencons à grimper en bus plus de 1000 virages. La légende veut que la route ait été tracée par un élephant qui a marché 12 kilomètres. Il aurait ensuite fait trois tours sur lui-même et serait mort de fatigue. C’est à cet endroit que le temple de Doi Suthep a été construit.

thailande doi suthep Thailand Summer Trip : Doi Suthep et shopping à Chiang Mai (day 8)

Nous grimpons les 350 marches. Le temple est sublime, même si la brume nous empêche un peu de profiter du diaporama de la montagne.

Nous nous déchaussons et entrons dans le temple, à genoux devant le bonze qui nous bénit en nous aspergeant copieusement d’eau bénite avec son faisceau de brins de paille. Il dépose sur le poignet des hommes un bracelet de chanvre que l’on doit attacher nous-mêmes. Par contre, le bonze ne peut pas toucher les femmes : c’est un pratiquant qui attache le bracelet au poignet des femmes.

thailande bracelets benis Thailand Summer Trip : Doi Suthep et shopping à Chiang Mai (day 8)

Ensuite, c’est l’après-midi shopping de touristes. On redescend sur Chiang Mai et visitons une bijouterie, un atelier de fabrication d’objets laqués, une maroquinerie, une soierie, et un atelier qui produit des objets en bois et des ombrelles.

Dans tous ces magasins, le principe de vente est similaire: la visite commence par une explication et une démonstration des techniques de fabrication. C’est de loin la partie la plus intéressante. Nous pouvons ainsi voir comment sont créés les objets laqués, comment les pierres précieuses sont serties et observer les verres à soie.

thailande vers a soie Thailand Summer Trip : Doi Suthep et shopping à Chiang Mai (day 8)

Ensuite, nous sommes conduits dans un magasin sur-climatisé où une vendeuse qui parle un français nickel nous piste rayon après rayon. Elle commence par nous faire voir des objets hors de prix :
- “Monsieur, vois n’achetez pas une bague en saphir à Madame? C’est un beau cadeau!”
Ben écoute, à 25000 euros le caillou, Madame peut aller se brosser…

…. Avant de nous emmener vers des rayons bien plus abordables où le collier à 60 euros nous semble être l’affaire du siècle. Technique de vente redoutable et éprouvée, reprise dans chacun des magasins, et qui embobine tous les membres de notre groupe.

Demain, on va voir des éléphants !


Thailand Summer Trip : le Triangle d’Or et Chiang Mai (day 7)

Départ pour le Triangle d’Or: il s’agit de la zone septentrionale du pays, dans laquelle il est possible de voir les trois pays bordés par le fleuve Mékong.

thailande triangle dor Thailand Summer Trip : le Triangle dOr et Chiang Mai (day 7)

Lorsque l’on regarde le Triangle d’Or, on peut apercevoir la Birmanie à l’ouest, le Laos à l’est – de l’autre côté du Mékong – tout en étant en Thaïlande. La Chine se trouve à quelques 200 kilomètres face à nous après les montagnes.

thailande triangle dor schema Thailand Summer Trip : le Triangle dOr et Chiang Mai (day 7)

Le groupe se scinde en deux : certains traversent le fleuve pour aller visiter un village du Laos et obtenir un coup de tampon sur leur passeport, après avoir payé pour ça. Nous décidons de rester sur place et de découvrir les temples et le point de vue magnifique qu’offre le sommet de l’énorme colline.

Au hasard de nos pérégrinations, nous tombons sur d’anciennes ruines encerclées par la végétation. On se croirait en pleine jungle avec la chaleur humide, et le bruit des animaux et des insectes.

Les ruines du temple datent du 14eme siècle : on pourrait les croire à l’abandon et pourtant, l’originalité de ce lieu vient du fait qu’un culte bouddhique avec offrandes, bougies et statuettes y est installé. Il s’y dégage une impression de calme et de sérénité.

Ensuite, nous visitons le musée de l’opium. Sa présence ici prend tout son sens puisqu’à l’origine, le triangle d’or ne vient pas de la couleur du Mékong, pourtant proche!, mais bien du trafic de drogue particulièrement développé dans cet endroit stratégique : la drogue était payée en or.

Nous avons appris comment fabriquer chimiquement de l’héroïne, Breaking Bad style. De nombreuses pipes à opium y sont exposées ainsi que des fleurs de pavot. Détail amusant : il y a une récompense de 2 millions de dollars offerte par la DEA américaine pour qui donne des informations pour la capture d’un trafiquant de drogue.

Pause déjeuner. Au détour du trajet, nous croisons deux éléphants qui s’abreuvent au bord du Mékong.

L’après-midi, nous visitons deux villages de montagnards. Arnaque totale. Premier détail qui nous met la puce à l’oreille: le guide nous explique qu’il y a une église catholique dans le village. Celle-ci se trouve être un hangar avec des croix, cadenassé donc non-visitable. Deuxième détail: c’est un village fantôme et ses habitantes ne sont apparues qu’à notre arrivée pour mettre en place leurs étals et s’habiller en costumes traditionnels.

La deuxième partie de l’après-midi est beaucoup plus intéressante. Nous montons sur une pirogue motorisée et descendons le fleuve Kok. Dès que le capitaine démarre, nous sommes surpris par la vitesse: nous avançons a vive allure, le vent frappe notre visage et les paysages défilent devant nos yeux émerveillés.

thailande pirogue kok1 Thailand Summer Trip : le Triangle dOr et Chiang Mai (day 7)

Là encore, la nature est très sauvage, on se croirait dans une vedette rapide ou un hovercraft en pleine guerre du Vietnam. Grisés par la vitesse, nous nous laissons porter.

thailande pirogue kok2 Thailand Summer Trip : le Triangle dOr et Chiang Mai (day 7)

Ensuite, retour à l’hôtel. Dîner rapide et nous nous préparons pour une soirée Muay Thaï, aka boxe thai. Une navette affrétée par l’hôtel nous emmène au Thaphae Boxing Stadium. Nous sommes excellemment bien placés, au premier rang, derrière la cloche et le juge.

Nos deux bières commandées, les boxeurs entrent sur le ring. Après avoir touché tour à tour chacun des quatre coins du ring, un des boxeurs entame une petite dance cérémonielle qui vise à s’attirer les faveurs des esprits.

La musique traditionnelle des combats est jouée live : l’orchestre, situé derrière l’un des coins, observe le combat et module la musique selon l’intensité des coups portés.

Ce soir, sept combats sont au programme. Les combattants sont d’âge très divers: cela va de 12 à 25 ans, même s’il est difficile d’évaluer précisément leur âge.

Nous avons une place de choix, qui nous fait vivre le match: nous voyons les coachs donner leurs conseils à leur protégé à la pause et hurler des encouragements et des invectives pendant le combat. Les combattants, projetés dans les cordes dans les corps-à-corps, manquent presque de nous tomber dessus. Nous recevons même des gouttes d’eau glacée, utilisée par les coachs pour rasséréner les membres endoloris des combattants, qui exhalent une forte odeur de baume du tigre.

Les combats des plus âgés sont les plus impressionnants: coups de coude, coups de genoux, coups de pieds et coups de poing pleuvent. Certains coups sont d’une extrême violence, au point que nous assistons à un K.O. technique et deux K.O. L’un des combattants n’a pu se relever qu’après quelques minutes à la suite d’un enchainement de coups violents achevé par un magnifique coup de tibia en plein visage.

thailande muay thai Thailand Summer Trip : le Triangle dOr et Chiang Mai (day 7)

La soirée se finit tard mais nous sommes ravis par ce chouette spectacle typique de la culture thaï. Le voir en vrai, dans une salle du pays, n’a rien à voir avec un match regardé à la télévision.