Tag

PHP-FPM

Browsing

Aujourd’hui, le serveur passe à PHP7.1 !

Serveur dédié : mise à jour vers PHP7.1 sous Debian photo

Ce tutoriel aborde le passage de PHP7.0 à PHP7.1 sur une Debian stable (Jessie). L’opération prend une vingtaine de minutes, en comptant les opérations de vérifications (pre-flight checks en anglais).

La retraite PHP chez Dotdeb

Guillaume Plessis, qui maintient Dotdeb, a récemment annoncé que pour des raisons personnelles et professionnelles, Dotdeb ne fournira plus les mises à jour de PHP passé la version 7.0.

Je comprends sa décision : c’est chronophage et il faut pouvoir être en mesure de répondre aux commentaires et attentes d’une foule de personnes qui utilisent ce dépôt. Pas toujours simple. Merci Guillaume pour tout le travail accompli !

Vérification de la compatibilité PHP7.x sous WordPress

Si votre site tourne sous WordPress, il existe un plugin très utile – PHP Compatibility Checker – qui permet de vérifier que la mise à jour n’impactera pas votre site. Je pense notamment aux plugins dont certains peuvent être assez vieillots et dont les fonctions peuvent être maintenant obsolètes.

Lancez-le avant de faire la mise à jour. S’il rapporte des warnings, ce n’est pas un problème. Si ce sont des erreurs par contre, mieux vaut y jeter un oeil avant de mettre à jour votre serveur.

Nouveau dépôt PHP : Ondrey Sury

Si l’on veut PHP7.1, il faut donc changer de dépôt et utiliser celui d’Ondrey Sury.

On installe donc ce nouveau dépôt :

apt install apt-transport-https lsb-release ca-certificates
wget -O /etc/apt/trusted.gpg.d/php.gpg https://packages.sury.org/php/apt.gpg
echo "deb https://packages.sury.org/php/ $(lsb_release -sc) main" >> /etc/apt/sources.list

Installation de PHP7.1

On met à jour et on installe PHP7.1 :

apt update && apt upgrade

Résultat :

The following NEW packages will be installed:
  libzip4 php7.1-cli php7.1-common php7.1-curl php7.1-fpm php7.1-gd php7.1-json php7.1-mbstring php7.1-mcrypt php7.1-opcache php7.1-readline php7.1-xml php7.1-xmlrpc
The following packages will be upgraded:
  libssl-doc libssl1.0.2 php-common php-curl php-fpm php-gd php-mbstring php-mcrypt php-xml php-xmlrpc php7.0 php7.0-bcmath php7.0-cli php7.0-common php7.0-curl php7.0-fpm php7.0-gd php7.0-json php7.0-mbstring php7.0-mcrypt php7.0-mysql php7.0-opcache php7.0-readline php7.0-soap php7.0-xml php7.0-xmlrpc php7.0-zip

On installe les paquets manquants :

php7.1-mysql php7.1-soap

Aujourd’hui, petite mise à jour mineure de PHP7, en utilisant les dépôts DotDeb.

PHP : résoudre l'erreur "PHP Fatal error: Uncaught Error: Class 'DOMDocument'" photo

Le problème : PHP-FPM désactivé par défaut

A la fin de l’installation, j’obtiens ce message d’avertissement :

Setting up php7.0-fpm (7.0.8-1~dotdeb+8.1) ...
Installing new version of config file /etc/init.d/php7.0-fpm ...
NOTICE: Not enabling PHP 7.0 FPM by default.
NOTICE: To enable PHP 7.0 FPM in Apache2 do:
NOTICE: a2enmod proxy_fcgi setenvif
NOTICE: a2enconf php7.0-fpm
NOTICE: You are seeing this message because you have apache2 package installed.
[ ok ] Restarting PHP 7.0 FastCGI Process Manager: php-fpm7.0.

C’est bien la première fois qu’une mise à jour de PHP désactive PHP-FPM, ce n’est pas vraiment une mise à jour mineure et sans accroc. On réactive donc les deux modules indiqués et on relance la configuration de PHP-FPM avant de relancer Apache et PHP-FPM :

a2enmod proxy_fcgi setenvif
a2enconf php7.0-fpm
service apache2 restart && service php7.0-fpm restart

Je lance le site : page d’erreur de certificat la première fois, et page blanche ensuite !

Des modules PHP à installer séparément

Après analyse des dernières lignes du fichier log d’Apache, je me suis rendu compte que le site avait besoin des modules mbstring et xml or, cette nouvelle version ne les fournit plus : ce sont maintenant des paquets à installer à part.

Voici le message d’erreur des logs:

[26-Jun-2016 08:39:12 UTC] PHP Fatal error:  Uncaught Error: Class 'DOMDocument' not found in /public_html/wp-content/plugins/ginger/front/gingerfront.core.php:171
Stack trace:
#0 /public_html/wp-includes/plugin.php(235): ginger_parse_dom('...')

On installe donc mbstring et xml avant de relancer Apache et PHP :

apt install php7.0-mbstring php7.0-xml
service apache2 restart && service php7.0-fpm restart

Cette fois-ci, c’est tout bon. Tous les services sont actifs et le site est de nouveau opérationnel.

Attention donc : c’est une mise à jour mineure que j’aurais pu faire en SSH depuis mon téléphone, sans avoir les moyens de réparer à distance. Cela remet en perspective les mises à jour “on-the-go“.

Voici les nouveaux modules qui ne sont plus inclus par défaut avec PHP : bcmath, dba, mbstring, soap, xml et zip. Ce sont donc maintenant des paquets à part entière, à installer séparément.

Aujourd’hui, on passe de PHP5 à PHP7 en moins de 20 minutes montre en main sur notre serveur dédié qui tourne sous la version stable de Debian.

Serveur dédié : installer PHP7 FPM avec FastCGI photo

Pré-requis : les dépôts Dotdeb

Avant toute chose, vous devez avoir les dépôts Dotdeb installés dans votre apt.

On édite donc la liste des dépôts:

nano /etc/apt/sources.list

puis on y ajoute :

# Dotdeb stable
deb http://packages.dotdeb.org stable all
deb-src http://packages.dotdeb.org stable all

On installe la clé GPG de Dotdeb:

wget https://www.dotdeb.org/dotdeb.gpg
sudo apt-key add dotdeb.gpg

et on met notre liste de paquet à jour :

apt-get update && apt-get upgrade

Lorsque vous avez complété cette étape, vous êtes prêt à lancer la mise à jour de PHP.

Installation de PHP7

Je découpe volontairement cette installation en plusieurs sous-étapes, par souci de clarté.

Suppression des paquets PHP5

On commence par supprimer tous les paquets relatifs à PHP5 sur le serveur:

apt-get purge php5-*

Résultat:

The following packages will be REMOVED:
libapache2-mod-php5* php-pear* php5* php5-apc* php5-cli* php5-common* php5-curl* php5-dev* php5-fpm* php5-gd* php5-json* php5-mcrypt* php5-mysql* php5-mysqlnd* php5-pecl-http* php5-propro* php5-raphf* php5-ssh2*

On garde cette liste sous le coude en cas de problème.

Installation des paquets PHP7

On installe les paquets PHP7 qui nous sont nécessaires:

apt-get install php7.0 php7.0-fpm php7.0-gd php7.0-mysql php7.0-cli php7.0-common php7.0-curl php7.0-opcache php7.0-json

Sommaire de la série Monter un serveur dédié de A à Z

  1. Serveur dédié : installation d’Apache, PHP, MySQL et Webmin
  2. Serveur dédié : créer la base de données MySQL et importer WordPress
  3. Serveur dédié : créer et activer un Virtual Host sous Apache
  4. Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur
  5. Serveur dédié : sécurisation des services avec iptables et fail2ban
  6. Serveur dédié : sécurisation de la couche TCP/IP
  7. Serveur dédié : création d’un serveur mail Postfix (sécurisé avec Saslauthd et certificat SSL) et Courier (accès POP et IMAP) utilisant une base MySQL d’utilisateurs/domaines virtuels
  8. Serveur dédié : sécuriser Apache 2 avec ModSecurity
  9. Serveur dédié : CHMOD récursif sur des fichiers ou répertoires en ligne de commande
  10. Serveur dédié : installer APC comme système de cache et configurer Varnish comme reverse-proxy pour Apache pour améliorer les performances
  11. Serveur dédié : afficher la véritable IP derrière un reverse-proxy comme Varnish
  12. Serveur dédié : intégrer SSH à WordPress pour mettre à jour le core, les plugins et les thèmes
  13. Serveur dédié : installer la dernière version d’APC par SVN
  14. Serveur dédié : analyse des performances du serveur
  15. Serveur dédié : mettre à jour le noyau Debian de la Kimsufi
  16. Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH
  17. Serveur dédié : configurer la limite mémoire pour PHP et Suhosin
  18. Bash : supprimer tous les fichiers et sous-répertoires d’un répertoire
  19. Serveur dédié : impossible de se connecter à un port distant
  20. Rsync: rapatrier les fichiers du serveur à la maison
  21. Bash : réparer les tables MySQL en cas de crash
  22. Serveur dédié : création d’une seedbox avec Transmission
  23. Serveur dédié : des paquets LAMP à jour sous Debian
  24. Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy
  25. Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH
  26. Serveur dédié : optimiser toutes les images JPG et PNG avec OptiPNG et JpegOptim
  27. Postfix : résoudre l’erreur “fatal: www-data(33): message file too big”
  28. Serveur dédié : mise en place de l’IPv6
  29. WordPress : accorder les bonnes permissions aux fichiers et dossiers avec chown et chmod
  30. WordPress : héberger les images sur un sous-domaine
  31. Serveur dédié : ajouter l’authentification SPF, Sender-ID et DKIM à Postfix et Bind9 avec opendkim
  32. Apache : lorsque le domaine seul (sans WWW) renvoie une erreur 403
  33. Serveur dédié : sécuriser Apache avec HTTPS (HTTP avec la couche TLS/SSL) en Perfect Forward Secrecy
  34. Serveur dédié : passer WordPress en HTTPS (TLS/SSL)
  35. Serveur dédié : configurer Webmin en TLS avec un certificat SSL
  36. Serveur dédié : configurer Transmission pour accéder au WebUI via TLS-SSL
  37. Serveur dédié : installer et configurer Varnish 4
  38. Serveur dédié : passage au mod FastCGI et PHP-FPM avec Apache MPM Worker
  39. J’ai planté le serveur… ou comment récupérer un serveur Kimsufi après un plantage de kernel avec le mode rescue OVH
  40. Serveur dédié : configurer Postfix et Courier pour utiliser TLS-SSL en Perfect Forward Secrecy
  41. Serveur dédié : retirer Varnish, devenu inutile avec HTTPS
  42. Serveur dédié : ajout de mod_spdy pour accélérer la connexion TLS-SSL sous Apache
  43. Serveur dédié : installer la dernière version d’OpenSSL sous Debian
  44. Serveur dédié : activer l’IP canonique du serveur sous Apache
  45. Serveur dédié : mise à jour vers PHP 5.6
  46. MySQL : convertir les tables MyISAM au format InnoDB
  47. Serveur dédié : optimiser toutes les images GIF avec GIFsicle
  48. Serveur dédié : migration de MySQL vers MariaDB
  49. BASH : lister, bloquer et débloquer des adresses IP avec iptables
  50. Serveur dédié : produire une meilleure réserve d’entropie avec haveged
  51. Serveur dédié : mettre en place DNSSEC pour sécuriser les DNS du domaine
  52. Serveur dédié : mise en place du protocole DANE
  53. 8 règles d’or pour bien déployer DNSSEC et DANE
  54. Serveur dédié : installer PHP7 FPM avec FastCGI sous Debian
  55. Serveur dédié : réduire les connexions TIME_WAIT des sockets et optimiser TCP
  56. Fail2Ban: protéger Postfix contre les attaques DoS de types AUTH, UNKNOWN et EHLO
  57. Serveur dédié : mettre à jour Apache et configurer le mod_http2 pour HTTP/2
  58. Serveur dédié : ajouter le domaine à la liste HSTS preload
  59. Serveur dédié : ajouter l’authentification DMARC à Postfix et BIND
  60. Serveur dédié : à la recherche de l’inode perdue ou comment résoudre le problème “no space left on device”
  61. Serveur dédié : installer NginX avec support HTTP2 et certificat SSL, PHP, MariaDB sous Debian

Aujourd’hui, j’ai changé la manière dont Apache et PHP interagissent ensemble.

Concrètement, au lieu d’utiliser la configuration par défaut du serveur Apache, c’est-à-dire le module mod_php par défaut, le serveur utilisera dorénavant mod_fastcgi (fastcgi) avec PHP-FPM (FastCGI Process Manager).

PHP : mod_php vs mod_fastcgi

La raison principale pour laquelle mod_php utilise plus de ressources réside dans le fait que le module est chargé par le serveur même lors de requêtes pour des fichiers autres que PHP, comme des fichiers HTML ou des fichiers JavaScript.

debian-apache-php-fpm

FastCGI Process Manager (PHP-FPM) aide à réduire l’addition des ressources système utilisées en forçant le serveur à agir comme un proxy et à ne passer que les fichiers portant l’extension php à PHP-FPM.

Ce tutoriel assume que vous avez une installation Apache/PHP sous Debian qui tourne sous mod_php, c’est-à-dire une installation standard. Les changements prennent moins de 15 minutes.

Objectifs : gagner en rapidité d’exécution et avoir une installation plus légère. On peut ainsi envisager un jour de changer Apache pour un autre serveur tout en gardant la même configuration PHP.

Sommaire de la série Monter un serveur dédié de A à Z

  1. Serveur dédié : installation d’Apache, PHP, MySQL et Webmin
  2. Serveur dédié : créer la base de données MySQL et importer WordPress
  3. Serveur dédié : créer et activer un Virtual Host sous Apache
  4. Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur
  5. Serveur dédié : sécurisation des services avec iptables et fail2ban
  6. Serveur dédié : sécurisation de la couche TCP/IP
  7. Serveur dédié : création d’un serveur mail Postfix (sécurisé avec Saslauthd et certificat SSL) et Courier (accès POP et IMAP) utilisant une base MySQL d’utilisateurs/domaines virtuels
  8. Serveur dédié : sécuriser Apache 2 avec ModSecurity
  9. Serveur dédié : CHMOD récursif sur des fichiers ou répertoires en ligne de commande
  10. Serveur dédié : installer APC comme système de cache et configurer Varnish comme reverse-proxy pour Apache pour améliorer les performances
  11. Serveur dédié : afficher la véritable IP derrière un reverse-proxy comme Varnish
  12. Serveur dédié : intégrer SSH à WordPress pour mettre à jour le core, les plugins et les thèmes
  13. Serveur dédié : installer la dernière version d’APC par SVN
  14. Serveur dédié : analyse des performances du serveur
  15. Serveur dédié : mettre à jour le noyau Debian de la Kimsufi
  16. Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH
  17. Serveur dédié : configurer la limite mémoire pour PHP et Suhosin
  18. Bash : supprimer tous les fichiers et sous-répertoires d’un répertoire
  19. Serveur dédié : impossible de se connecter à un port distant
  20. Rsync: rapatrier les fichiers du serveur à la maison
  21. Bash : réparer les tables MySQL en cas de crash
  22. Serveur dédié : création d’une seedbox avec Transmission
  23. Serveur dédié : des paquets LAMP à jour sous Debian
  24. Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy
  25. Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH
  26. Serveur dédié : optimiser toutes les images JPG et PNG avec OptiPNG et JpegOptim
  27. Postfix : résoudre l’erreur “fatal: www-data(33): message file too big”
  28. Serveur dédié : mise en place de l’IPv6
  29. WordPress : accorder les bonnes permissions aux fichiers et dossiers avec chown et chmod
  30. WordPress : héberger les images sur un sous-domaine
  31. Serveur dédié : ajouter l’authentification SPF, Sender-ID et DKIM à Postfix et Bind9 avec opendkim
  32. Apache : lorsque le domaine seul (sans WWW) renvoie une erreur 403
  33. Serveur dédié : sécuriser Apache avec HTTPS (HTTP avec la couche TLS/SSL) en Perfect Forward Secrecy
  34. Serveur dédié : passer WordPress en HTTPS (TLS/SSL)
  35. Serveur dédié : configurer Webmin en TLS avec un certificat SSL
  36. Serveur dédié : configurer Transmission pour accéder au WebUI via TLS-SSL
  37. Serveur dédié : installer et configurer Varnish 4
  38. Serveur dédié : passage au mod FastCGI et PHP-FPM avec Apache MPM Worker
  39. J’ai planté le serveur… ou comment récupérer un serveur Kimsufi après un plantage de kernel avec le mode rescue OVH
  40. Serveur dédié : configurer Postfix et Courier pour utiliser TLS-SSL en Perfect Forward Secrecy
  41. Serveur dédié : retirer Varnish, devenu inutile avec HTTPS
  42. Serveur dédié : ajout de mod_spdy pour accélérer la connexion TLS-SSL sous Apache
  43. Serveur dédié : installer la dernière version d’OpenSSL sous Debian
  44. Serveur dédié : activer l’IP canonique du serveur sous Apache
  45. Serveur dédié : mise à jour vers PHP 5.6
  46. MySQL : convertir les tables MyISAM au format InnoDB
  47. Serveur dédié : optimiser toutes les images GIF avec GIFsicle
  48. Serveur dédié : migration de MySQL vers MariaDB
  49. BASH : lister, bloquer et débloquer des adresses IP avec iptables
  50. Serveur dédié : produire une meilleure réserve d’entropie avec haveged
  51. Serveur dédié : mettre en place DNSSEC pour sécuriser les DNS du domaine
  52. Serveur dédié : mise en place du protocole DANE
  53. 8 règles d’or pour bien déployer DNSSEC et DANE
  54. Serveur dédié : installer PHP7 FPM avec FastCGI sous Debian
  55. Serveur dédié : réduire les connexions TIME_WAIT des sockets et optimiser TCP
  56. Fail2Ban: protéger Postfix contre les attaques DoS de types AUTH, UNKNOWN et EHLO
  57. Serveur dédié : mettre à jour Apache et configurer le mod_http2 pour HTTP/2
  58. Serveur dédié : ajouter le domaine à la liste HSTS preload
  59. Serveur dédié : ajouter l’authentification DMARC à Postfix et BIND
  60. Serveur dédié : à la recherche de l’inode perdue ou comment résoudre le problème “no space left on device”
  61. Serveur dédié : installer NginX avec support HTTP2 et certificat SSL, PHP, MariaDB sous Debian

php-logoOVH est en pleine implémentation du module PHP-FPM sur ses offres, (et ici dans leur guide), ce qui permettrait selon la team OVH “d’accélérer les temps de réponses de PHP et d’obtenir des performances jusque 7 fois plus rapides dans nos labos par rapport au moteur actuel”.

Activation de PHP-FPM

Pour activer ce mode sur votre offre, il suffit de créer un fichier .ovhconfig à la racine de l’arborescence FTP, dans le dossier parent du répertoire /www.

Si vous souhaitez activez PHP 7, voici ce que doit contenir votre .ovhconfig:

app.engine=php
app.engine.version=7.0
http.firewall=none
environment=production

Si vous souhaitez activez PHP 5.6, voici ce que doit contenir votre .ovhconfig:

app.engine=php
app.engine.version=5.6
http.firewall=none
environment=production

Explication des variables du fichier

; ovhconfig
;
; this file must be placed in $DOCUMENT_ROOT/.ovhconfig
; see examples on our guide: //TODO//

; __app.engine__
;
; values: php (php engine + opcache accelerator)
; notice: if php, a phpcgi engine will be activated as fallback (if previous engine crash)
;
;   php:
;       IMPORTANT: register_globals and magic_quotes_gpc are off for security
;       php optiones .htaccess (like php version) are ignored
;   phpcgi:
;       IMPORTANT this is a fallback or previous system
;       in this case __app.engine.version__ will be considerated as AUTO and php version will be old system
;       (meaning depending .htaccess or .phpX extension)
;
app.engine=php

; __app.engine.version__ specify version of your engine
;
; for php:
;   default: 5.4
; for phpcgi:
;   this options is ignored (= fallback in AUTO)
;
app.engine.version=7.0

; __http.firewall__ used to add application firewall  (filter http requests)
;
; values: none | security
; default: none
;
http.firewall=none

; __environment__
;
; values: production | development
;
;   production:
;       apache will maximise local cache
;       mod_expires will grow up TTL of js, css, pdf, images, video, audio
;       you can override it changing expiration explicitly or in your .htaccess
;       feel free to look on our guide.
;   development:
;       no expiration is added, files are not locally in cache,
;       will speed up tests but decrease performances
;
; choosen environment will also be available in your variable ENVIRONMENT unix env
;
; default: production
;
environment=production

La version actuelle du moteur PHP-PFM est la 5.4 par défaut mais mieux vaut installer la 5.6 pour bénéficier des mises à jour et optimisations. Notez qu’avec ce mode et pour des raisons de sécurité, les options suivantes sont désactivées (options dépréciées par php):

  • register_globals
  • magic_quotes_gpc

Testé et approuvé sur plusieurs pack mutualisés. PHP7 apporte un véritable gain de performance dans le traitement et le rendu des pages.

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: