Tag

Pâques

Browsing

Voici le résumé de nos vacances de Pâques en Sicile.

Ce matin, c’est le grand départ, nous partons pour une semaine en Sicile. Nos valises sont bouclées, et nous sommes bien contents de découvrir une nouvelle destination que nous ne connaissons pas encore.

Notre vol part de Nantes à 10h25 et nous arrivons à Palerme à 12h55. Le vol se passe sereinement. À notre arrivée à Palerme, le temps est radieux. Lorsque nous avons quitté Nantes, seuls 4 petits degrés s’affichaient au compteur de notre voiture. A Palerme, la situation est bien différente.

Dès notre sortie de l’aéroport, nous nous dirigeons vers l’endroit où on peut louer des voitures. Nous avons créé notre réservation au préalable chez la compagnie Goldcar que nous n’avons aucune difficulté à trouver sur le parking des loueurs de voitures .

À ce propos, nous vous conseillons vivement lors de votre réservation sur Internet de passer directement par le site du loueur en question (Goldcar, Hertz…). En effet, certains sites comparatifs proposent des offres alléchantes comprenant location du véhicule + assurance à un prix dérisoire. Mais dans les faits, cela revient beaucoup plus cher car sur place, le loueur oblige les clients à souscrire son assurance car il ne reconnait pas celle déjà souscrite auprès du site internet. Résultat : l’assurance est payée deux fois.

La dame de Goldcar et très gentille et nous propose le choix entre 3 voitures différentes. Une C3 Picasso, une Renault Clio, et une Opel Corsa. Nous choisissons la première qui se révèle être une voiture familiale avec un grand coffre et une bonne motorisation. Rien à voir avec les sempiternelles Fiat Panda qui tirent la langue dans les montées.

L’affaire se règle en quelques minutes, et nous nous enfilons un t-shirt et un short pour se mettre à l’aise. Ça y est, on y est et sommes prêts pour une semaine d’aventure !

Nous nous dirigeons d’emblée vers Palerme car c’est la première étape de notre voyage. Trente kilomètres séparent l’aéroport du centre ville et la route que nous empruntons est très agréable, il y a peu de circulation, les paysages sont absolument magnifiques et nous longeons la côte et l’eau turquoise de la Sicile.

L’arrivée dans le centre ville de Palerme se révèle moins aisée. En effet, les panneaux qui indiquent les directions sont très difficiles à trouver pour des yeux profanes, et la circulation est vraiment démente. Les voitures doublent par la droite et n’ont aucun sens du stop : c’est à qui aura la priorité sur l’autre, sans jamais tenir compte de la signalisation pourtant présente. Malgré tout, Matt se révèle être un pilote hors-pair, qui s’habitue très vite à cette nouvelle façon de conduire.

L’autre difficulté à laquelle nous nous confrontons – et cela sera le cas bien souvent lors de notre voyage – c’est le stationnement. En effet, la recherche d’une place de stationnement se révèle être mission quasiment impossible. Nous nous éloignons un petit peu du centre et parvenons finalement à trouver une place dans une petite ruelle, gratuite qui plus est. Nous marchons vers le centre et pouvons observer les couleurs de la capitale, sentir des odeurs, voir le mode de vie des palermitains.

Une semaine en Sicile : notre arrivée à Palerme photo

Nous passons aux pieds la Chapelle Palatine, devant la cathédrale, arpentons la rue commerçante du centre quand la faim se fait sentir. Nous nous arrêtons dans un endroit où déjeuner mais il est un petit peu trop tard et la plupart des restaurants ont déjà terminé leur service. Matt commence à défaillir alors nous trouvons un petit bouge et dégustons un panini mozzarella-jambon accompagné d’une bière locale bien fraiche, une Morretti.

Je vous souhaite de très Joyeuses Pâques ! En prime, voici une petite blague de prof trouvée sur le blog du Web Pédagogique :

En voyant la foule de gens, Jésus alla sur la montagne. Et lorsqu’il fut assis les douze vinrent à lui.

Il leva les yeux sur ses disciples et dit: “Bienheureux en esprit sont les pauvres car le royaume des cieux leur appartient. Bienheureux ceux qui souffrent car ils seront consolés. Bienheureux les doux car ils possèderont la terre. Bienheureux ceux qui ont faim et soif de justice car ils seront rassasiés. Bienheureux les miséricordieux car ils recevront la miséricorde. Bienheureux ceux qui ont le cœur pur car ils contempleront Dieu. Bienheureux les pacificateurs, car ils seront appelés enfants de Dieu. Bienheureux ceux qui seront persécutés pour avoir choisi la juste cause, car le royaume de Dieu leur appartient.”

Alors Simon Pierre dit: “est-ce qu’on doit apprendre tout ça ?”
Et André dit: “est-ce qu’il fallait l’écrire ?”
Et Philippe dit: “j’ai pas de feuille !”.
Et Jean dit: “les autres disciples n’ont pas eu à l’apprendre, eux !”
Et Barthélemy dit: “est-ce qu’on l’aura en devoir ?”
Et Jacques dit: “est-ce qu’on sera interrogé sur tout ?”

Et Marc dit: “ça sera noté ?”
Et Matthieu quitta la montagne sans attendre et dit: “je peux aller aux toilettes ?”
Et Simon le zélote dit: “quand est-ce qu’on mange ?”
Et Judas dit enfin: “vous avez dit quoi après pauvres ?”

Alors un grand prêtre du temple s’approcha de Jésus et dit : “Quelle était ta problématique ? Quels étaient tes objectifs et les savoir-faire mis en oeuvre ? Pourquoi ne pas avoir mis les disciples en activité de groupe ? Pourquoi cette pédagogie frontale ?”

Alors Jésus s’assit et pleura.