Woo-Hoo !

(Ce post est à lire en écoutant Zero the Hero de Black Sabbath : Woo-Hoo le Hiboo)

Nous avons dans notre groupe une bête de course, un prodige, un champion du monde toutes catégories : j'ai nommé "Woo-Hoo le hibou". Comme chacun sait, le hibou est un oiseau de proie nocturne. Le nôtre il est un peu pareil sauf qu'il parle le jour mais n'arrive jamais à s'insérer dans les conversations. Un véritable outsider.

Outre un physique pas facile (nez aquilin, un peu trop grand de taille, yeux ternes et veules, lèvres tombantes, dos bossu), Woo-Hoo possède quelques caractéristiques propres comme avoir les deux bras toujours relevés, près du corps, doigts tendus, ce qui donne l'inquiétante impression de regarder deux maigres pattes aux serres acérées. Honnêtement, c'est vraiment freaky. Ajpoutez à cela un pantalon trop court et des chaussettes blanches visibles à 200 mètres, une incapacité totale à s'insérer socialement ("J'ai 50 jeux sur mon ordinateur et 30 sur ma console"... Regards gênés de l'assistance : "oui, c'est bien..." *_*) et des réflexions affolantes du style "a-t-on vraiment besoin de faire une pause de 10 minutes maintenant ? On sort dans 45 minutes... moi, je reste en classe !" et vous avez l'archétype du boulet. Le pire, c'est que maintenant qu'on l'a baptisé "Woo-Hoo", il nous est devenu impossible de le regarder sans éclater de rire. Enfin, surtout moi - je dois bien l'avouer : j'ai pleuré de rire lorsque j'ai découvert qu'il n'avait pas trouver de groupe dans lequel s'intégrer et qu'il fallait que je quitte mon groupe pour l'aider à former le sien. Merci les potes, je ne vous oublierai pas pour ce coup-là ! ^_>

A lire :  La malédiction SNCF

Je n'avais pas rigolé comme ça depuis la classe de première/terminale. C'est bête et méchant mais cela fait du bien. Je crois que le pire c'est lorsque l'un de mes camarades imite le hululement du hibou dans le couloir. Là, c'est la crise de rire assurée - mouchoir obligatoire - pour un bon quart d'heure... Ou alors la gêne que j'éprouve lorsqu'un fou rire irrépressible me prend alors qu'il me parle. Cela m'est déjà arrivé une paire de fois et je ne peux vraiment rien faire pour l'éviter... désolé Woo-Hoo...

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Woo-Hoo le hibou

par Matt Lecture: 2 min
4

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: