Tag

Robert Plant

Browsing

Voici une magnifique version de “Babe I’m Gonna Leave You” par Jimmy Page et Robert Plant, filmée le 10 décembre 1998 à Paris – dans le cadre de la tournée promo de l’album “Walking Into Clarksdale”.

Les deux musiciens de Led Zeppelin partagent alors la scène avec Peter Gabriel, Youssou N’Dour, Radiohead, Shania Twain ou encore Bruce Springsteen, tous réunis pour un concert événement organisé afin de récolter des fonds pour Amnesty International.

Lors de cette soirée, Page et Plant rejouent quelques standards de Led Zeppelin (six chansons au total) – dont notamment cette superbe version de “Babe I’m Gonna Leave You”, un titre folk écrit par Anne Bredon et qui avait été popularisé par Joan Baez avant d’être repris magnifié et électrifié sur le premier album éponyme de Led Zeppelin en 1969.

Led Zeppelin a été à l’honneur des 35ème Kennedy Center Honors en cette fin d’année 2012!

Après une introduction de Jack Black (Tenacious D), les Foo Fighters ont joué “Rock and Roll”, Kid Rock “Ramble On”, Lenny Kravitz “Whole Lotta Love”.

Et le final : Ann et Nancy Wilson (Heart), avec Jason Bonham (fils de feu John Bonham) et tout une chorale pour entamer “Stairway To Heaven” :

Les réactions de Plant, Page et Jones sont vraiment excellentes.

J’aime bien le moment quand Jimmy et John bougent leur tête en rythme, ou encore lorsque Robert a la larme à l’oeil. So much win.

Le 8 novembre 1971, Led Zeppelin a offert au monde un cadeau inestimable : le quatrième album studio, qui ne porte pas de titre mais que l’on appelle généralement IV, Four Symbols, The Fourth Album, Untitled, The Runes, The Hermit ou encore ZoSo (par référence aux symboles de Jimi Page). Et aujourd’hui, cet album mythique fête ses 40 ans.

Led Zeppelin IV est un album qui a été écouté par quasiment tous ceux qui apprécient la musique rock’n’roll. Il touche presque l’universalité et a inspiré nombre d’artistes à travers le monde.

Il a aussi la spécificité d’être spécial pour tous ceux qui l’écoutent : c’est une de ces pierres angulaires qui marquent la progression de notre culture musicale et si vous avez écouté cet album pendant votre adolescence, je suis sûr que vous voyez de quoi je parle.

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: