Tag

NAT

Browsing

Il est possible de se connecter à Free dégroupé sans Freebox et en utilisant un simple modem ADSL ou, mieux encore, un routeur/firewall.

Connexion à Free dégroupé sans Freebox photo

“Mais pourquoi se passer de la Freebox ?”, vous entends-je demander… tout simplement parce que si vous avez plusieurs PC, vous ne pourrez peut-être pas tous les connecter, à moins d’acheter une panoplie de cartes WiFi.

Voici donc un petit tutoriel pour configurer un routeur (ici un Netgear DG834G) pour accéder à Internet avec Free dégroupé. Cela prend 5 minutes et 5 étapes dans l’interface d’administration du routeur.

Etape 1 : informations de connexion

Commençons par rentrer les informations élémentaires nécessaire à la connexion au réseau de Free. Ces informations (IP, masque…) sont contenues dans le courrier postal que Free vous a envoyé après la signature de votre contrat ADSL.

Vous pouvez également affichez vos informations de connexion en utilisant la page de suivi de votre compte Free : tout y est indiqué (IP, débit, affaiblissement….).

Procédons maintenant pas à pas : si vous avez un routeur Netgear, allez dans l’interface d’administration (tapez dans la barre d’adresse de votre navigateur et loggez-vous). Ensuite, cliquez sur Basic settings.

Si vous possédez un autre modèle de routeur, il vous faut trouver le menu équivalent. Vous devriez obtenir cette page :

Login

Explications :

  • Login : “No”. Tout comme la Freebox, le routeur n’a pas besoin de s’identifier par login/mot de passe ;
  • Account name : mettez le nom de votre routeur ;
  • Domain name : “free.fr” ;

Avec le développement de l’internet haut débit, beaucoup de gens sont amenés à abandonner leur modem 56k pour un modem ADSL qui fait également office routeur ou équivalent (Freebox, LiveBox…). Or un routeur bloque par défaut tout connexion entrante différente du port 80 sauf si une règle a été créée pour ouvrir un port. Le port-forwarding ou port-mapping consiste donc en 2 étapes : il faut d’abord configurer le port à ouvrir (numéro de début et de fin des ports à ouvrir, protocole utilisé) et ensuite le rediriger vers la machine sur laquelle le port doit être ouvert. Cette translation d’adresse est effectué par la NAT (Network Address Translation).

L’exemple suivant sera exploité tout au long de ce tutoriel : on cherche à ouvrir le port 8000 pour permettre la diffusion de notre web radio. La même procédure s’applique pour ouvrir d’autres ports ou ensembles de ports, pour emule ou bittorrent par exemple. Le routeur qui a servi de base à la rédaction de cet article est un NetGear DG834G. La redirection de port prend environ 8-10 minutes à configurer la première fois, ce sera beaucoup plus rapide les fois suivantes vu qu’on sautera la première étape.

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: