Tag

ménages

Browsing

I – Définitions

L’Etat Providence (Welfare State) désigne les différentes fonctions de l’Etat liées à la protection sociale (chômeurs, vieillesse…) et l’action de l’Etat en faveur de la justice sociale et de l’obtention du plein emploi (intervention sociale de l’Etat).

La protection sociale consiste à protéger les individus contre certains risques (chômage, maladie, vieillesse, pauvreté).

Les prestations sociales sont les différents versements effectués par les organismes de la Sécurité Sociale (assurance maladie, retraites, allocations familiales, indemnités chômage, assurance invalidité, accidents du travail, maternité…).

La Sécurité Sociale fut créée par la loi de mai 1946, c’est une institution indépendante de l’Etat. Elle a un budget spécifique avec des recettes propres (cotisations sociales) et des dépenses spécifiques.

Le système de sécurité sociale est inspiré du rapport Beveridge. Le fondateur de la sécurité sociale en France est Pierre Laroque.

Les cotisations sociales sont les prélèvements obligatoires effectués sur les salaires. Elles proviennent de 2 sources :

  • du salarié lui-même
  • de son employeur

La C. S. G. est la Contribution Sociale Généralisée introduite en 1990 par Michel Rocart afin de mieux équilibrer le financement de la protection sociale.

Les revenus de transfert sont les revenus alloués par les pouvoirs publics au titre de la solidarité nationale. Ce sont les prestations familiales, les allocation chômage, les pensions retraite, le RMI.

La redistribution est le mécanisme qui consiste à prélever des impôts et des cotisations sociales sur les revenus primaires et d’en redistribuer une partie sous forme de revenus de transfert. C’est prendre d’une poche pour mettre dans une autre.

I – Le circuit économique

A – Circuit économique ?

La vision du circuit montre les interdépendances entre les agents, étudie les liaisons et les fonctions économiques. Le circuit propose une vision d’ensemble (macro-économie).

La macro-économie est la partie de la science économique qui analyse l’ensemble des phénomènes économiques au niveau d’un pays. On s’intéresse aux quantités globales et on se situe au niveau de la nation.

La micro-économie est la partie de la science économique qui analyse le comportement des unités économiques individuelles. On se situe au niveau de la plus petite unité possible.

B – Les opérations économiques

Se traduisent par des flux : mouvements de biens, de services ou de monnaie échangés entre des agents à l’occasion d’une opération et pendant une période donnée. Il existe deux types de flux :

  • le flux réel ou physique : biens et services échangés.
  • le flux monétaire : monnaie échangée.

Les opérations économiques se déroulent sur des marchés : par exemple, le marché des biens de consommation, le marché des biens de production, le marché du travail, le marché des capitaux…

L’activité économique consiste à produire des biens et des services pour satisfaire des besoins.

La participation à l’activité économique donne lieu à la distribution de revenus et ces revenus sont destinés à être dépensés afin d’acheter des biens et services.